Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Cross Fire 7. Ressuscite un autre jour

10/07/2017 1354 visiteurs 7.0/10 (1 note)

U n trio de duos aux quatre coins du monde. En plein vol, monsignor Marchesi obtient enfin de la bouche de Prometheus l'énigme du sacré Graal. Sous les eaux, Sophia et Angelo cherchent une voie de sortie dans le tombeau labyrinthique de la tête de lion. Sur le sol ferme, Sœur Anna est tenue en joue par une Rebecca qui a le permis de tuer. Tout autour, la menace omniprésente et grandissante du mystérieux troisième homme. Enfin, homme, prophète ou... divinité ?

Oh, miracle, récompensés sont les fidèles disciples qui ont su attendre cinq ans pour lire la fin de l'excellent Crossfire. Commencée en 2004 lorsque la pléthore de bandes dessinées mystiques saturait le genre, cette série a su se démarquer par son abord humoristique au second degré, de l'action à profusion et ses hommages sous couvert de clins d'œil savoureux. Deux millénaires de lutte ne se règlent pas sans sacrifice. Dieu en sait quelque chose, car c'est la religion et son exégèse qui trônent au centre de l'intrigue générale riche et complexe, avec son lot de pertes et fracas.

Sur un rythme crescendo, Jean-Luc Sala livre un scénario habilement construit sur trois axes, qui se rejoignent dans un final qui envoie du rififi en Terre sainte. Testostérone, robes de bure et balconnets se mélangent dans un bal endiablé qui fera tomber les masques et laissera des corps battus. Si certains épisodes frisaient l'overdose d'informations, alléluia ! la clarté et la sagacité ici sont de mise, tout en maintenant la densité du suspense. L'identité du chevalier de la fable tombe enfin. La légèreté du ton alterne avec la carte dramatique, plus présente dans cet ultime tome qui fend le cœur.

Grâce à ses goldfingers et son style estampillé franco-manga, Pierre Mony Chan donne vie à son héros flingueur et ses p'tites pépées. Rien que pour vos yeux, son trait ultra dynamique fait défiler les scènes avec une fluidité indéniable. Seul péché vite pardonné, un petit problème de proportion en ce qui concerne certains personnages. Du grand spectacle dans des décors chiadés de Sicile, d'Irak et de Rome, autant de représentations détaillées qui démontrent un gros travail de documentation.

Jamais plus jamais ou une suite un autre jour ? La fin ouverte fait vivre et laisse mourir l'espoir de retrouver nos drôles de dames avec un Charly aux anges, sous d'autres cieux. Ainsi soit-il ?

Lire la chronique du tome 3

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Cross Fire
7. Ressuscite un autre jour

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    yannzeman Le 20/07/2017 à 00:23:07

    Entièrement d'accord avec ce qui a été écrit par namlik.
    Je ressors mitigé de la lecture de cet album.

    Si cela avait été le 1er d'une série (en occultant le fait que c'est le dernier, mais simplement sur ses qualités intrinsèques), je n'aurais sans soute pas poursuivi.

    Difficile aussi de dire ce qui me chiffonne sans révéler l'histoire.
    Disons que je n'apprécie pas la direction prise par certains destins, et que "tout ça pour ça" (une quête d'un artefact aux pouvoirs immenses certifiés... qui se révèle bidon, alors que son détenteur est immortel par sa détention ; il y a là un paradoxe qui gâche tout).

    Quant à ce commencement de phrase du chef Medjail, justement, bin je ne comprend pas ce qu'il laisse entendre ; sur le forum, je lis qu'on peut supposer y voir une allusion à une éventuelle suite façon drôle de dame, mais quand il prononce ces quelques mots, le Medjail regarde une personne décédée, et non les 3 filles.

    Bref, je suis un poil déçu par cette fin qui s'est fait attendre ; et comme je n'ai pas eu le courage de relire les tomes précédents, je n'étais plus du tout dans l'histoire, ce qui est une erreur de ma part, mais qui montre aussi que j'avais un peu oublié les protagonistes, et donc que cette série n'est peut-être pas si puissante que je le pensais.

    Mais peut-être aussi que je vieillis ?

    namlik Le 10/06/2017 à 09:41:46

    A lire absolument quand on suit la série depuis le début, mais on a l'impression que les auteurs voulaient se débarrasser de la chose. Du coups il y a trop d'actions qui se succèdent, les passages entre les différents protagonistes arrivent un peu artificiellement, et il y a du texte, beaucoup (surtout au début et jusqu'au milieu de l'album).
    Enfin les scènes de combat sont confuses et la fin laisse un peu sur sa faim.
    Reste le dessin toujours aussi bon et les personnages attachants qu'on va laisser à regret.
    L'avant dernière case ( tout simplement superbe) et la réflexion du chef medjails laisse à penser que ...peut...être il pourrait y avoir une suite sous une autre forme. A voir.
    les trois étoiles parce que ce n'est pas mauvais, mais le moins bon de la série.