Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Jack Cool 1. 1966 - Quelques jours avant Jésus-Gris...

03/07/2017 2255 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

D étroit, 1966. Le protagoniste (l’auteur de lui pas donné de nom) est revenu du front depuis un petit moment. Les choses vont plutôt bien : une femme, un enfant (plus le projet d’en mettre un second en route) et un bon emploi dans l’entreprise de beau-papa. Mais il y a aussi les fantômes de la guerre. Du jour au lendemain, il déclare forfait et part avec son vague-à-l’âme. Son épouse embauche Jack Cool, un détective qui le retrace plusieurs mois plus tard, en Californie, avec un groupe de hippies. Rebaptisé Jésus-Gris (il était vraiment sale quand on l’a accueilli), il côtoie Ben Kensey, le gourou du LSD. Parallèlement, l’actrice Jayne Mansfield demande au même limier de retrouver sa fille, une enquête qui l’amènera à croiser les marginaux. Les destins des fugitifs n’ont rien en commun, sinon d’avoir été en contact avec un clan sataniste.

Dans cet opus initial d’un diptyque, Jack Manini raconte les années 1960 à travers la vie d’un homme pour qui l’adhésion à la contre-culture marque une rupture. La narration alterne d’ailleurs entre le présent et le passé, décrits comme l’« avant » et l’« après » Jésus-Gris. Les enjeux sont multiples : mystérieuse séquelle de la participation du héros au conflit en Orient, abandon du domicile familial sans que les motivations soient claires, jeune fugueuse, secte... Beaucoup de questions et trop peu de réponses, au point de donner l'impression au d'un ensemble décousu. Une chronique en deux tomes, d'accord ; encore faut-il que le premier soit un tant soit peu autonome.

Le dessin quasi réaliste d’Olivier Manini se voit accordé la mention "bien, mais sans plus". Correctement exécuté, il semble hésiter, ne parvenant pas à franchement embrasser cette époque de tous les excès. Certes, le découpage est créatif ; des cases sont trapézoïdes, d’autres sinueuses, cela n’est cependant pas suffisant. Idem pour les couleurs de Yoann Guillé qui, bien qu’éclatantes, demeurent sages.

Sympathique, mais sans plus. Un air de déjà-vu. L'odyssée du personnage principal fait beaucoup penser à celle de Don Draper dans Mad Men.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Jack Cool
1. 1966 - Quelques jours avant Jésus-Gris...

  • Currently 2.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    biggyjay Le 10/09/2017 à 19:27:43

    Tous les ingrédients pour une bonne histoire sont là... mais le résultat n'y est pas.
    La trame de cette histoire est intéressante, mais la chronologie est tantôt (trop) rapide, tantôt confuse. Hélas, on s'y perd. Et lorsqu'on pense avoir saisi les éléments de l'histoire, on retrouve un certain détective privé qui résout son arrivé en 3 commentaires...
    Le dessin est perfectible et manque cruellement de finesse.
    Pas sûr de lire la suite...