Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Traquemage 2. Le chant vaseux de la sirène

23/11/2017 5859 visiteurs 7.4/10 (5 notes)

"C'est ça qu'est chiant avec la magie, c'est d'un complexe"
Et ce n'est pas Pistolin qui contredira cet adage alors qu'il vient d'être ligoté par trois péquenots à un enchianteur pour être précipité dans un gouffre. Pourtant, la journée avait bien commencé pour notre apprenti traqueur de mage. Il avait dégusté son dernier pécadou et était parvenu aux pieds de Saint-Azur-en-Lagune, prestigieuse cité commerciale, pour s'attaquer à sa première cible, le mage Kobéron. Il ne lui restait plus qu'à convaincre les sirènes de lui ramener l'épée légendaire du Traquemage et à s'occuper de sa première victime en lui glissant un gluon dans le pif. Tout aurait été plus facile, si la magie n'était pas venue entraver sa marche vengeresse sous les traits de Merdin, un sorcier qui enchiante l'existence.

Il ne faut pas s'y tromper, cette pétulante comédie champêtre, sous les oripeaux d'une parodie, dévoile un scénario complexe, un monde médiéval-fantastique cohérent et cynique, bourré d'allusions cruelles. L'humour n'est jamais vaseux, même si la boue est au cœur de la trame de ce deuxième tome. Pistolin découvre la fange qui recouvre une cité devenue glauque et malsaine, imbibée à la Vasebourg, où un sorcier pas tout à fait cannibale regrette le bon temps où il dépiautait des sirènes pour tester de nouvelles recettes. Mais qu'on se le dise, tout ne se mange pas dans le poisson, la partie humaine doit être recyclée autrement. Lupano et Relom livrent un nouvel ouvrage équilibré et truculent, autant sur la plume que sur le pinceau. Le traitement des personnages est remarquable, de vraies trognes expressives à la Dubout, à la fois grandioses et ridicules. La mise en scène est impeccable autant dans les postures théâtrales, les échanges vigoureux entre protagonistes et les décors pastoraux.

Un second tome qui révèle une véritable série d'humour, originale et décalée à souhait.

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
7.4

Informations sur l'album

Traquemage
2. Le chant vaseux de la sirène

  • Currently 4.30/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (60 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Random- Le 12/02/2019 à 20:43:07

    Un 2ème tome encore meilleur que le premier. Terminée la mise en place; on passe à l'action avec de très belles trouvailles, telles que les sirènes ou le personnage de Merdin. L'histoire avance et on continue de bien s'amuser...

    Blueberry13 Le 01/09/2018 à 19:40:19

    J'ai vraiment apprécié le lecture de ces 2 tomes... L'humour y est travaillé, parfois subtil avec plusieurs lectures.
    Pour enfants mais pas trop quand même, il y a des scènes gores et pour adultes avec moult références.
    J'avancerai même (peut être à tort) qu'il y a du Gotlib dans le fond.
    La forme est très agréable à parcourir, de belles couleurs que l'on ne voit pas si souvent, qui donnent une entité particulière au tout.

    Un anti héros bourré de courage ou plutôt très naïf qui n'a pas idée de ce qui l'attends et qui pourtant arrive a ses fins contre son gré.
    Un petit groupe de bras cassé et plus qu'hétéroclite va se former au hasard des chemins empruntés.

    J'ai même été pris d'un énorme fou rire lors de l'épisode de la cabane dans les bois... L'humour se cache aussi dans les cases, en arrière plan, comme par exemple ce moment où suite à l'attaque d'un village, notre héros discute avec les rescapés, on aperçoit un paysan qui s'est juste fait mal au bras se faisant emmené par deux comparses qui veulent le lui scier.

    Bon dis comme ça ce n'est pas si drôle, mais l'on peut facilement passer à côté de la scène car elle en arrière plan.

    Une bonne lecture, divertissante, rafraîchissante, l'absurde se transformant en subtil.
    A découvrir.

    thorsteinn Le 14/01/2018 à 12:50:03

    J'aime beaucoup Lupano en général, mais là j'ai été déçu. Le premier tome fonctionnait à peu près mais pas le 2e tome, moins drôle et un peu glauque (sirènes à moitié bouffées, village de vase,...). ça ne donne plus envie.

    TrOOleT Le 29/10/2017 à 12:13:30

    Très bon album, dans la continuité du premier mais en meilleur ! Beaucoup d'humour et des personnages attachants.