Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Shelton & Felter 1. La Mort noire

11/09/2017 2472 visiteurs 8.0/10 (1 note)

B oston, 1924. Isaac Shelton a du mal à percer dans le journalisme et commence à se demander s'il va réussir à enfin joindre les deux bouts. En croisant, par hasard, Thomas Felton, libraire dont le sens de l'observation n'a d'égal que la facilité de déduction, l'apprenti reporter en est convaincu : il tient son sauveur ! Ensemble, c'est sûr, ils résoudront les crimes et seront les vedettes des gazettes. Mais pour que l'équipe existe, ils vont devoir faire rapidement leurs preuves. Et ça tombe bien puisqu'un drôle de crime vient d'avoir lieu dans leur ville.

Cette nouvelle aventure, Jacques Lamontagne l'a en lui depuis plusieurs années. S'il avait envisagé de se limiter au rôle de scénariste, comme il l'avait déjà fait avec Van Helsing contre Jack l'éventreur, Yuna ou encore Haven, les turpitudes éditoriales et les aléas des planning l'ont conduit à relever le gant et personne ne va s'en plaindre. La première case annonce en effet ses ambitions : une rue en plongée, en pleine nuit, où une vingtaine de personnages se retrouvent autour d'un homme étendu sur le sol. L'ambiance est là et le ton donné. Le dessinateur a mûri son projet, pensé chaque scène et compte se faire plaisir. Comme à l'accoutumée, il apporte un soin particulier à la mise en scène et opte pour un savant découpage où chaque cadrage et angle de vue sont étudiés pour apporter une information ou une touche d'humour. Pas de débauche d'effets superflus, pas de course à l'hyperréalisme, le trait est précis et l'atmosphère de ce Boston époque prohibition parfaitement retranscrite. Les couleurs sont confiées à Scarlett Smulkowski qui réalise un travail parfait ; sur la base d'aplats, elle met en valeur les compositions des séquences tandis que l'attention particulière apportée à la lumière est elle aussi appréciable.

Si le lecteur retient une belle prestation graphique, que les amoureux d'intrigues policières soient rassurés. Respectant le canevas des canons du genre, le scénariste réserve fausses pistes, rebondissements et révélations surprenantes, le tout dans un contexte historique bien trouvé et riche en possibilités. Bien malin celui qui découvrira le pot-aux-roses avant que l'auteur ne le décide. Dans la lignée des grands classiques de la bande dessinée, Jacques Lamontagne a su construire un duo complémentaire. Le grand et le petit, le costaud et le cérébral, le rigolard roublard et le sérieux respectueux des règles, l'érudit et le besogneux, il y a un peu de tout ça chez Isaac et Thomas. La mayonnaise prend rapidement et leur association fonctionne dès les premiers échanges. Les dialogues sont percutants, non dénués d'humour et, malgré une quantité de texte non négligeable, la lisibilité constante. Enfin, le suspense, comme le rythme, sont bien gérés au point qu'il est difficile de lâcher le livre jusqu'au dénouement.

Très bonne entrée en matière, La Mort noire ravira les amoureux d'enquêtes sombres et bien menées comme un hommage aux meilleurs représentants du genre. Avec Shelton et Felter, il est plaisant de constater que la bande dessinée franco-belge en 48 pages couleurs, cartonnée - grâce au talent et à l'imagination d'un auteur québecois - a encore de beaux jours devant elle.

Lire la preview

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Shelton & Felter
1. La Mort noire

  • Currently 4.53/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    meuillot Le 08/11/2017 à 14:34:04

    Ce premier tome de Shelton & Felter offre une intrigue qui fonctionne parfaitement. Et pour que cela soit le cas, Jacques Lamontagne s’est concentré sur deux éléments essentiels pour que la réussite soit de mise dans cette aventure.

    D’abord en rendant ses deux héros attachants. Dès le début de l’histoire, Shelton & Felter révèlent des comportements qui attisent la curiosité. Shelton, grand gaillard, est un ancien boxeur contraint d’abandonner son sport. En grande difficulté financière, il doit vite se reconvertir pour ne pas se retrouver à la rue. Felter, quant à lui, incarne la fragilité par sa petitesse accentuée de son côté hypocondriaque. Ainsi, l’auteur, en leur donnant des traits de caractère diamétralement opposés, va les confronter à des situations bien cocasses. Malgré des moments difficiles pour concilier leur entente, les deux hommes utilisent leurs forces respectives (physiques et cérébrales) et deviennent peu à peu complémentaires pour finir complices. Jacques Lamontagne a pris le temps de façonner ses personnages, et le lecteur le ressent.

