Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Lola Cordova

23/05/2005 15146 visiteurs 8.1/10 (12 notes)

A lors qu'elle était en train de se faire sauter par Fred, son dealer, pour quelques grammes de coke, de l'ecsta et un peu d'herbe, Lola Cordova se fait embarquer : pas par les flics mais par trois extra-terrestres tout droit sortis de leur galaxie très très lointaine, dans leur soucoupe volante. Complétement shootée, elle a du mal à vraiment saisir ce qui se passe et continue avec ses ravisseurs ce qu'elle avait commencé avec Fred. Et c'est le début d'une grande aventure qui va amener Lola à monnayer ses petits talents aux quatre coins de l'univers, initiant tout faune locale au plaisir du sexe. Comme elle le dit elle-même, dans la vie, c'est avec mon cul que je m'en sortais. Dans l'espace, il n'y avait pas de raison pour que ça change. Sauf qu'elle a remplacé l'héro et toutes ces saloperies par des nanopsules : des shoots à la connaissance ! Mais un jour, elle fait un mauvais trip en s'injectant une capsule contenant un rapport accablant sur la race humaine, une plaie dont les Seigneurs veulent débarrasser l'univers. Alors, c'est comme un flash : "Il fallait que je revienne… Pour les copines… Revenir et sauver le monde… Ca m'a pris comme une envie de pisser."

Une chose est sûre, après plusieurs années de travail dans l'animation, si Arthur Qwak fait son retour dans le petit monde de la bande dessinée, c'est pour y larguer une bombe. Oubliez tout ce que vous avez déjà lu, tout ce qui a déjà été fait, parce qu'un délire aussi puissant, c'est franchement du jamais vu !

Songez que le sort de la terre repose entre les mains (expertes, il est vrai) d'une pute camée 24h sur 24 et qui passe sa vie à baiser pour payer ses doses : on pouvait rêver mieux comme héros sauveur de l'humanité. Et imaginez la réaction des membres des forces de l'ordre, forcément dans une position délicate quand une espèce de nymphomane en liberté, qu'ils prennent pour une excitée droguée au 72e degré, vient essayer de les convaincre de la prochaine destruction de la planète. D'autant plus qu'elle jouit déjà d'une certaine réputation au sein des services de police…

La plupart du temps, quand le sexe est à ce point présent dans une histoire, elle en devient vite indigeste, quand on ne tombe pas dans l'humour graveleux. Ce n'est pas le cas ici et l'auteur parvient à faire passer la pilule sans trop de difficultés, notamment grâce à un humour omniprésent, des dialogues bien sentis, des personnages déjantés mais… attachants et une histoire rudement bien bâtie. Et la science-fiction est amenée de manière à la fois crédible et originale.

Visuellement, l'effet est hallucinant : chaque planche est une baffe, une invitation à pénétrer avec un plaisir incroyable dans l'intimité du monde délirant et déluré de Lola. Et toujours avec cette même impression de partir loin, comme si on venait de se faire des lignes et des lignes de coke. Les couleurs cinglantes nous assaillent et les découpages complètement fous nous font perdre pied, mais le corps à corps avec ce monde de barges est un pur bonheur.

Finalement, Arthur Qwak vient de prouver deux choses. D'abord que l'invasion de l'informatique dans le 9e Art ne mène pas forcément au désastre : elle peut même donner naissance à des petits bijoux comme ce Lola Cordova. Sûrement parce que cette technique n'a pas été choisie au détriment d'un dessin de qualité et d'une conception parfaitement réfléchie de l'album. Il prouve ensuite qu'il n'est pas besoin de s'écarter d'un format traditionnel pour révolutionner la bande dessinée.

Alors s'il vous plaît, M. Qwak, ne nous faites pas languir. Parce que nous, on est comme les clients de Lola : on en redemande.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
8.1

Informations sur l'album

Lola Cordova

  • Currently 4.19/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (134 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    herve26 Le 08/05/2017 à 17:02:02

    Complètement déjanté , ce one shot.
    Étonnant et détonnant, tant les codes de la science-fiction et de la narration explosent dans cette bande dessinée : une prostituée, folle de sexe, se trouve mêlée à un complot interplanétaire.
    La mise en page est souvent audacieuse, les dialogues parfois crus, et l'histoire , une fois la dernière page lue, repose sur un scénario très habile et fort bien construit.
    On nage entre polar et science-fiction, sans jamais s'ennuyer une seconde, l'humour y étant très présent.
    J'ai lu et relu cette bande dessinée tant de fois depuis des années, sans jamais bouder mon plaisir.
    Dépaysement garanti!

