Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

C 'est souvent par une coïncidence, un accident que commencent les plus grandes histoires. Cloué sur son lit d'hôpital plusieurs semaines, le Capitaine David Stirling formalise la nécessité pour la Grande Bretagne de créer un corps d'élite de parachutistes, afin de passer derrière les lignes ennemies pour détruire le plus d'appareils. Fin 1940, grâce à l'accord du Général Ritchie, l'unité des « Special Air Service » voyait le jour. Un Capitaine, six officiers et soixante hommes pour remplir les missions les plus périlleuses dans le désert égyptien : l'aventure pouvait commencer...

Vincent Brugeas connaît son affaire et si la postérité retient l'écossais David Stirling et l'irlandais Blair Mayne dans l'arbre généalogique des S.A.S., le scénariste, lui, n'oublie pas de leur accoler l'australien Jock Lewes. Ainsi constitué, ce trio de gradés lui servira de base pour conter la vie de ces commandos. Car au lieu de tresser par le menu leurs innombrables faits d'armes, l'auteur de Block 109 et Le Roy des Ribauds s'attache à une histoire de personnes, d'amitié et de loyauté. Les caractéristiques de ses protagonistes sont évidentes dès les premières pages : volonté, sens du devoir et une légère tendance à l'insubordination. Mais ces combattants n'en sont pas pour autant casse-cou et leur charisme permet de facilement se prendre au jeu et leur emboîter le pas. Très documenté, l'auteur n'en oublie pas de rendre son intrigue attractive, utilisant aussi bien le contexte géographique et politique que les tensions et les réticences internes auxquelles ses héros devront faire face. Les ingrédients réunis - désert, soldats, guerre et obstacles - sont intelligemment agencés pour rendre ce récit historique romancé prenant. Du grand spectacle qui sent la poudre et la sueur, qui évite de tomber dans la leçon militaire malgré la matière à disposition.

De son côté, Thomas Legrain souhaitait s'émanciper de Sisco et n'a pas attendu trop longtemps pour que son éditeur, Gauthier van Meerbeeck, lui propose un projet et lui trouve un complice. Jouant sur ses points forts (trait à tendance réaliste, décors soignés et mise en page efficace), le dessinateur s'applique sur chaque case. Il maîtrise les scènes d'action, met en avant les séquences par des compositions aussi lisibles que bien pensées et fait même preuve d'audace sur quelques découpages. Seul bémol, une trop grande ressemblance entre certains personnages qui freine parfois la lecture, mais rien de vraiment rédhibitoire.

The Regiment s'offre une belle entrée en matière avec ce premier opus. Une nouvelle série d'aventure qui honore et met en lumière les hommes derrière l'institution.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Regiment (The) - L'Histoire vraie du SAS
1. Livre 1

  • Currently 3.96/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 31/10/2020 à 10:25:30

    Cette série traite d'un régiment créé pour lutter contre l'Afrikakorps de Rommel qui règne en maître sur le Sahara. L’Égypte britannique est d'ailleurs menacée.

    Le SAS (Spécial Air Service) est une unité d'élite qui opère derrière les lignes ennemies pour effectuer des actions de sabotage comme par exemple faire exploser un avion de combat.

    J'ai beaucoup aimé le graphisme empreint de réalisme. Les cadrages sont artistiques et très travaillés. Les dessins sont très beaux, rien à redire.

    A noter qu'il y a tout un travail historique derrière qui est finement restitué pour notre plus grand plaisir. J'ignorais tout de cette unité d'élite et cette œuvre lui rend un précieux hommage. On n'oubliera pas ces combattants qui se sont battus pour notre liberté.

    Une bd qui plaira sans doute aux militaires de carrière et autres passionnés historiques.

    Tiburce2 Le 08/11/2017 à 12:16:46

    (merci à Yopinet pour sa critique qui m'a fait acheter le livre)
    L'histoire vraie et réaliste de la création du SAS, unité spéciale britannique désormais célèbre mais née dans la douleur et les affres de la 2de Guerre, côté Moyen-Orient.
    J'ai beaucoup aimé le parti pris ultra-réaliste et pédagogique, et l'histoire positionnée au niveau des individus, avec leurs forces et faiblesses. Le ton est juste, intéressant, sans tomber dans la caricature lourde.
    Le dessin, lui, est excellent. C'est précis, dynamique, avec des trognes incroyables et beaucoup d'émotion dans le dessin.
    Au final, un récit passionnant très bien mis en image, et un thème historique intelligemment traité.
    4/5.

    yopinet Le 12/10/2017 à 22:10:05

    Cette série retrace les débuts du SAS. L'histoire de cette unité spéciale est assez étonnante. Celui qui s'attend à des actes de bravoure et des coups d'éclat sera très surpris. Car ce qui fait la force de cette nouvelle série, c'est justement les faiblesses et échecs du SAS, que l'on retrouve au travers des 3 personnages principaux.

    Cette réalité difficile, j'ai mis du temps à m'en imprégner. Or le cahier historique disponible en fin d'album est très riche et aurait dû, selon moi, se retrouver en début de l'album. Sa lecture permet de mieux rentrer dans l'album et bonifie l'expérience.

    Le dessin, quant à lui est top. T. Legrain atteint pour moi son meilleur niveau, la colorisation permet également d'offrir un désert à couper le souffle. Bref, en terme de BD sur la guerre 40-45, je trouve qu'on fait difficilement mieux actuellement...