Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le couperet

05/06/2017 2145 visiteurs 7.0/10 (1 note)

L e cercle Jung est réuni au restaurant Le Couperet. Un des convives raconte l’extraordinaire aventure d’Oscar, victime des clichés que son étrange cerveau prend au pied de la lettre. Alors qu’il s’apprête à rencontrer son amoureuse, il se dit qu’il ne faut pas couper les cheveux en quatre, et voilà que sa toison s’envole doucement. Les choses se corsent quand il annonce à un commerçant qu’il souhaite jeter un œil aux bagues de fiançailles… et que l’organe sort son orbite. Tout au long de la chronique, le protagoniste voit son corps le fuir, morceau par morceau. Pendant ce temps, un mystérieux cuisinier assaisonne le repas des clients avec des clous, des tessons et des lames de rasoir.

Le récit de Philippe Girard est constitué de trois histoires dépecées en mini chapitres présentés en alternance. L’ensemble, un peu court, repose sur une idée originale portée par des personnages singuliers, mais finalement attachants dans leur détresse. La narration, bien qu’elle soit tortueuse, aurait pu égarer le lecteur ; le fil est cependant solide et personne ne se perd dans ce brassage d’épisodes qui s’entremêlent, avant de converger d’astucieuse façon.

L’auteur, qui est également illustrateur, fait preuve d’une belle économie de moyens. Son coup de pinceau, relativement simple, est très encré. Il renforce ainsi la noirceur de la fable ; dans cet album, les seuls moments joyeux et colorés sont les planches pastichant des peintres du XXe siècle, notamment Andy Warhol, Joan Miro et Jackson Pollock. Le découpage de cette bande dessinée de petit format est sobre, l’artiste s’en tient généralement au gaufrier à six cases. Cette régularité fait écho à la très rigoureuse structure du texte.

Une fantaisie insolite, macabre et surréaliste, plutôt bien menée.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le couperet

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.