    6350frederic Le 11/11/2010 à 10:34:59

    Je commence comme certain apres avoir lu les critiques je l'ai lu , je suis moins enthousiaste : l'histoire de la lutte d'une "pute" contre les mechants extra terrestres est sympa mais elle se termine sans ce terminer , faut il une suite ? et le dessin peut nous bloquer . L'heroine n'est pas si sublime que ca , les expressions sont souvent pareilles , les couleurs trop uniformes (decors , personnages de la meme couleur ) donc bof

    dgelaglat Le 13/08/2009 à 18:20:36

    j'ai découvert Lola il y a six mois, dés la premiere lecture dessins et scénario as coupes le souffle, on prend sont temps on scrute la moindre vignette. le scenario est terriblement bien construit, dire que c'est un oneshot perso j'imagine bien Lola dans d'autres aventures. Une BD a posseder absolument.

    Lelf Le 13/09/2008 à 19:18:34

    Lola est tout le contraire d'une héroïne classique. D'ailleurs l'héroïne elle la sniffe et paye ses dealers en nature. Le récit décolle de terre, non pas à cause de la drogue (quoique...) pour nous emmener dans l'espace lointain où Lola a affaire à des extraterrestres.

    Dessin personnel, parler cru, clins d'oeils à des personnalités réelles, Lola Cordova est un véritable ovni de la BD.
    C'est drôle, réussit à nous faire poser des questions jusqu'au bout et même si le scénario de fond n'est pas des plus original, il arrive à nous emmener jusqu'à la dernière page sans faille, grâce au traitement si particulier de l'auteur.

    Je recommande de lire cette BD (même les filles hein, ce n'est pas réservé à ces messieurs), attention tout de même au franc-parler de Lola si vous êtes facilement choquable. Mais tout est bon dans ce one shot. Une très bonne découverte faite grâce à BDGest.

    pitilolo Le 14/03/2008 à 09:02:44

    Voilà bien un "one shot" que je n'aurai pas acheté sans avoir lu avis et critiques. En somme je m'attendais à ça :

    - Histoire dingue mêlant la SF avec le sexe qui rythme non seulement notre monde mais aussi tout l'univers (et pourquoi pas ?). Mais qu'on se rassure, le sexe leitmotiv n'est pas pour autant ostensible, les "scènes" étant dédramatisée, soit par l'humour soit par le dessin (on devine plus que l'on voit)

    - Un dessin difficile à appréhender mais finalement tellement en adéquation avec la loufoquerie générale. Loufoquerie exacerbée avec des scènes "nan_mais_keskil_fout_là" montrant Schumacher ou Chirac.

    - Une mise en scène terrible qui fait mal aux yeux et nécessite une relecture (pour plus de plaisir donc). La technique m'a fait penser à "Universal War" et "XXè ciel.com"

    Bref, une BD qui ne laisse pas indifférent ni dans le fond (et si le sexe n'existait pas ...) ni dans la forme (et si le photoshop n'existait pas ...)

    marcel.d Le 09/02/2006 à 19:22:35

    Lu aprés des critiques extrement élogieuse, j'ai pas pris la claque attendue....
    L'album est interessant, mais j'ai été assez deçu...
    Le scénar est plutot bon, mais n'a rien d'exceptionnel non plus.... les connaissances et capacités physique de lola sont pas assez exploité a mon sens....
    J'ai trouvé les dessins désagréables.... pour moi, les dessins interdisent a cet album d'etre une vrai réussite... Outre le trait, vraiment hasadeux et brouillon..(c'est plus facile de dessiner un beau corps, qu'un beau visage..) , les couleurs parfois discutables...
    Les cadrages apparaissent vite genant...

    Bref, une bonne bd, desservie par une mise en image d'un moindre niveau

    Miles1977 Le 10/01/2006 à 13:00:32

    J'ai suivi les conseils de yvantilleuil : je n'ai pas regardé la couverture ni feuilleté l'album... Je l'ai simplement glissé sous mon bras avec mes autres achats.

    Sans cela, je ne l'aurais probablement jamais acheté. Je l'avais bien entraperçu mais il ne me disait rien.

    Après la lecture, je tient à remercier yvantilleuil et je conseille également à tous d'acheter cet album les yeux fermés.

    Certes, le dessin est original, le métier et le langage de Lola peuvent provoquer un (léger) malaise mais quelle maîtrise, quelle intrigue passionnante.

