Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bloody Words 1. Cauchemars

21/08/2017 2434 visiteurs 6.0/10 (1 note)

S tan Coleman, chroniqueur littéraire new-yorkais, doit réaliser l’interview d’un auteur à succès, Jim Norton. Celui-ci vit retiré, avec son épouse, à Jackson Hole, au fin fond du Wyoming. Le couple mène une existence discrète, voire secrète. L’arrivée du journaliste est donc mal venue et la rencontre est plus riche de silences que de révélations. Mais Coleman s’accroche et découvre que le mystérieux romancier a un fils de seize ans. Pas d’école ni d’amis pour cet adolescent reclus, mais des cauchemars récurrents mettant en scène soit la mort de ses parents, soit des scènes violentes dans des pays lointains.

Frédéric Marniquet (Sherlock Holmes, Buck Danny « Classic ») et Jean-Blaise Djian (Les quatre de Baker Street, Chito Grant) plongent dans les années soixante et les tensions géopolitiques dominées par la Guerre Froide. Un banal entretien avec un écrivain entraîne un journaliste sur la piste de secrets familiaux, puis de situations impliquant la C.I.A. et l’espionnage. Mais Eddy, l'enfant caché, est doté d’étranges pouvoirs psychiques, qui le rendent précieux et dangereux. Traque, meurtres, mensonges, manipulation, héros dépassé par les événements, tous les ingrédients du thriller sont subtilement disposés pour créer une accroche et une attente.

Le dessin d’Alain Paillou, qui a beaucoup publié aux regrettées éditions Emmanuel Proust, opte pour une classique ligne claire. Son trait limpide est mis au service de l’intrigue, avec simplicité et efficacité. Son travail se distingue par un cadrage subtil et un découpage qui doit beaucoup au cinéma. Sans velléité d’originalité ni d’impressionnisme, son graphisme ne bouscule aucunement le processus de lecture et tend même à se faire oublier.

Cauchemar, premier pan du diptyque Bloody Words, permet de passer un bon moment, mais n’est pas en passe de bouleverser le genre. Il lui manque une esthétique plus entreprenante et chaleureuse, ainsi qu’un souffle épique qui permettrait de mobiliser un peu plus d’adrénaline.

Par F.Houriez
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Bloody Words
1. Cauchemars

  • Currently 2.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.