Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

La nef des fous 8. Disparition

26/10/2017 5577 visiteurs 7.0/10 (1 note)

T andis que le Sergent Bonvoisin essaie de convaincre Baltimore de rempiler, la Reine Ophélie parvient à souffler à son souverain d'époux, Clément, l'idée d'organiser un gala de charité. Grâce au clou du spectacle, le numéro de magie du grand Hidinou, les monarques comptent bien récupérer quelques donations forcées auprès de leurs plus riches sujets. La soirée risque d'être mouvementée entre la venue d'Ambroise, le paria au boulet, et les humeurs de la princesse Chlorenthe. Pas de doute, La Nef des fous est de retour !

L'annonce de Turf de reprendre sa nef avait déclenché quelque chose d'ambigu chez le fan de la première heure. D'un côté une joie intense, limite gênée, de pouvoir retrouver ce monde déjanté ; de l'autre, la crainte de l'album de trop alors que tout avait été aussi bien conclu. Mais force est de constater que Disparition se fait pencher la balance dans la première catégorie !

Si sa série lui a certainement manqué, il paraît clair que l'auteur a soigné son retour sans n'avoir rien perdu de sa verve. Sur deux lignes narratives - un trafic de coloquintes (!) et la soirée au château - il avance ses pions en réinstallant le contexte baroque et loufoque qui a fait le succès de son univers. Le verbe tout « poquelin-ien » est à nouveau au rendez-vous et accompagne un comique de situation toujours aussi marqué et efficace qui repose sur des duos efficaces : Baltimore et son chef, Chlorenthe et sa mère, la Reine et le Roy. Les situations incongrues s'enchaînent avec bonheur et les quiproquos succèdent aux malentendus sans jamais rompre le fragile équilibre de ce microcosme. Tout en se laissant porter, le lecteur découvre le nœud de l'intrigue sur un rythme tranquille que les puristes pourront quelque peu regretter. Toutefois, si le tout manque d'un soupçon de passion et d'un ou deux grains de folie pour pleinement emporter l'adhésion, l'essentiel est présent et c'est déjà beaucoup.

Toujours détaillés, les décors comme les costumes - qu'ils soient d’apparat ou de fonction - flattent l'œil tandis que les aquarelles chamarrées habillent un trait précis et léger. Plus sage dans son découpage, l'auteur du Voyage improbable n'en est pas moins généreux dans son dessin et cet opus s'inscrit dans la continuité graphique des précédents.

Les plus chagrins diront que ce Disparition n'a rien d'indispensable, mais à part vouloir bouder son plaisir, aucune raison non plus de se priver d'un peu de rab quand il est de qualité.

Lire la chronique du tome 7.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La nef des fous
8. Disparition

  • Currently 4.35/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (23 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    cormoran Le 30/10/2017 à 17:32:00

    Superbe retour, des nouveaux personnages , des anciens toujours là, un univers truculent ! mon gros coup de coeur 2017

    minot Le 13/09/2017 à 20:06:32

    Ça alors ! Revoilà donc Chlorente, le sergent Bonvoisin et Baltimore, le Roy Clément XVII et tous les joyeux lurons de LA NEF DES FOUS de retour ! Un univers toujours aussi joyeusement loufoque, que j'ai eu pour ma part plaisir à retrouver. Avec des dessins et des couleurs toujours aussi magnifiques, Turf nous embarque dans un nouveau cycle d'aventures que l'on est en droit d'espérer aussi déluré et passionnant que le précédent ... même si à la lecture de ce nouvel opus, force est de constater que le scénario a du mal à se montrer tout à fait convaincant, tant il semble faire preuve de peu d'originalité puisqu'il rappelle beaucoup trop fortement (pour l'instant) les péripéties du premier cycle.
    Un tome très soigné graphiquement donc, mais un scénario avec des airs de déjà-vu. Allez, faisons quand même le pari que la suite nous réservera de nouvelles surprises !