    Bref, une des rares excellentes surprises de 2005! Ruez-vous dessus ;o)

    Et surtout une suite svp !!!

    crapator Le 29/09/2005 à 14:29:39

    Lola Cordova est un 'One shot' percutant. Ses graphismes sont beaux et le montage est original. Idem pour le scénario. La fin est très bien ficelée. Le train de l'action est haletant si bien que l'on peine à se reposer quelques instants avant que Lola ne s'encourt vers d'autres pérégrinations plus saugrenues les unes que les autres. On se demande d'ailleurs qui des auteurs ou de l'héroïne prend des substances illicites...

    Pourtant, malgré toutes ces qualités, une impression de léger malaise hante mon esprit à la fin de cette lecture. Serait-ce le thème de la protistution qui diminue inconsciemment la portées des actes et des réflexions de l'héroïne, l'abus de son corps comme 'contrepartie' lui permettant d'arriver à ses fins, la langage peu châtié de cette dernière ou simplement le farfelu de la trame de l'histoire?!?!?

    Peu importe, on a là entre les mains un BD qui possède du caractère, et qui ose s'affirmer haut et fort, à sa manière, dans un univers axé vers "l'anti-pudibonderie" (hum hum désolé pour ce néologisme). Ici, ce sont vos carcans idéologiques qui vont en prendre un coup, peut-être même exploser en mille morceaux si vous adhérez corps et âme à la cause de Lola.
    Palsembleu, lisez, appréciez ou non, mais lisez que diable!

    A ne pas mettre en toutes les mains, surtout les plus jeunes mais à découvrir quand même !!!

    yvantilleuil Le 21/09/2005 à 08:18:45

    D’abord quelques conseils afin de pouvoir acheter cet album :

    1. Ne pas regarder la couverture, qui est pour ma part ignoble et n’incite pas du tout à l’achat !
    2. Ne pas feuilleter l’album avant de l’acheter car les dessins risquent de vous exploser la rétine et de vous dégoûter.

    Impossible de résumer ce one-shot, quoi que le terme one-shoot soit plus approprié pour ce trip qui vous défonce le cerveau et les yeux. Lola est une pute nymphomane aussi vulgaire que les dialogues de cet album, qui s’en sort toujours avec son cul, sur terre tout comme dans l’espace. Elle mettra 64 pages à baiser tout ce qui bouge, votre esprit inclus !

    Une fois la BD refermée, ne sachant pas si on vient de percuter un OVNI ou si on sort d’un trip cosmique, on se demande s’il n’aurait pas mieux valu prendre l’aspirine avant la lecture.

    Sex, drugs & trash, une BD à ne pas offrir aux enfants à Noël ou à leur communion ! C’est osé, difficile à digérer, mais comme après n’importe quel trip on finit par se dire ... et pourquoi pas une petite suite, ... allez rien qu’une petite ?

    okilebo Le 24/04/2005 à 16:32:39

    Au premier abord, je vous avoue que j'étais assez réticent à l'idée d'acheter cette bd. La raison était simple : le dessin ne m'emballait pas plus que ça.
    Et puis, en voyant les avis très positifs exprimés sur cette bd
    (merci Kaël et ThePat ), j'ai outrepassé mes appréhensions et je dois dire que je ne le regrette pas !

    L'auteur, Arthur Qwak nous offre une histoire passionnante qui met en scène une prostituée qui va être enlevée par des extra-terrestres. A partir de là, la tournure des évenements va évoluer pour nous donner ainsi une histoire palpitante et non dénuée d'humour. Le début du récit m'a semblé un peu confu mais après quelques pages, la trame devient beaucoup plus clair. Très intelligement écrit, cette bd ne manque pas d'originalité. On suit les aventures de Lola avec beaucoup de plaisir et je dois dire qu'en fermant l'album, j'étais un peu triste que ce soit terminé. La narration est parfois un peu crue mais vu la profession de notre héroine, c'est tout à fait logique.

    On ne peut pas dire que le dessin d' Arthur Qwak soit laid bien au contraire, certaines planches sont vraiment superbes.
    Je dirais plutôt que son graphisme est déroutant. Je pense que cela est dû au fait que l'auteur utilise plusieurs techniques différentes pour réaliser ses dessins.
    Mais bon, j'ai pû constater que l'on s'habitue très vite à sa manière de travailler. Une chose est sûr : Lola est très jolie, un vrai régal pour les yeux.

    La singularité de ce one-shot est évidente. Grâce à cet album, on peut dire que du sang frais coule dans les veines de la bd !
    Laissez-vous tenter, vous ne le regretterez pas !
    C'est à suivre.................sans attendre !