Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Valérian par... 2. Shingouzlooz Inc.

25/09/2017 7926 visiteurs 6.8/10 (5 notes)

M onsieur Albert a décidé de se faire du Shingouz, juste histoire de passer ses nerfs pendant que Valérian se frotte aux joies du trading quantique et que Laureline voit vendre ses charmes bien malgré elle !

Après Manu Larcenet, voici que le duo Lupano & Lauffray s’offre une variation sur un thème cher à Pierre Christin et Jean-Claude Mézières. Mais après un été saturé par Besson et sa Cité des mille planètes, n’est-ce pas trop ?

En propos liminaire, il convient de préciser que ce Shingouzlooz Inc. doit être lu avec curiosité et non pas avec nostalgie. Cette précaution prise, rien ne s’oppose à apprécier la façon dont Wilfrid Lupano s’empare de l’univers développé par son aîné. Dès lors, deux manières d’appréhender la prestation s'offrent au lecteur : l’une, critique, considère que l’exercice vire aux figures imposées et au plagiat sans réelle saveur ; l’autre se délecte de l’irrévérencieuse densité du récit proposé. Cocktail de références cuisinées aux goûts du jour par un scénariste qui connait assez ses classiques pour surfer sur les polémiques du temps et se permettre de nombreux clins d’œil, souvent humoristiques. De même, avec un trait semi-réaliste qui s’adonne occasionnellement au comique sans surjouer et qui sait parfaitement remplir les grands vides intergalactiques de créatures gigantesques, Matthieu Lauffray rend une copie plus que probante, surtout lorsqu’il s’attaque à la plastique de Laureline. Alors, effectivement, la partition graphique est différente de celle de Jean-Claude Mézières, mais encore heureux puisque la finalité de la chose est de digresser librement et non pas de plagier...

Fidèle dans l’esprit, mais différent dans la lettre, ce nouvel opus de Valérian par… démontre qu’avec du vieux, il est toujours possible de faire du neuf… à condition de le réaliser, comme ici, avec talent.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

Valérian par...
2. Shingouzlooz Inc.

  • Currently 4.06/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (65 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Salurem Le 19/05/2021 à 08:13:25

    En tant que fan de Valerian et, à condition de ne pas chercher à révolutionner l’univers créé par Christin et Mézières, c’est une excellente reprise. La modernisation est parfaite tant au niveau scénario que dessin. L’aficionado de la série d’origine y retrouvera tous les ingrédients de base: humour, personnages pittoresques déjà connus, scénario à implications spatio-temporelles où l’existence de la Terre est en jeu, une Laureline aussi craquante que l’originale et un Valerian parfois dépassé par les contingences matérielles.
    Pour un one-shot « hommage », c’est parfait.

    tcdc Le 16/11/2020 à 16:02:22

    Je me suis beaucoup amusé en lisant cet album.
    Ne connaissant que très légèrement les Valérian originaux, cela m'a donné que davantage envie de les découvrir.
    L'histoire est amusante en même temps qu'elle est surprenante, pleine de rebondissements à chaque fois inattendus. En plus, les dessins de Lauffray sont superbes.
    Que demander de plus d'une BD ? Je lui attribue donc un 5/5!

    Erik67 Le 04/11/2020 à 09:05:29

    Valérian ne faisait pas partie de mes lectures ou héros préféré de bd. C’est ainsi et on pourrait le regretter mais au vu du flop récent monumental du film de Luc Besson au cinéma, on se dit qu’il ne fait pas l’unanimité comme Tintin ou Astérix, pas de regret par conséquence. J’ai rien loupé.

    Bien sûr, la mode actuelle est de surfer sur la vague des bd d’antan et de reprendre en ajoutant une touche moderne sans rien trahir le travail accompli à l’origine. Entre Achille Talon, Spirou ou Michel Vaillant ou encore Bob Morane, voici Valérian et sa partenaire Laureline qui sont retouchés.

