Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'odyssée (Bruneau) 1. La Colère de Poséidon

22/12/2017 4807 visiteurs 4.0/10 (1 note)

H eureux qui comme Ulysse a fait un beau pillage après la guerre de Troie et sans retourne à Ithaque après un carnage à Cicones. Le héros loin d'être sage provoque ainsi le courroux de Zeus. Comprendra t-il le message ou restera t-il ce présomptueux ? S'ensuivront plusieurs épreuves d'apprentissage qui constitueront le jugement des Dieux.

Devant la difficulté d'adapter certaines œuvres, le plus simple est donc... de faire simple. Seulement, à trop édulcorer, le récit perd toute sa saveur et sa profondeur. C'est le cas de ce premier tome de l'Odyssée scénarisé par Clothilde Bruneau. Les événements s’enchaînent sans transition, la personnalité d'Ulysse est mal exploitée, entre colère subite, orgueil démesuré et remords perpétuels. Certes, il adore sa patrie et ses hommes, il leur pardonne même très facilement leur trahison mais il reste aux yeux du lecteur extrêmement détestable. Il aurait été plus appréciable d'introduire plus de subtilité et une dose d'empathie.

Pour un sujet d'une telle envergure, le style de Giovanni Lorusso manque un peu de personnalité. De bonne facture, très propre et sans détail superflu, il possède un côté clinique qui retranscrit difficilement la grandeur épique attendue.

« La colère de Poséidon » n'apporte rien de plus à l'édifice des nombreuse versions de l'Odyssée d'Homère. L'association d'un dessin académique et une succession de péripéties archi-connues en font, tout au plus, une pause récréative entre deux devoirs de philo.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

L'odyssée (Bruneau)
1. La Colère de Poséidon

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 01/11/2020 à 11:04:26

    Je dois bien avouer que dans cette collection la sagesse des mythes initié par Luc Ferry, on nous avait habitué à bien mieux. En effet, le récit me semble trop linéaire avec l’exploration de trois îles en mer Egée. Il n’y a pas de réelle surprise dans la mise en forme, ni d’inventivité. Cela reste assez classique malgré une volonté de modernisation.

    Pourtant, l’Odyssée d’Ulysse constitue le plus beau des romans d’aventure et sans doute l’un des premiers dans l’histoire de l’humanité. C’est un récit mythologique aux multiples rebondissements.

    Le graphisme me convient tout à fait pour ce genre de récit d’aventure. La lecture a été agréable mais trop rapide et avec un évident manque de profondeur notamment dans les personnages. La moralité sera sauve puisqu’il ne faut jamais pêcher par orgueil sinon gare.

    Je dois également avouer que le dossier détaillé à la fin de l’ouvrage est tout à fait dispensable pour une fois. On a l’impression d’une redite par rapport aux précédents ouvrages de la collection.

    Pour le reste, cela reste un beau moyen pour les jeunes de découvrir l’Antiquité et ses mythes. Cela donne envie d’aller plus loin.