Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Gaston (Hors-série) La galerie des gaffes - 60 auteurs rendent hommage à Gaston Lagaffe

26/10/2017 3425 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L ’homme aux espadrilles et au pull vert est sexagénaire. Pour l’occasion, soixante bédéistes défendent leur version du célèbre garçon de bureau. La plupart respectent l’esprit de la série et le lecteur retrouve avec bonheur certaines icônes (gaffophone, inventions, explosions, etc.), alors que d’autres modernisent le propos en invitant le héros à s’amuser avec les outils technologiques actuels (ordinateur, tablette, réalité virtuelle...). La plupart des personnages répondent présents à ce rendez-vous : Prunelle, Spirou, Fantasio, DeMesmaeker (étonnant alors qu’il démontre sa tendresse pour le protagoniste), Mademoiselle Jeanne (rarement davantage qu’une figurante), Jules de chez Smith et Bertrand Labévue (plutôt rares).

Les ingrédients sont là, mais l’aficionado demeure perplexe. Quelques histoires le font sourire, d’autres s’avèrent moyennes et plusieurs sont peu inspirées. Un peu comme si trop d'auteurs avaient refusé cette rencontre avec Franquin. Certains tirent tout de même leur épingle du jeu. Obion y va d’un sympathique ajout à la saga des contrats, Frank Pé propose une tendre vision du fainéant devenu vieillard et Gotting grinçant fleurette avec les Idées noires.

Le dessin est à l’avenant. Dans cette compilation, il y a le meilleur et le pire. Maintes fois, le travail, bâclé, semble trahir une commande "exécutée", à la limite de l’irrespect pour qui sait à quel point le maître soignait ses illustrations. Une poignée y ont heureusement mis plus de cœur. Delaf réussit un Gaston à l’identique (c’est à s’y méprendre), Pascal Jousselin refait à sa façon l’une des plus belles cases de la bande dessinée (la grotte de livres) et Rudy Spiessert offre une infographie où il convoque les déguisements toujours aussi mal adaptés aux soirées dansantes.

Malgré plusieurs bons moments, l’entreprise souffre de son trop grand éclectisme. Une ligne directrice plus forte ou, a minima, un classement par famille d’artistes auraient donné plus de corps au projet.

Un album avec un étrange arrière-goût de morue aux fraises servie avec de la crème Chantilly. Mais s’il en reste, j’en reprendrais bien.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Gaston (Hors-série)
La galerie des gaffes - 60 auteurs rendent hommage à Gaston Lagaffe

  • Currently 2.70/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.7/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Arnusse Le 14/01/2018 à 02:46:35

    Puisque personne n'a encore pris la peine de le faire, j'écris un premier commentaire. Cet album ne rend pas hommage à Franquin ! Très peu de gags m'ont fait sourire, quelques-uns ont attiré mon regard, et la toute grande majorité sont des planches bâclées, au scénario comme au dessin. J'espère que c'est la dernière expérience de ce genre. Gaston et Franquin méritent un bien plus bel hommage que ce recueil mal fichu !