    Sur le récit, j’ai trouvé que Valérian faisait du surplace en réparant une machine alors que l’aventure était plutôt réservée à la délicieuse Laureline. C’est un choix audacieux que de l’avoir laissé sur la touche d’autant qu’il se passe quand même des choses assez marrantes. Quelle revanche quand même alors que ce personnage secondaire aurait dû disparaitre après le premier épisode et qu’il a fallu une réaction des lecteurs du journal Pilote pour la sauver. C’est dire sur le sexisme qui régnait en maître sur la bd. Mais bon.

    Il y a certes une touche d’humour et de modernité car on n’aurait jamais parlé des RTT du temps de Christin et Mézières. Le dessin colle bien à cet univers particulier où il y a tout de même de bonnes trouvailles. On passe un agréable moment de lecture et le peuple n’en veut pas plus (sauf qu’au cinéma, cela ne prend pas). Il y a également des thèmes d’actualité comme l’argent caché dans les paradis fiscaux qui font d’ailleurs la Une de tous les quotidiens de la planète à l’occasion des "Paradise Papers". Visionnaire comme œuvre !

    sliderzora Le 24/02/2020 à 13:09:56

    Agréable à lire mais pas non plus la perle cosmique du siècle.
    Un album qui s'oublie aussi vite qu'on l'a lu.
    Ayant lu les 2 le même jour, autant le Jacolass est imprimé nettement dans mes souvenirs, autant celui ci … podzob, rien de rien si ce n'est la plastique de Laureline.
    A relire donc pour imprimer la bande passante.

    omoide Le 26/12/2018 à 21:28:36

    (6/10: assez bien)
    "Shingouzlooz Inc." est seulement le 2nd tome paru dans la série "Valérian par ..." depuis 2011. Cela me semble préfigurer de la difficulté qu'il y a à faire vivre, le temps d'un album, un univers créé par d'autres.
    Faire trois pas de coté et tenter l'irrévérence, comme Larcenet? Ou essayer de se l'approprier, comme ce duo inédit Lauffray (dessinateur de "Long John Silver") et Lupano ("Les Vieux Fourneaux", pour citer le meilleur).

    Autant l'écrire immédiatement, je n'ai pas été totalement convaincu par le scénario de ce tome. La trame me semble tissée comme un Nième scénario de film hollywoodien, c'est-à-dire une compilation de situations humoristiques un peu lourdaudes, le tout étant entrecoupé des éléments d'explications, qui semés comme de gros cailloux dans le récit, donneront une logique à la fin du récit, et une justification à l'existence de l'album.
    Bref, cet album m'a paru manquer un peu de fraicheur, et de sensibilité personnelle.

    fandebd54 Le 02/11/2018 à 18:45:17

    le dessin est tres bon , l histoire se lit avec plaisir ; je sens que je vais pas tarder à relire cette bd !!

    pysa Le 02/11/2018 à 10:41:32

    Wilfried Lupano et Mathieu Laufray reprennent l'univers de Valérian et Laureline pour un épisode délirant. Les dessins sont magnifiques et l’intrigue tordue à souhait.

    kurdy1207 Le 08/08/2018 à 08:44:57

    Dans cet album, nous sommes dans le gros délire. Avec un Valérian un peu dépassé qui ne sait sur quel pied danser. Il voit les événements s’enchaîner et ne sait plus trop par où commencer. Les Shingouz sont tordants et donnent une bonne dose d’humour à l’histoire. Quant à Laureline, elle est sexy comme jamais et sa plastique est très convoitée. Dommage que cela ne soit qu’un "one shot" car Valérian et Laureline vus de cette façon… j’adore.

