Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sérum

23/10/2017 3026 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

A h, le bruissement des passants, le ballet des lumières, les avenues animées... Non, quelque chose détonne. Dans ce Paris-ci, les rues sont vides, tout est éteint et des checkpoints jalonnent régulièrement les trottoirs. Comme pour narguer le couvre-feu, l'aube pointe à l'horizon. Il est temps pour Kader de commencer l'inspection du champ d'éoliennes à l'orée de la capitale. Une routine fossilisante, des collègues insipides, tout est fait pour l'enfermer dans une solitude terne, interrompue seulement par ses visites nocturnes à Déborah sur holoporn. Si c'était ça le pire. Non, le plus pénible, c'est l'effet de la zanadrine. Une substance injectée en guise de sanction à certains crimes et qui inhibe le mensonge. Car oui, en 2050, la transparence est exigée ! Le gouvernement en place brandit la vérité comme un étendard et, de fait, gage d'une société parfaite. Mais charité bien ordonnée commence par soi-même. En effet, ce soit-disant idéal hypocrite ne fait pas l'unanimité : des slogans apparaissent sur les murs, des attentats perturbent l'ordre établi...

Continuant son exploration de l'Homme dans toute sa complexité, Cyril Pedrosa (Portugal, Les équinoxes) refroidit l'atmosphère en proposant une dystopie au thème glacé : la vérité absolue et omnipotente. Il plante le cadre de l'intrigue à une époque relativement proche, dans un environnement familier, ceci afin de faire résonner l'avertissement au plus près du lecteur. Au travers du registre politique mais aussi sentimental, l'auteur dévoile, d'une écriture sèche, le quotidien de son personnage, marionnette prisonnière de son honnêteté et manipulée de toutes parts car, il ne faut se leurrer, sous la façade des jolies prétentions, les vices cachés abondent. Délesté de la prétention d'une démonstration, cet exemple clinique de dérive en possède tous les arguments.

Nicolas Gaignard va à l'essentiel : un style réaliste et simple, utilisant un trait nerveux qui ne s’embarrasse pas de fioritures ni de décors chiadés. Associé à une mise en page classique (gaufriers et grandes cases sur trois bandes) et une palette de couleurs restreintes, ce dépouillement et cette uniformité retranscrivent parfaitement l'ambiance générale aseptisée. Le résultat n'est pas forcément hautement esthétique mais très efficace. L'impavidité affichée des personnages fait froid dans le dos.

Cet ouvrage n''a pas pour ambition d'apporter une solution à un débat vieux comme le monde, mais bien de montrer, de façon intelligente et pertinente, qu'il n' y a justement pas de réponse. Croyez-le ou pas.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Sérum

  • Currently 4.13/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (15 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 14/08/2018 à 11:58:57

    Pour décrire un monde sinistre situé dans un futur proche, les auteurs ont choisi un traitement extrêmement froid : écriture sèche, dialogue concis, palette grisâtre, décors minimalistes et personnages austères – à l’image de Kader, héros taciturne, qui affiche la même imperturbable tronche du début à la fin…
    Pour autant, dans le genre anticipation, l’album s’en sort plutôt bien. Le sérum du titre par exemple, la zanédrine, est un sacré cauchemar !

    Côté récit, c’est assez épuré : peu d’action et quelques ellipses mais il y a du rythme, des questions intéressantes font surface et des sursauts bien placés viennent dynamiser un peu l’intrigue.
    Côté dessin, le trait nerveux de Nicolas Gaignard n’est pas très précis mais reste efficace ; il est surtout parfaitement raccord avec l’univers proposé.
    Au final, un one-shot qui manque de coffre et d’ambition mais qui tient la route.

    MediathequeMonaco Le 20/12/2017 à 16:35:50

    Cyril Pedrosa a déjà une longue carrière de scénariste derrière lui. Son album Portugal avait été salué unanimement par la critique et les lecteurs en 2011. Il signe donc, un nouvel album fantastique, un genre qu’il affectionne et qui lui réussit.

    https://www.mediatheque.mc