Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

J osh, un marin français, a fait le tour de la Terre avant d’être congédié. Il se lance dans une quête de ses origines qui l’amène au bout du monde, dans un coin perdu de Terre-Neuve où il espère retrouver son père, un homme brutal. Le gaillard ne l’a pas eu facile. Au point d'avoir du mal à croire qu’on puisse lui porter quelque intérêt, même si les avances de Ruthie-Jane sont explicites : « Une jolie fille, quand elle m’adresse la parole avec ce sourire, je me dis toujours qu’elle a pitié de moi. »

Christian Perrissin propose un récit minimaliste ; le rythme est lent et il se passe peu de choses dans cet album. Et pourtant. Avec pour tout bagage son spleen, son vague-à-l’âme et ses insécurités, le protagoniste s’avère vrai et attachant. La nouvelle est elliptique et les scènes s’enchaînent parfois abruptement ; il est d’ailleurs inutile de chercher une montée dramatique, car il n’y en a pas, ou si peu. Pour tout dire, le scénario est succinct, mais c’est qu’il faut du temps pour explorer la psyché d’un écorché vif. Par petites touches, avec peu de dialogues et beaucoup de silences, l’auteur y parvient plutôt bien.

Le dessin de Christophe Gaultier rappelle par moment celui de Miles Hyman. Les illustrations sont très statiques, un peu comme s'il avait capté un instant sans l’inscrire dans un avant et un après. Le peu d’expressivité de ses personnages ajoute à l’impression qu’ils ne seront jamais maîtres de leurs destins, que leur vie est une fatalité et qu’ils n’y peuvent rien. Enfin, les couleurs terreuses de Marie galopin accentuent la mélancolie de l’ensemble.

Une histoire profondément sombre, mais racontée avec intelligence. Se lit peut-être trop vite.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Là où naît la brume

  • Currently 0.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 0.3/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    1001 Le 09/09/2017 à 12:22:17

    c'est creux, d'une grande banalité sans intérêt , un protagoniste qui se pose des questions sans que l'on sache vraiment l'origine de son mal être, l'objectif de sa quête et les raisons de sa décision finale.

    L'histoire va très vite

    Parfois on saute d'une scène, d'une situation à une autre sans explications et je me suis demandé si je n'avais pas sauté des pages.

    72 planches pour rien lu en 20 minutes à peine.