Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Croquemitaines (Salvia/Djet) 2. Livre 2

12/06/2017 3253 visiteurs 7.0/10 (1 note)

A ssailli par une horde de corbeaux virulents, le Père-la-mort n'a d'autre choix que de confier Eliott à son compagnon de l'ombre, afin de le protéger de ces poursuivants cauchemardesques. Mais l'affrontement entre les deux générations est devenu inévitable. Après une course-poursuite périlleuse, le trio peut souffler, un peu. Pour tenter de vaincre le clan dissident, le protecteur du petit garçon décide de renouer avec d'anciennes connaissances et par la même, un passé qu'il aurait préféré laisser aux oubliettes.

Ce second épisode reprend directement le lecteur là où il l'avait laissé (chronique Croquemitaines tome 1). Mathieu Salvia maintient un rythme intense et fiévreux grâce aux enchaînements bien huilés. Les intervalles plus posés laissent la part belle aux émotions et permettent surtout d'éclaircir les interrogations suscitées au début de l'histoire et de proposer une plongée dans le fond des âges, à l'époque où la légende du «Père-la-mort» s'est constituée. Ce flash-back en forme de confession s'avère essentiel à la compréhension du héros et exprime ainsi le véritable sens du propos : comment dompter, vivre avec ses traumatismes et ses terreurs enfantines ? Le mythe du croquemitaine est finalement une métaphore, une personnification de la réponse à cette question.

Le dessin de Djet reste dans la parfaite continuité du premier livre, ultra-dynamique et tourbillonnant. Synthèse de genres, sa patte graphique se démarque grâce à ce trait lâché et nerveux. Les affrontements, plus nombreux, sont l'occasion de démontrer son sens de la mise en scène cinématographique. Les scènes sanglantes, violentes, sont dépeintes de façon plus esthétique que réaliste, évitant un aspect trop brutal.

Si les monstres existent, les accepter, c'est déjà les affronter. Ce conte moderne, à la fois délicat et poétique sur le fond et âpre et sombre dans son expression, se conclut habilement, avec de la profondeur, en faisant se rejoindre les deux profils d'un individu dans l'apprivoisement de ses faiblesses et de ses frayeurs.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Croquemitaines (Salvia/Djet)
2. Livre 2

  • Currently 3.57/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 09/09/2017 à 18:47:46

    Je dois dire que j'étais un peu perdu tout au long de l'album. En effet, le mélange de violence gratuite sur fond de bain de sang avec la quête identitaire du croquemitaine Père-la-Mort, le tout au milieu du petit Eliott qui essaye de vivre avec tous ses traumatismes....
    Ça fait beaucoup de choses à traiter et ce mélange de conte poétique et de fable fantasmagorique laisse un peu perplexe...
    Néanmoins le scénario et la trame principale sont solides, les enchainements efficaces et le final très prenant.
    Le tout appuyé par les dessins et surtout les couleurs sublimes de Djet. L'ensemble de l'histoire se déroule de nuit et sous la pluie et le rendu est sublime avec des jeux de couleurs magnifiques.
    Pour finir les auteurs ont eu l'excellente idée d'agrémenter le premier livre d'un "dossier" appartenant au héros où il y raconte son histoire. Cela permet d'approfondir certains points du récit et de poser d'autres interrogations concernant le deuxième livre.