Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Georges Frog Le Petit rêve de Georges Frog

21/08/2017 2906 visiteurs 7.0/10 (1 note)

G eorges Rainette s'est installé à New York pour y suivre des cours au conservatoire. Très vite, il comprend qu'il n'est pas fait pour toutes ces théories, lui ce qu'il aime c'est le Jazz. En écouter, en jouer, en composer... Alors cette fois, c'est décidé il va se lancer. Mais la route de la création, en plus de ne pas être de tout repos, est souvent jonchée d'embûches. Heureusement, entre son voisin, Benny, son ami Harry et son piano - qui parle - et avec l'arrivée de la jeune et belle Cora, le musicien en herbe a de quoi trouver la force et la motivation pour concrétiser son rêve. Avant que la vie ne le rattrape ?

En 2006 Phicil, aidé de sa complice Drac, se lance dans l'aventure Georges Frog, une petite grenouille piquée par le virus du Jazz. Soleil, via sa collection Métamorphose propose les quatre tomes regroupés en intégrale, renommé pour l'occasion Le petit rêve de George Frog. Le tout est agrémenté d'un petit dossier mêlant un bref historique du Jazz, des conseils de lectures pour en découvrir davantage ainsi - et surtout - qu'une liste de titres à écouter avant, pendant ou après.

Les auteurs de Zen et Boule de cuir ont toujours réservé dans leur bibliographie (London Calling) une place à part à la musique et cette série en est le plus bel exemple. La passion, la recherche d'inspiration, le mythe de l'artiste tourmenté, l'amour, l'amitié, etc. au final des thèmes universels et les aléas de la vie peuvent être ainsi abordés. À la manière de ce que propose Renaud Dillies (Mélodie au crépuscule, Betty Blues ou plus récemment Loup) l'utilisation de anthropomorphisme ouvre des possibilités variées dans la caractérisation des personnages. Phicil en joue, s'en amuse, les détourne ou les exagère pour le plus grand bonheur du lecteur. Les deux premiers actes, notamment, sont de véritables invitations au voyage temporel, auditif et visuel. Le décor tout d'abord, un New-York années 30, où la misère côtoie les richesses, la mixité est l'apanage des plus pauvres et où le brassage culturel influe sur la musique et le jazz notamment. Les couleurs choisies par Drac sont pour beaucoup dans l'ambiance désuète et savoureuse qui inonde les planches, des décors aux vêtements en passant par les bouilles dessinées par son compère. Le trait simple et efficace permet d'installer une fluidité de tous les instants et offre une appréciable lisibilité.

Le propos, ensuite. Bien plus sombre que ne le laisserait supposer un rapide feuilletage ; derrière les mignons petits animaux qui se tapent un bœuf plus rapidement qu'ils ne paient les factures, les préjugés raciaux ou sociaux sont présents tout comme les difficultés à joindre les deux bouts. Que l'on soit grenouille française immigrée et pleine de projets ou « sombres » sans le sou du fin fond de la Nouvelle Orléans venus chercher fortune à la ville, la vie s'avère bien plus rude que prévue. Ballotté par les espoirs et les déceptions, chacun devra décider de sa voie : persévérer, revoir ses ambitions à la baisse ou mettre totalement en sourdine ses envie de succès. En plus de la musique, l'amitié et l'amour aussi servent de fil rouge à ce récit, le scénariste de La France sur le pouce met en avant l'entraide plutôt que l'égoïsme pour avancer. Par les choix récurrents qui s'offriront au héros (malheureusement pas toujours inspiré dans ses décisions), Phicil traite du dilemme qui frappe souvent lorsque la réalité - économique - se heurte à son rêve - américain en l’occurrence. Une chronique sociétale qui trouve un bel écho encore aujourd'hui.

Georges Frog est un titre qui mérite, malgré un final légèrement en deçà, amplement cette belle réédition. Clothilde Vu et Barbara Canepa ajoutent ainsi un nouvel OVNI à la collection Métamorphose, auquel les mélomanes ne seront pas les seuls à prendre plaisir.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Georges Frog
Le Petit rêve de Georges Frog

  • Currently 4.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (3 votes)

  • Phicil
  • Drac
  • 05/2017 (Parution le 14/06/2017)
  • Soleil Productions
  • Métamorphose
  • 978-2-302-06323-5
  • 184

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 23/08/2017 à 21:55:27

    Un trait volontairement naïf, plein de douceur et de tendresse, et une histoire simple mais bien racontée, font de cette bande-dessinée un vrai petit rayon de soleil !

    Un récit sympathique qui propose de suivre, dans le New-York des années 30, les péripéties d'une petite grenouille (française, forcément !) partagée entre sa passion pour le jazz et le swing, ses amours compliquées, ses amis plein de solidarité et les difficultés et les affres de la vie pendant la Grande Dépression ...

    Le personnage principal de Georges Rainette est plutôt rigolo (en tout cas, on s'y attache très vite), et les autres personnages qui composent ce récit animalier sont tous très attachants. Et outre les rebondissements amusants du scénario, on pourra apprécier quelques trouvailles malicieuses, comme par exemple les discussions entre Georges et son piano, qui m'ont beaucoup fait sourire.