Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

All Star Batman 1. Mon pire ennemi

28/09/2017 2441 visiteurs 5.0/10 (1 note)

B atman doit conduire Double-Face dans une prison loin de Gotham, une balade de 800 kilomètres. Peu enthousiaste, le bandit menace de se servir d’une de ses inventions qui lui permettra de dénoncer les penchants criminels de chacun des habitants de la métropole du crime. Il offre par ailleurs une importante récompense à quiconque le libérera. Deux tueurs à gages, Firefly et Killer Moth relèveront le défi, mais ils ne sont pas seuls. Black Spider, Killer Crow, King Shark, Amygdale, Cheshire, Crotale... En fait, tout le monde, incluant les serveuses de casse-croûte, se transforme en chasseur de prime. L’homme chauve-souris résiste aux assauts avec ses poings, son couteau, ses bats-griffes et même sa tronçonneuse.

Scott Snyder est un jeune routier du comic. Il a du métier dans l’univers des superhéros en général (Iron Man, Swamp Thing, Superman) et dans celui du chevalier noir en particulier (Batman Saga, Batman Eternal, Batman Univers). Aux commandes de la série pendant plusieurs années, il souhaite maintenant dépoussiérer le mythe, mais l’entreprise se révèle particulièrement laborieuse. Le lecteur est rapidement étourdi par cette histoire déconstruite où se multiplient les « deux heures plus tôt », « deux jours plus tôt », « quarante-huit heures plus tard », quand ce n’est pas « deux mois plus tôt ». Le rythme est effréné, les méchants font un petit tour et puis s’en vont aussi vite qu’ils sont apparus. L’épisode propose tout de même de belles choses, notamment l’exploration des liens unissant Bruce Wayne et Harvey Dent depuis l’enfance.

Au dessin, John Romita (Hulk, Daredevil, Spiderman) et Declan Shalvey (Injection, Deadpool, Avengers) s’échangent les pinceaux sans que cela ne soit malheureux. Les illustrations respectent les codes du genre : combats dynamiques, vilains hideux, effets graphiques spectaculaires (entre autres quand le paladin perd partiellement la vue) et composition des pages souvent sophistiquée. Bref, c’est du travail soigné et professionnel. Curiosité : il y a de la réalité augmentée dans cette bande dessinée. Lorsqu’ils entrent en scène, les personnages sont présentés à l’aide d’une courte fiche d’information, lors d’un pugilat, une flèche pointe, par exemple sur l’épaule de la KGBête, pour indiquer qu’il s’y trouve de la « fibre musculaire améliorée pour réflexes rapides ».

Le point de départ de cette aventure demeure intéressant, le résultat s’avère cependant brouillon ; le héros est englué dans un récit inutilement complexe et déconcertant pour le bédéphile qui ne suit pas assidûment toutes les péripéties du protagoniste. Alfred, il faut tirer Bruce de ce bourbier.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

All Star Batman
1. Mon pire ennemi

  • Currently 2.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    sebastien01 Le 10/02/2019 à 12:53:18

    A peine la série régulière Batman est-elle terminée que Scott Snyder retrouve déjà le personnage dans un road-trip survitaminé, sans finesse et dans lequel il laisse libre cours à bien des excès (All Star Batman 2016, #1-5).

    Batman accompagne Double-Face vers une destination mystère. Dès le début du voyage, ce dernier lance pour défi à la population et à tous les super-vilains de le libérer ; pour l’argent ou pour préserver les secrets accumulés par Harvey Dent, chacun y trouve une motivation et se lance à leurs trousses. Voilà l’excuse trouvée par Snyder pour faire défiler sur ces cinq premiers numéros un nombre incalculable d’adversaires issus de l’univers DC. Qu’ils soient célèbres ou de parfaits inconnus, tous essayent de s’en prendre sans grand succès au Chevalier noir qui poursuit imperturbablement sa route par tous les moyens de locomotion existants. Il faut dire que celui-ci a une quantité tout aussi incalculable de gadgets planqués dans son costume. Qu’il est pénible de voir Batman systématiquement sauvé au dernier moment par un gadget sorti du chapeau...

    A ses côtés, Duke Thomas, une création de Snyder sur la série précédente. Un Robin de plus qui ne dit pas son nom et dont la présence sur ce titre est d’un intérêt très limité si ce n’est de valoriser sa chère création. De même que ces back-up, illustrés par Declan Shalvey, destinés à faire vivre une première aventure à ce nouveau personnage. Peut-être un hommage raté à "All Star Batman and Robin" de Frank Miller.

    Au dessin, on retrouve John Romita Jr. qui enchaine sur Batman après "The Dark Knight Returns: The Last Crusade". Sur quelques numéros, cela se laisse lire mais son style est tout de même très particulier voire perturbant.