    Philippe33 Le 03/02/2018 à 11:27:04

    un vrai plaisir de retrouver Laureline et Valérian. Le dessin de Lauffray est très efficace et rend homage à l'original tout en gardant un caractère propre. Le scénario est plein humour, bien ficelé. En revanche, c'est un album pour initiés. Les lecteurs qui ne connaissent pas Valérian risquent être perdus car les références à la série sont nombreuses.

    minot Le 15/01/2018 à 16:31:47

    Du pur divertissement comme on l'aime. Aventure et humour rythment cet épisode, comme dans les albums de la série originelle. J'ai plutôt bien accroché au scénario concocté par Lupano. Le mélange science-fiction / préoccupations socio-politiques plus ou moins actuelles fonctionne vraiment bien, tout ça entre-mêlé de passages comiques bien sentis, d'ailleurs souvent provoqués par l'intervention des Shingouz, toujours aussi gaffeurs. J'émets en revanche beaucoup plus de réserves sur le dessin de Lauffray, que j'ai trouvé assez imprécis et tâtonnant, et qui ne m'a pas plu plus que ça.
    Un album qui au final ne vaut pas celui de Larcenet (qui était génialement iconoclaste), mais qui se lit tout de même avec suffisamment de plaisir.

    Shaddam4 Le 01/12/2017 à 16:28:37

    Les Shingouz ont encore frappé ! Alors que les agents spatio-temporels Valerian et Laureline sont à la recherche d'une Intelligence Artificielle criminelle, Monsieur Albert leur apprend que le trio d'extra-terrestres infernaux a commis l'irréparable: ils ont perdu la Terre au jeu...

    La série "Valerian vu par..." entamée il y a déjà 6 ans par Manu Larcenet et son déglingue "Armure du Jakolass" revient avec un attelage improbable entre Lupano, (le scénariste très talentueux du moment) et maître Lauffray, chef d'une Ecole graphique, dont la rareté et l'irruption dans un registre humoristique attisent la curiosité. Et on peut dire que la réussite est complète si l'on en juge par le seul plaisir et la quantité de rires provoquée par cet album. Autant le Jakolass restait dans l'univers de Larcenet (gros pif, piliers de bar et antihéros), autant nous sommes ici totalement dans la thématique Valérian mais réinterprété par l'auteur des Vieux Fourneaux dont on retrouve ici toute l'énergie, les scènes improbables et surtout l'humour. Rarement je m'étais autant poilé en lisant une BD (peut-être devant Calvin et Hobbes...). La profusion d'inventions scientifico-n'importe quoi ne laisse pas deux cases de répit. Entre le Thon quantique, les Shingouz propriétaires de la Terre et l'IA corruptrice du compte retraite des agents de Galaxity (Lupano en profite pour nous glisser sa critique de la finance et du système libéral déjà connue des lecteurs des Fourneaux), on rit sans arrêt, entre deux bavements dus aux planches de Mathieu Lauffray.

    Pour une fois on peut dire que les pinceaux de l'artiste ne sont pas le premier motif de lecture de cet album. Pourtant son arrivée dans l'univers de la SF se passe avec le même talent que sur ses habituelles lovecrafteries. C'est beau, élégant, précis et Laureline est plus belle que jamais. Les trognes des Shingouz donneraient presque envie de voir Lauffray bifurquer vers le cartoon et ressemblent étonnamment à leurs cousins du film de Luc Besson. Les similitudes ne s'arrêtent pas là puisque l'humour présent sur les deux oeuvres est très proches, du décors noix de coco-chemises à fleurs à la virée en yellow submarin. Entre 4-5 jeux de mots pourris mais diablement drôles (la Shingoozlooz ou la Walou & Fortunas), Lupano offre à son acolyte de magnifiques planches spatiales et planétaires (mention spéciale aux couleurs plus  flashy qu'à l'accoutumée chez Lauffray mais magnifiques). Les deux se font plaisir et le communiquent. A lire absolument, que vous aimiez/connaissiez l'univers de Valérian ou pas.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2017/11/01/shingoulouz-inc/

    peku Le 12/11/2017 à 22:43:36

    Voilà une BD qui fait du bien après des années d'absence de nos 2 héros. Un scénario bien ficelé et bourré d'humour et un dessin efficace et moderne font de ce volume une très agréable lecture dans la droite ligne des albums précédents.

