Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Pause

21/08/2017 2461 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

A près l’imprévisible succès de Zaï Zaï Zaï Zaï, Fabcaro manque d’inspiration. Dans ce recueil de gags, il se raconte alors qu’il tente de trouver la bonne idée. Cette panne ne l’inquiète pas vraiment, contrairement à son éditeur, sa mère, sa compagne, ses amis et ses aficionados... Refaire le même livre serait trop facile et il y a une limite à surfer sur la reprise de vieilles séries (il est maintenant aux commandes d’Achille Talon et de Gai-Luron). Paradoxalement, avec Pause, il se réfugie dans sa zone de confort et renoue avec ses récits autobiographiques (Carnets du Pérou, Le steak haché de Damoclès, Like a steak machine, etc.). Il convie notamment l’amateur de bandes dessinées à jeter un oeil sur l’arrière-scène de ce monde ; l’insécurité financière des créateurs, les commentaires de l’entourage, sans oublier la pression des maisons d’édition, lesquelles impriment à la tonne des bandeaux indiquant « Par l’auteur de Zaï Zaï Zaï Zaï ».

L’humour oscille entre Woody Allen (pour l’introspection et l’hypocondrie) et Gotlib (allégories délirantes). Il ne fait certes pas rire à gorge déployée, mais provoque souvent le sourire. Probablement parce que le lecteur se reconnaît dans ses doutes, ses tourments et ses hésitations. La thématique n’est pas nouvelle (Journal d’un album de Philippe Dupuy et Charles Berbérian, Les ignorants d’Étienne Davodeau, Couma Aco d’Edmond Baudoin, Notes de Boulet), mais quand elle est traitée avec talent, à quoi bon bouder son plaisir ? L’ensemble étant découpé en courts chapitres très peu liés, la lecture peut facilement être fragmentée, mais le glouton n’aura aucun mal à enfiler d’un coup les 60 pages.

Le dessin est relativement sommaire, voire répétitif. L’artiste se met en scène en élaborant ses images avec quelques expressions (ahuri, découragé, état de grâce), les décors sont rudimentaires et la composition des planches est sage. Cette économie de moyens traduit le statut de cet album de transition. Les attentes étant faibles, il travaille avec peu de contraintes. Alors que le trait est généralement léger et semi-caricatural, le bédéphile découvre des illustrations hyperréalistes, des bonshommes allumettes, un Donald Duck identique à ceux de Disney, des personnages semblables à ceux retrouvés dans un manuel d’instruction et d’autres représentés par des taches d’encre. Bref, dans les illustrations comme dans le texte, la démarche est empreinte de liberté.

En attendant une prochaine grande œuvre, la lecture des tranches de vie de Fabrice Caro permet de patienter d'agréable façon.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Pause

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (9 votes)

  • Fabcaro
  • <N&B>
  • 04/2017 (Parution le 28/04/2017)
  • La Cafetière
  • Corazón
  • 978-2-84774-025-7
  • 68

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Random- Le 20/03/2018 à 23:36:40

    On retrouve avec plaisir le trait et le style de Fabcaro. L'idée de l'absence d'inspiration est finalement plutôt bonne mais les planches sont assez inégales. Certaines sont toujours hilarantes, beaucoup déclenchent un sourire, mais quelques unes sont un peu en dessous. Au final, il manque un petit quelque chose, ce qui n'empêche pas de passer un bon moment...

    judoc Le 09/12/2017 à 23:02:47

    Un sourire aux lèvres constant avec cet album entrecoupé de quelques éclats de rire. Fabcaro prend du recul et fait un point avec lui même en signant une BD plus soft qu'a l'accoutumé, mais où l'on retrouve tout de même son humour décalé que j'aime tant.

    Plaisant !

    Rody Sansei Le 24/05/2017 à 13:18:11

    2 ou 3 anecdotes m'ont fait rire, mais le reste est très très plat.
    On est loin des petites tranches de vie de Delisle ou Trondheim.