Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Divinity 3. Divinity III : Stalinevers

06/11/2017 5347 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Q uelqu’un a changé la réalité ! À la place de la seconde guerre mondiale, le monde a été confronté à une invasion de l’Union Soviétique de Staline. Peu à peu, les pays sont tombés. La rébellion existe mais elle est progressivement étouffée par la répression menée par le Komandar Bloodshot, Peter Stanchek le psiotique et Aric. Pourtant, l’agent du Politburo Colin King sait que quelque chose ne fonctionne pas. Surtout, il pense avoir trouvé la clé pour changer le cours des choses. Il doit atteindre l’homme appelé Divinity et l’amener à sortir de l’apathie dans laquelle il s’est réfugié.

Ce troisième, et dernier, épisode de Divinity est conçu sur une idée plutôt intéressante : l’Histoire du vingtième siècle a été modifiée et la planète est sous le contrôle d’une dictature communiste. Si le concept n’est absolument pas novateur, il trouve ici toute sa force dans la cohérence de sa description et son imbrication avec l’univers Valiant. Ainsi, Matt Kindt mène parfaitement son affaire, entretenant avec réussite l’ambiance oppressive et le trouble qui en résulte. De plus, il sait fort bien ménager des surprises et utiliser les différents personnages. Au rayon des bémols, il est dommage que le "stalinevers" ne soit pas un peu plus développé et qu’il soit décrit de manière un peu trop manichéenne.

La série centrale est traversée de mini-séries qui se focalisent sur certains super-héros. Les parties écrites par Jeff Lemire (Bloodshot), Joe Harris (Aric) et Scott Bryan Wilson (Shadowman) sont suffisamment bien menées pour être accessibles à tous et prendront certainement une autre saveur pour ceux qui connaissent ces figures Valiant. Les épisodes sur Archer & Armstrong (Eliot Rahal) et ceux consacrés aux origines de la Brigade Rouge (Matt Kindt), la garde rapprochée du régime, sont plus anecdotiques, voir décevants.

Sur le plan graphique, le constat est identique. Le travail sur les mini-séries au scénario plus faible n’est pas très attrayant, tandis que le reste est globalement accrocheur. Sur le thème principal (Divinity), Trevor Haisine fait un boulot formidable, en particulier grâce à sa science de la mise en scène. Il se montre tout aussi à l’aise dans l’action que dans les temps plus calmes. Ceux qui ne sont pas allergiques à son trait numérique apprécieront le passage de Clayton Crain sur Bloodshot.

Les qualités de cette œuvre sont assez nombreuses et fortes pour en estomper les points faibles et en faire un divertissement solide.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Divinity
3. Divinity III : Stalinevers

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shaddam4 Le 31/08/2018 à 15:36:38

    Divinity 3 est intitulé Stalinverse: il s’agit clairement d’une uchronie permettant aux auteurs de s’amuser et d’inviter d’autres auteurs de personnages Valiant pour la récréation. Dans ce volume, sans lien directe ou évident avec les précédents, l’Union soviétique a conquis le monde et les héros Valiant sont des héros soviétiques. Hormis quelques nœuds de rébellion, rien n’échappe à la mainmise de la grande Russie. Cette uchronie permet de nombreux renversements, à la fois graphiques (l’épisode isolé sur le Kommandar Bloodshot est superbement mis en image par Clayton Crain avec un design totalement fou) et scénaristiques, inversant gentils et méchants. Résultat de recherche d'images pour "divinity 3 hairsine"Contrairement aux précédents volumes, on a ici une Union soviétique en empire du mal totalitaire et aucune réflexion sur les deux systèmes et les raisons de l’adhésion des héros à ce régime dictatorial. Cela devient plus manichéen et c’est dommage. Les quatre chapitres de Divinity 3 sont intercalés avec des one-shot sur la naissance (en mode dystopique) des héros, Archer & Armstrong, Bloodshot, X-O Manowar ou Shadowman mais aussi des personnages moins connus comme Babayaga… Ces épisodes assez sympa coupent le récit et je trouve que l’éditeur aurait du les regrouper à la fin de l’histoire Divinity.

    Paradoxalement, alors que j’attendais beaucoup de ce troisième volume (et que j’adore les uchronies), il est le moins réussi de la série même si le récit Divinity réussit à retomber sur ses pieds très élégamment avec une parabole entre les pouvoirs démiurges des Divinity, des auteurs de BD et de l’imaginaire des livres, faisant de cette série une jolie pépite dans le catalogue Valiant qui en outre ne nécessite pas de connaître le catalogue de l’éditeur. Une suite à cette saga, nommée Eternity, sera publiée en octobre et je l’attend avec impatience.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/08/31/divinity-2-3/

    anaxarque Le 07/11/2017 à 10:14:59

    Bliss comics continue la traduction du catalogue, de plus en plus riche de Valiant et dans ce troisième acte de Divinity, nous assistons à un phénomène classique dans la BD de genre, la réécriture de l'histoire.
    L'Union Soviétique, aidée par la seconde Divinité, cf tome 2 et un groupe de héros, à conquis le monde.

    Il subsiste une résistance sait que l'histoire de ce monde à été réécrite. Colin King, aka Ninjak va tenter de rendre au monde sa cohérence. Mais, il est bien seul...

    Bliss Comics a la gentillesse de nous présenter en un seul volume l'histoire principale, ainsi que ses quatre Tie -ins, mettant en scène X-O Manowar, Bloodshot, Shadowman, Archer et Armstrong.

    L'histoire et son déroulement sont classiques, mais sincèrement c'est très bien mené, comme souvent chez Valiant.

    L'univers Valiant, bien qu'en expansion, reste parfaitement compréhensible pour les néophytes qui pourront entrer facilement, sans devoir composer avec des continuités de plus en plus incompréhensibles, dans le comics super-héroïque.

    Il ne reste plus qu'a attendre l'année prochaine pour voir l'acte suivant de Divinity, en cours de publication aux USA, intitulé Eternity.