Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

La fabrique des corps La fabrique des corps - Des premières prothèses à l'humain augmenté

30/06/2017 4270 visiteurs 7.0/10 (1 note)

- Bonjour Héloïse, qu’est-ce que tu as à me présenter pour la collection Octopus ?
- J’ai pensé aux amputations et aux prothèses…
- Euh, intéressant sujet…
- Super, j’étais certaine que l’idée te plairait ! Je pense y mettre plusieurs rappels historiques, pas mal de techniques, des tas d’explications et même de la prospective !
- Avec des détails ?
- Oui, d’ailleurs je t’ai apporté un peu de documentation afin que tu visualises la chose.
- Argh… c’est horrible ! Enlève-moi ça tout de suite ! Tu sais, Octopus, c’est une collection savante, pas un truc gore !
- Oh la la, quelle chochotte ! C’est juste des photos que j’ai eus à l’hôpital. Dans le bouquin, je vais dessiner ça tout propre, mais ultra-précis. En plus, il y aura des passages sur la psychologie et le choc intérieur que les amputés ressentent. Non, pas de Grand-Guignol, de la vraie science mise à la portée de tous.
- Et il y aura un héros, une sorte de personnage principal ?
- Oui et non, le lecteur suivra tout au long de sa rééducation un jeune homme qui a perdu un bras. Celui-ci est guidé par Ambroise Paré, un célèbre médecin du XVIe siècle et précurseur de la discipline.
- Bon, je préfère ça. C’est bien d’avoir un personnage à qui s’identifier.
- Tu t’identifies avec les manchots, toi ?
- Mais, non, ce n’est pas ce que j’ai dit ! Bon, passons. Et cette prospective, c’est quoi au juste ? Les prothèses bioniques, les cyborgs ?
- Oui, un peu. Je pense surtout de faire le point sur les questions philosophiques soulevées par les progrès des neurosciences et de la médecine.
- Là, tu me perds un peu…
- Mais si, tu connais : les limites du transhumanisme et ses conséquences sur la société. C'est à ce demander ce que tu lis sur internet.
- euh...
- Tiens, j’oubliais. Tu as vu ce qu’ils m’ont aussi donné en chirurgie ?
- Doucement avec cette scie, s’il te plaît…
- Toute chromée, en acier de première qualité, avec ça tu découpes un fémur en moins de deux !
- OK, OK, je te fais confiance. Pour l’album, c’est bon, mais sort ce machin de mon bureau !

La fabrique des corps, des premières prothèses à l’humain augmenté d’Héloïse Chochois, 160 pages, dans collection Octopus aux éditions Delcourt.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La fabrique des corps
La fabrique des corps - Des premières prothèses à l'humain augmenté

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 16:22:50

    C'est un récit assez étonnant qui mêle médecine et histoire dans une fiction fantastique assez sublime. C'est bien réfléchi car cela mêle une histoire tragique assez intime à savoir la perte d'un bras par amputation à la suite d'un accident sur un deux roues. En même temps, grâce au personnage fantasmé d'Ambroise Paré, le père de la chirurgie moderne, on va parcourir l'histoire de l'amputation chez les hommes de la préhistoire au futur qui n'a pas encore eu lieu.

    En effet, cette partie futuriste située à la fin de l'ouvrage est assez bien conçue car elle pose des questions sur l'homme augmenté à travers la théorie du transhumanisme qui fait peur à beaucoup de monde. j'avoue aisément avoir été séduit par cette idée qui prône à améliorer l'épanouissement et les libertés individuelles.

    Une idée parmi d'autres : plus on vieillit, plus on accumule du savoir et cela peut avoir un impact sur la responsabilité sociétale et environnementale. Si par exemple Donald Trump savait qu'il pouvait effectivement vivre 200 ans grâce aux nouvelles technologies médicinales pour profiter de la vie, il se soucierait sans doute plus des conséquences de ses actes en matière d'environnement. Bref, il y a des réflexions de ce genre qui sont tout à fait pertinentes.

    A noter que la première partie est entièrement consacrée à la réparation des corps et c'est assez original comme idée. Je n'avais jamais rien lu de tel et c'est assez ludique.