Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Une génération française 2. Populations trahies

05/06/2017 3325 visiteurs 7.0/10 (1 note)

« Nos gars ont fait ce qu’ils ont pu avec les ordres qu’ils avaient. »
Le lieutenant Tanguy Brettin d’Arconnet, militaire de carrière et fils d’un héros de 14-18 est au front sur une ligne Maginot que l’on prétendait infranchissable. L’armée allemande est cependant surentrainée et la française mal dirigée par un état-major vieillissant. Les hommes se défendent pour la forme et pour l’honneur, mais dans les rangs personne n’a le moral, personne n’y croit. Bref, la débandade est totale. Une fraction des soldats fuit vers la Grande-Bretagne d’où elle espère se réorganiser. Mais à quoi bon puisque le maréchal Pétain plaide pour la capitulation.

Cette première partie d’un diptyque (inscrit dans Une génération française, une trilogie de doubles albums ; les deux autres traitant de la résistance et de l’exil) constitue à peine un récit. Les acteurs ont peu de charisme, le protagoniste n’a d’ailleurs pas vraiment de densité, sinon à l’occasion de quelques actes présentant un conflit larvé avec son père. En terminant le livre, le lecteur se souvient d’un climat, des états d’âme des combattants, mais surtout de l’évocation d’un triste épisode de l’histoire de l’Hexagone. Cette approche impressionniste n’est pas inintéressante, elle souligne que la figure centrale est tout simplement la guerre et que dans ce cadre les conscrits occupent des rôles de soutien.

Le découpage de Manuel Garcia est très créatif. Les cadrages sont variés, les pages sont souvent imprimées à marge perdue, les illustrations s’empilent ; peut-être certaines planches sont-elles trop chargées ? Cette construction, un peu chaotique, évoque pourtant bien la violence des affrontements. Le dessin, réaliste, est percutant. Les personnages et les situations sont crédibles. Les nombreuses scènes d’action sont énergiques. Au final, le bédéphile ressent toute l’intensité des hostilités et la douleur de la défaite.

Un propos didactique, qui s’attarde sur une toute petite partie de la déroute. D’une belle efficacité.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Une génération française
2. Populations trahies

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    MERRY1 Le 25/08/2017 à 07:20:56

    D'accord avec le texte de la chronique. 2 réserves, fortes, toutefois :
    - le titre de l'album "Populations trahies" pouvait laisser supposer une approche plus politique des décisions prises par la classe dirigeante de l'époque. Il y a à cet égard beaucoup trop de scènes d'actions, dont la répétition n'apporte pas grand choses, si ce n'est la mise en évidence de l'état d'impréparation de l'armée française.
    - je viens de relire (en septembre) le tome 1 et le changement de dessinateur (pour le diptyque ?) se fait cruellement sentir. Certes le cadrage est intéressant, mais le dessin lui-même donne sérieusement l'impression d'avoir été baclé, avec des personnages à peine esquissés
    Ensemble décevant