    biggyjay Le 12/11/2017 à 21:54:18

    YWilfrid Lupano nous fait encore une fois la démonstration de son talent. Cette fois, il s'emploie à la science-fiction et met en scène une des têtes d'affiche de la BD franco-belge. Il faut bien l'avouer, c'est une réussite totale ! Lupano réussi à proposer au lecteur une histoire actuelle avec 2 héros fidèles à eux-mêmes et à leurs valeurs ! 
    On retrouve de l'action et de l'humour dans ce scénario riche et travaillé dans les détails. Avis aux lecteurs des Vieux Fourneaux, vous ne serez pas perdus ;-) 
    Mathieu Lauffray, lui non plus, n'a plus rien à prouver. Son travail dans cet album est des plus aboutis. Valérian et Laureline changent de style et deviennent plus réalistes, le monde qui les entoure aussi. Mais si la forme évolue, les héros, eux restent les mêmes. Les perspectives de certaines cases sont magnifiques et la mise en couleur sublime le tout ! Très bon travail graphique pour une esthétique de valeur ! 
    Amis lecteurs, que vous aimiez la science-fiction, l'humour, Valérian ou le Qwanthon, voire tout ça à la fois, cet album est fait pour vous ! 

    CartmanKenny Le 03/11/2017 à 12:03:51

    Excellent, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire ; c'est drôle, enlevé, sympathique. Tout en ayant sa personnalité, je trouve cette version de Valérian conforme à l'esprit de la BD originelle. J'y retrouve les même ingrédients mais mis au goût du jour, dans l'esprit de notre époque, avec de nombreuses allusions à l'actualité de notre société. Bien entendu, le ton y est critique sur ce dernier point mais traité avec humour et sobriété, un rien de dérision aussi. Pour résumer, je dirais que si Valérian avait été créée dans les années 2010, il ressemblerait sûrement à çà. J'ai eu l'impression de le découvrir comme si j'étais né 30 ans plus tard.
    Seul bémol, je n'aime pas trop le trait du dessinateur, mais c'était déjà le cas avec celui de Mézières. Toutefois, le rendu visuel demeure excellent ainsi que les sensations qu'il véhicule, là aussi, de la même façon que l'originel.

    canarenchaine Le 15/10/2017 à 14:02:08

    Sans atteindre la qualité du Valérian par Manu Larcenet, cet album est agréable à lire. Tout n'est peut-être pas parfait dans le scénario de Lupano mais l'aventure de nos 2 héros est traitée avec humour et dérision. En plus, je sais enfin d'où vient l'origine de la vie sur Terre.
    Le travail de Laufray est certes inégal mais reste toutefois de qualité.
    Dans l'ensemble, un album que les fans de l'original, dont je suis, ne manqueront pas d'apprécier.

    Docteur Jones86 Le 01/10/2017 à 11:43:00

    En voilà une belle surprise. A la fois très tenté et plein de réserves envers cet album, ma surprise fut immense du début à la fin. Lupano et Lauffray réalise quelque chose de personnel et original tout en restant dans l'esprit de la série d'origine. C'est drôle, ancrée dans notre époque, glamour et ça arrive a avoir une dimension métaphysique. Le scénario est bien ficelé et construit et les dessins sont magnifiques!
    Un indispensable pour les fans de Valérian!

    bertrand4100 Le 28/09/2017 à 12:59:28

    Totalement shingouz! Plus dans l'anecdote que dans la veine "aventures spatio-temporelles" des premiers albums de la série originale, on appréciera néanmoins ce one-shot très typé à la limite du pastiche, Shingouz oblige.

    Rody Sansei Le 24/09/2017 à 09:55:33

    Du Lupano pur jus. Moi qui m'ennuie toujours un peu à la lecture des Valérian de la série mère, j'ai ri comme un gamin pendant toute la durée de l'album. C'es fun, bien raconté, décalé, avec plein de références à l'actualité (peut-être un peu trop d'ailleurs). Et le dessin est vraiment beau. Depuis la réussite du premier tome de Larcenet il y a 5 ou 6 ans, j'attendais un nouvel opus de la même trempe et je ne suis pas du tout déçu !