Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Oublie mon nom

28/09/2017 3494 visiteurs 8.0/10 (1 note)

L a disparition de sa grand-mère va provoquer un bouleversement intérieur considérable chez Zerocalcare. Bien qu’il ait toujours été très proche d’elle (il a habité avec elle pendant une partie de son enfance), il se rend compte qu’il ne la connaît pas vraiment. Tiens, au fait, comment une Française distinguée de Nice s’est retrouvée à vivre à Rebibbia, une banlieue pourrave de Rome ? Et sa mère, pourquoi est-elle affublée d’un nom anglais ? Pis, c’est quoi cette histoire de bague russe sur laquelle il doit remettre la main pour les funérailles ? Et tous ces silences quand il pose des questions à propos de ses origines ? Putain, comment on fait pour grandir quand on ne sait pas d’où on vient ? Merde à la fin, quelqu’un va finir par me dire ce qu’il se passe dans cette famille !?

Si Oublie mon nom aborde un sujet très personnel, le style déjanté et décalé de ‘Calcare, comme l’appellent ses potes, est immédiatement reconnaissable. Il faut s'y faire, même quand il parle de l’intime, c’est de façon punk. Édité comme un blog avec d’innombrables mini-chapitres, le fil narratif zigzague, divague, prend des pauses, saute des étapes et se permet des interludes animaliers ou fantastiques. Le lecteur en vient à se demander de quoi au juste parle le scénariste. Puis, peu à peu, les différentes pièces du puzzle se mettent en place et une image incroyable et inimaginable apparaît.

Force est de constater que, sous un aspect foutraque, le scénario suit son petit bonhomme de chemin d’un pas assuré. Certes, l’auteur de Kobane Calling a le cerveau qui carbure à la caféine concentrée, mais il sait garder les idées claires. Sous la tempête, il a parfaitement arrangé son enquête. Les révélations tombent régulièrement et il est difficile de lâcher l’ouvrage avant sa conclusion. Ce chaos organisé se montre redoutable d’efficacité, profondément touchant et immensément drôle (« Dans l’échelle de l’abrutissement humain, Downton Abbey se situe entre la masturbation aux heures de repas et l’héroïne. »).

Regard vers le passé qui sait garder les pieds bien ancrés dans le XXIe siècle, Oublie mon nom possède toutes les qualités d’une œuvre totalement aboutie. Zerocalcare est un artiste important du Neuvième Art qu’il faut absolument lire.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Oublie mon nom

  • Currently 3.83/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 19/12/2017 à 17:00:07

    Une belle BD qui traite de la recherche de ses origines, du passage à l'âge adulte et de la découverte des secrets de famille. Le sujet de ce bouquin est grave (le décès de la grand-mère de l'auteur), mais Zérocalcare a l'art de traiter des choses graves avec légèreté, humour et tendresse. Un ouvrage encore remarquable de la part de cet auteur italien très attachant.