Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

C apturer l'instant parfait ou plutôt, attendre qu'il se révèle au photographe patient qui l'immortalisera sur sa pellicule. C'est ce que fait Rachel avec son Rolleiflex, cadeau précieux du mari de la directrice. La fillette a été confiée par ses parents aux bons soins de la Maison des enfants de Sèvres. Dans cet établissement progressiste, les écoliers s'épanouissent à l'abri des retombées des combats. Mais en ce début de 1940, les premières mesures antisémites tombent et pour sauver sa vie, Rachel devient Catherine Colin. Changement de nom certes, mais grâce à l'objectif de son instrument, elle gardera, tout au long de son périple, son regard acéré et empreint d'humanité sur ce monde brutal.

Adapté du roman éponyme, La guerre de Catherine dépeint le destin mouvementé d'une jeune juive, qui, grâce aux gens de l'ombre qui jalonneront son parcours, passera au travers des rafles de la Seconde guerre mondiale. Dans un convent, un orphelinat bourgeois, chez une famille à la campagne ou un couple de résistants, tous ces lieux et ces individus différents marqueront de manière indélébile son existence. Et, toujours autour du cou, sa boite à images, son grigri en quelque sorte, qui lui permettra de capter un témoignage essentiel d'une autre facette, moins connue, du conflit.

La mère de la romancière Julia Billet a fait partie de ces chanceux qui ont été sauvés par les réseaux de patriotes. S'inspirant de faits réels, elle rend hommage avec cette histoire aux hommes et aux femmes, de tous horizons et de milieux variés, qui ont contribué grandement au sauvetage de nombreuses victimes potentielles. Si les batailles et les violence sont évoquées, l'ouvrage s'intéresse essentiellement à l'arrière du front. L'ennemi n’apparaît que très rarement. Le lecteur voit Catherine grandir, évoluer, aimer et se battre avec ses armes à elle : son appareil photo bien sûr, mais surtout son courage, sa maturité et sa sensibilité. Pas de parti-pris ni de cliché, les adultes qui ont pris des risques sont de tous bords. Le contexte historique est décrit avec précision, même si ce ne sont pas les événements qui sont mis en avant, mais bien les conditions de vie du quotidien. En filigrane, une réflexion sur le rôle de l'Art élargit le propos.

Joli graphisme que celui de Claire Fauvel. Comme dans Une saison en Égypte, l'illustratrice restitue à merveille les ambiances et les époques. Son trait fluide, tout en rondeur, est expressif et dégage beaucoup de sensibilité. Le côté un peu naïf dédramatise le contexte et facilite l'immersion aux côtés de Catherine. Les couleurs à l'aquarelle apportent de la douceur et de la luminosité à l'ensemble.

La guerre à hauteur d'yeux d'enfant. Le portrait, tout en finesse, d'une belle personne prise entre deux belligérants, mais qui a su garder toute son authenticité par la richesse de ses rencontres.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

La guerre de Catherine

  • Currently 4.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    biggyjay Le 17/07/2018 à 21:14:00

    Un album à côté duquel on ne peut pas passer.
    Même si le sujet est difficile, on ne tarde pas à rentrer dans l’histoire. Le postulat de départ est simple et chaque personnage est attachant, Rachel la première. Comment ne pas penser à ce qu’ont vécu ces milliers d’enfants pendant l’Occupation. Essayer d’imaginer une telle situation est quasi-impossible pour nous. Entre un coin de ciel bleu, une énorme dose de courage, la vie et la guerre, cet album nous dépeint une vraie belle histoire.
    Le dessin et les couleurs sont tantôt légers, tantôt sombres mais toujours expressifs.
    Une œuvre importante. À lire et à faire lire. Certainement un des plus beau moyen de transmettre la mémoire de cette période.

    Tiburce2 Le 06/03/2018 à 10:07:53

    Une petite merveille. L'histoire vraie d'une enfant juive durant la 2nd Guerre, ballottée d'une école à l'autre pour échapper aux rafles. Dans ces épreuves, elle puise sa force dans sa passion dévorante pour la photo, et dans le courage de tous ces anonymes inconnus qui prennent des risques parfois insensés pour la protéger.
    L'histoire est une des plus émouvantes que j'ai lues (et je ne suis pas du tout un grand sentimental), car le ton est d'une grande sobriété, sonne juste, fait mouche. On voit au travers de tous ces personnages qui se dévouent pour les enfants une facette optimiste et émouvante de la nature humaine. Et les 154 planches permettent aux auteurs de donner une grande profondeur à cette histoire complète.
    J'ai particulièrement aimé le dessin (pourtant assez différent de ce que j'aime habituellement), qui a une identité forte, très expressif et avec des couleurs superbes.
    Au final, une oeuvre magnifique, une lecture indispensable.
    5/5 - une référence.