Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les ombres de la Sierra Madre 1. La Niña Bronca

10/07/2017 1032 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

S i Moroni Fenn est revenu du front, l’enfer de la forêt d’Argonnes a fait de lui une épave qui noie ses cauchemars dans l’alcool. En guise de rédemption, le grand conseil des sages de l’église des Saints des derniers jours l’envoie au Mexique pour protéger les colonies Mormons qui s’y sont implantées. Mais voilà, la Sierra Madre n’a rien d’un camp de vacances et la rumeur voudrait même que des Apaches y vivent encore !

Western atypique, Les ombres de la Sierra Madre plante son décor au Sud du Rio Grande en 1920 à une époque où le colt 45 semi-automatique a supplanté depuis longtemps son vénérable ancêtre de 1873. Cependant, tous les ingrédients sont là : il y a de la poussière, des chevaux, quelques salauds, un héros avec ses démons, une héroïne belle et fière, un vieux fou que personne n’écoute et une petite indienne abandonnée. À propos d’Indiens, il y en a bien, et il ne s’agit pas du dernier des Mohicans cher à Daniel Day-Lewis, mais de la fine fleur des Chiricahuas. Au fil des pages, La Nina Bronca remonte en quelque sorte le temps en passant de la boue des tranchées de 14-18 aux paysages arides du Chihuahua dignes de la ruée vers l'Ouest !

Ce premier volet est l’occasion pour Philippe Nihoul de partager sa passion pour les Broncos. À cet effet, l’abondant cahier spécial permet d’appréhender le contexte historique dont s’inspire ce récit et de mieux connaître le crépuscule de ces guerriers impitoyables qui résistèrent tant et bien avant de céder. Aux pinceaux, Daniel Brecht décline une partition graphique semi-réaliste qui toutefois manque encore un peu de souplesse et de fluidité dans ses encrages pour mettre pleinement en valeur les personnages comme les lieux.

S’il reste classique dans son déroulement Les ombres de la Sierra Madre est une autre manière d’aborder les grands espaces désertiques hantés par les derniers compagnons de Geronimo.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les ombres de la Sierra Madre
1. La Niña Bronca

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Cookandbook Le 16/07/2017 à 14:26:08

    Un dessin raide et figé, un scénario aux clichés éculés, passez votre chemin, cela ressemble à un mélange des plus mauvais western de ces 10 dernières années

    maeava85 Le 11/07/2017 à 13:52:18

    Bien sur le graphisme est un peu raide mais l'atmosphère de ce western atypique est bien rendue
    Bien sur les personnages sont un peu conventionnels
    Mais il souffle sur cette histoire un quelque chose d'épique qui m'a séduit
    Vivement la suite

    kurdy1207 Le 27/06/2017 à 08:39:21

    Scénario intéressant autour de personnages ayant réellement existé. On y découvre une période, en 1920, de la vie des apaches très peu connue. L’histoire se déroule au Mexique dans un territoire où les mormons se sont réfugiés suite à un vote aux États-Unis interdisant la polygamie. La terre est aride et la vie extrêmement rude et compliquée. Un homme est envoyé dans la région pour assurer la sécurité des mormons contre les bandes armées mexicaines mais il devra surtout affronter les apaches qui veulent récupérer l’une d’eux. Il s’agit d’une enfant qu’il a sauvé des mains d’un autre homme peu scrupuleux qui l’exhibait comme une bête sauvage contre quelques pièces.

    Les dessins sont soignés et montrent bien la dureté des paysages et la vie compliquée des personnes de la région. Une bonne série des éditions Sandawe ce qui, pour moi, n’est pas si courant.

    judoc Le 28/05/2017 à 19:56:06

    Un scénario et une histoire original qui nous donne un savoureux western prenant et envoutant. Des personnages charismatiques perdus au fin fond d’un village isolé dans les arides montagnes désertiques de la Sierra Madre vont batailler contre les derniers Apaches libres, bien décider à retrouver leurs protégés.

    Les dessins et la colorisation servent à merveille ces terres desséchées, gorgées de soleil, de poussière et de cactus, et théâtre de bien des mystères.

    Le dossier en fin d’album replace l’histoire de cet album dans un contexte historique peu connu et très intéressant.

    Un bel album que je suis ravis d’avoir aidé à voir le jour via sa campagne de financement participatif.

    Benoit NEVEU Le 27/05/2017 à 08:29:18

    Heureux d'avoir modestement contribué à la réalisation de cet album ayant flashé sur le dessin qui reste superbe. A la lecture de l'album, je me suis fait complètement embarquer par le scénario ; ce qui est assez rare. Western tardif est effectivement une bonne description pour ce 1er tome qui met remarquablement en place la série sans nuire au plaisir de le lire : une histoire à part entière.

    mome Le 22/05/2017 à 09:10:54

    Beau livre agrémenté dans très intéressant dossier en postface. Un western tardif (1920 -1923) avec une narration solide centrée sur des personnages que l'on a envie de suivre. La mise en place est efficace et la montée de la tension se fait efficacement pour culminer à la fin de l'album et s'entendre dire : "bah, et la suite ?".

    Le dessin participe pleinement. Les personnages sont expressifs et bien caractérisés, les décors soignés font vivre l'atmosphère.

    C'est fluide, divertissant et intéressant.

    7/10