    De plus, le dessinateur d’Aspic, détectives de l’étrange, a élaboré un solide scénario. Sur fond d’un véritable fait-divers survenu à Boston en 1919 (une inondation de mélasse, conséquence de l’explosion d’une citerne, ayant engendré la mort d’une vingtaine de personnes), l’auteur québécois imagine une enquête policière captivante en pleine période de prohibition.

    Ainsi, en y ajoutant une illustration soignée, des personnages aux expressions très vivantes, des cases riches en texte, ainsi qu’une jolie colorisation de Scarlett Smulkowski, on obtient Shelton & Felter, une bande dessinée policière comme on n’en avait pas lue depuis longtemps. Le deuxième tome étant d’ores et déjà terminé, le terrain de jeu de Jacques Lamontagne a l’air de l’inspirer et ça nous convient très bien !

    Chronique complète sur : http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/shelton-felter-1-la-mort-noire/

    herve26 Le 05/11/2017 à 16:44:58

    En s 'inspirant d'un fait réel (l'explosion d'une citerne de mélasse à Boston en 1919), Jacques Lamontagne nous offre une enquête policière digne d'un très bon "Sherlock Holmes".
    Il ajoute des pointes d'humour en confrontant les deux caractères de Shelton et Felter, dans cette sombre histoire.
    Côté dessin , c'est du pur Franco-Belge mais de très bonne qualité (jetez un coup d'oeil au cahier graphique en fin d'album, pour vous rendre compte du travail de Jacques Lamontagne).
    Je trouve que l'atmosphère de ces années de "prohibition" est parfaitement rendue avec ces dessins.
    Une bonne bande dessinée qui repose sur un scénario solide.
    Amateur des aventures du locataire de Baker street, ce livre est pour vous.

    canarenchaine Le 17/10/2017 à 21:03:16

    Après lecture de cette bd distrayante et de son cahier graphique éclairant, on comprend mieux pourquoi Lamontagne a arrêté Aspic.
    C'est sûr, cet équipage improbable fonctionne bien et le scénario prenant appui sur un fait véridique nous fait apprécier ce duo.
    Le talent graphique de Lamontagne est indéniable, tant dans les décors que dans les attitudes des personnages.
    Quant à la mise en couleur par Scarlett Smulkowski, ça frise, comme à l'accoutumée, la perfection.
    Une nouvelle série qui devrait trouver son public.

    BASSET Le 15/10/2017 à 09:33:35

    Un duo improbable mais de choc.
    L’histoire débute à Boston en 1924, autour d’un cadavre deux hommes argumentent la scène. Le premier ex-boxeur déchu et journaliste en herbe, l’autre libraire avec un sens d’observation qui n’a d’égal que le célèbre détective Anglais mais surtout il est hypocondriaque.
    Voilà comment commence cette nouvelle série.
    Á travers cet album Jacques lamontagne nous montre tout son talent, le scénario est bien construit, mêlant enquête policière, humour et beaucoup d’ironies sur leurs complexes et leurs passés. Un bon polar!
    Que dire sur les dessins qui sont magnifiques trait fin, ligne claire et gragraphisme sublime, les planches sont bien structurées.
    Et pour finir, les couleurs correspondent parfaitement à l’ambiance générale de l’album.
    C’est grâce à mon frère que j'ai découvert cet album et je ne le regrette pas car c’est tous ceux que j’aime, une bonne histoire, de belles planches agrémentées de beaux dessins et de belles couleurs, une très bonne bd, du grand Jacques!!!
    En résumé: C'est un très bon album, j’ai passé un agréable moment à le lire, le concept me plaît car une BD = une histoire complète.
    La première édition est enrichie d’un cahier graphique de 8 pages intitulé "Lamontagne passe à table", vivement la suite, à collectionner!!!.

    Happy2Fax Le 07/10/2017 à 19:11:57

    J'ai vraiment aimé cette bd, et ce nouveau duo qu'est Shelton et Felter conviendra parfaitement aux grands comme aux plus petits.
    Ce duo d'enquêteur a de beaux jours devant lui.

    J'attends donc la sortie de nouveaux tomes, avec impatience...!!!

    Saint -Jean Le 19/09/2017 à 11:22:57

    C'est un peu dans le style Aspic, forcément mais sans le dénouement fantastique. J'ai aimé l'album mais c'est un peu trop classique... Trop Sherlock... Mais pour les amoureux du genre, je le conseille.