Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les archéologues de l'interdit 1. La Malédiction de Smenkharê

25/05/2017 2445 visiteurs 5.0/10 (1 note)

E n Syrie, un temple est dynamité. Sous les décombres apparaît l’entrée du tombeau de Smenkharê, un pharaon qui a succédé à Akhenaton et précédé Toutankhamon. Archéologues et pilleurs, vivement intéressés par la découverte, s’affrontent pour mettre la main sur les trésors.

Il y a du Tintin et du Indiana Jones dans le récit d’Anthony Auffrey. Tant dans les thèmes abordés que dans le rythme et ses improbables rebondissements. L’auteur remplit le cahier des charges : héros courageux bandits laids, méchants et armés jusqu’aux dents et même des serpents. L’histoire est par ailleurs ponctuée de touches d’humour bon enfant. Devant une maison détruite, la protagoniste, Alexandra, déclare : « L’Office du tourisme devra être créatif s’ils veulent que les étrangers se décident à revenir. » (Pourquoi « ils » au pluriel alors que le sujet est au singulier ?) De l’ensemble se dégage un parfum de nostalgie du neuvième Art des années 1950 ou 1960.

Les illustrations, de style caricatural, rappellent celles de Brüno ; très dynamiques, en dépit d’un sage découpage sur quatre bandes. Les visages ont tendance à être un brin sommaire, idem pour les décors. Les couleurs sont crues, souvent accentuées par des aplats noirs dont les effets sont habiles pour dessiner une tempête en mer ou un désert à la tombée du jour. Chaque planche est dominée par une teinte et le coup d’œil général est agréable.

Un album d’aventure qui pourrait plaire aux amateurs de Gil Jourdan, du petit reporter et d’autres classiques du genre.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Les archéologues de l'interdit
1. La Malédiction de Smenkharê

  • Currently 2.60/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.6/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    TonTon008 Le 14/04/2017 à 10:45:03

    Je suis un amateur du genre, Egypte, mystères, aventures ... mais là ca ne fonctionne pas.
    Je n'accroche pas du tout au dessin : les personnages avec des dents proéminentes pour faire un "style", qui se ressemblent plus ou moins ... les décors minimalistes ... le trait très "moderne" ...
    Et fatalement ca dessert de scénario, qui a du mal à accrocher ... et qui se révèle assez banal ... Pas grand chose de neuf depuis qu'un certain E. P Jacobs l'ai traité il me semble autour des années 50.

    Rody Sansei Le 10/04/2017 à 19:08:10

    J'avais envie d'aimer, vraiment.
    Un dessin un peu vieillot comme je les aime, une aventure à la Indiana Jones, cela semblait prometteur.
    Et au final, cette aventure est un peu plate, elle ne décolle jamais vraiment, et je suis resté sur ma faim. Reste le dessin plutôt bien fichu.