Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

« Je veux que rien ne change. Jamais. »
Pierre a une dizaine d’années. Il est obsédé par le temps et la mort ; celle d’une mante religieuse et la disparition de l’univers dans cinq milliards d’années. Mais, dans l’immédiat, il craint surtout que sa maman et son papa se séparent. Aux vacances de Pâques, il visite ses grands-parents à la campagne. Les paysans ne sont pas des chochottes : ils tuent les chats, tranchent le cou des poulets et éviscèrent les lapins. Tout pour bouleverser un petit citadin qui a un contentieux avec le deuil. Le lieu permet également de renouer avec les origines et les rêves brisés de sa mère et de côtoyer des aïeux vieillissants.

Frantz Duchazeau sait construire un scénario. Dans Pierre de cristal, tout converge vers la fin des choses. L’auteur fait de nombreux parallèles avec le film L’âge de cristal (il y est question d’une société totalitaire où les gens sont exécutés à 30 ans), le père est horloger, le garçon fixe les événements avec son appareil-photo, etc. Il crée un cadre où il transpose les angoisses du héros, particulièrement celles liées à l’abandon. Le scénariste a fait le choix de donner peu de repères temporels et laisse ainsi au lecteur toute la latitude pour situer l’action au moment de sa propre jeunesse et de faire sienne la douleur du protagoniste.

Les illustrations, sans flafla, sont toutes en sobriété. Le trait, à la limite du crayonné, est généralement réaliste. Quelques dessins évoquant l’éclatement du monde du jeune homme (aux sens propre et figuré) sont très réussis. Notamment celui d'un village qui est d’abord rendu avec exactitude, puis, dans la case suivante, déconstruit un peu à la façon de certaines toiles de Pablo Picasso (par exemple sa représentation du Sacré-Cœur). Tout apparaît atomisé, alors que les éléments demeurent sensiblement au même endroit. Enfin, l’adoption du noir et blanc est judicieuse. Elle contribue d’une part à ne pas inscrire le récit dans une époque précise et, d’autre part, concentre l'attention du lecteur sur l’essentiel : la narration.

Frantz Duchazeau n’est certes pas le premier à s’inspirer des blessures de l’enfance, son approche est cependant originale et ce roman graphique est à mettre sur le dessus de la pile.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

Pierre de cristal

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.