Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Novikov 1. Le fou de Dieu

25/04/2005 7171 visiteurs 4.3/10 (3 notes)

O n pourrait croire le Saint-Petersbourg de Sa Majesté Catherine II, Tsarine de toutes les Russies, fastueux havre de paix pour la noblesse. Mais ses moeurs libres et les idées françaises des Lumières ne sont apparemment pas du goût de tous : plusieurs membres éminents de l'aristocratie sont découverts assassinés, un crucifix planté dans le coeur ! Une enquête qui amène bien des pressions sur les épaules d'Alexis Novikov, jeune et fringant officier de la police impériale de Saint-Petersbourg, la vérité n'étant pas forcément l'objectif principal de sa hiérarchie. Novikov avance donc en terrain miné. Le coupable idéal pourrait être ce Troubelkine, Fou de Dieu qui effraie et fascine la noblesse. Oui, mais qui sont les mystérieux "Boyards de Saint Georges" qui rôdent autour des plus riches nobles de la ville ? Un complot de plus large ampleur se dessine dans les rues de Saint-Petersbourg.

Dédales, la nouvelle collection des Humanoïdes Associés, lance plusieurs séries de "polar historique". Alors que Shimon de Samarie explore le Jérusalem du Ier siècle, Novikov s'attaque à la Russie de la "Grande Catherine" en plein XVIIIe siècle. Si Novikov semble un héros moins lisse que Shimon, il n'en est pas moins un personnage des plus convenus en tant que policier mais aussi en tant que séducteur impénitent. Il n'est pas d'ailleurs sans rappeler le Giacomo C. de Dufaux/Griffo, le panache et le charisme en moins. Patrick Weber peine à nous entraîner sur les fausses pistes qu'il nous a concoctées. Les motivations de l'organisation secrète semblent claires malgré les zones d'ombres. Le plus intéressant reste la blessure de Novikov due au décès de sa femme qu'il n'a pu empêcher. Intrigue parallèle qui promet plus que la trame principale de l'album.

Le dessin de Bruno Brindisi, très classique, convient tout à fait à cette fresque historique, les décors, les costumes, travaillés avec soin, sont dignes de l'époque. En revanche, les couleurs trop clairement informatiques, assez froides, conviennent peu aux fastes et à l'ambiance de cette Russie grand siècle.

Le Fou de Dieu est donc un album plus qu'en demi-teinte. Si l'on ajoute à cela la multiplication des séries à caractère historique (notamment chez Glénat avec les collections Vécu et Loge Noire), il y a fort à parier que Novikov finira par se noyer dans la masse. Dommage.

Par N.Diremdjian
Moyenne des chroniqueurs
4.3

Informations sur l'album

Novikov
1. Le fou de Dieu

  • Currently 3.47/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (53 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Demesmeker Le 30/04/2019 à 12:52:29

    Albums achetés récemment d'occasion. Bonne série B, scénario et dessin efficaces. la sainte Russie n'est presque jamais le décor d'une BD. Dommages qu'on en soit resté là. Nous ne saurons jamais par qui ni pourquoi la femme du policier Novokov aura été tuée.
    4 étoiles : je ne dirais pas "à lire absolument mais au moins "vaut le détour".

    voltaire Le 12/11/2008 à 13:01:06

    Nous sommes en 1780 et l'empire de Catherine II la Grande brille de ses mille feux. Sauf qu'un prince vient de passer de vie à trépas dans une minuscule église des alentours de St Petersbourg.
    Novikov, jeune veuf et vrai séducteur, est chargé de l'enquête mais il va bien vite se heurter au mutisme des nobles de la Cour.

    Historien de formation, Weber nous offre un dépaysant whodunit avec sociétés secrètes et meurtres mystérieux. Une affaire à suivre.

    Armand Bruthiaux Le 28/06/2007 à 20:04:01

    Ce premier opus de la nouvelle collection de polar historique des Humanoides Associés est interressant. Le scenario de P.Weber passe de personnages en personnages, ou plutôt de suspects en suspects, l'intrigue s'installant petit à petit mais les personnalités de ces derniers restant donc peu fouillées. Novikov, le héros, ce beau policier de Saint Petersbourg,un peu grande gueule, nous devient presque attachant. Le scénario exploite bien le mystère qui plane autour de la mort de sa femme. Enfin le dessin de B.Brindisi est assez original et correspond bien à l'ambiance de la série.

    sbuoro Le 29/06/2005 à 09:37:06

    Intrigue bien amenée. Personnages gardant bien tout leur mystère. L'histoire, prévue en 2 tomes, est servie par un très sympathique dessin. Très bien !

    Christophe C. Le 04/04/2005 à 12:01:54

    C'est un polar historique bien sympathique même s'il ne brille pas par son originalité. L'enquête est assez crédible et les diverses parties tiennent bien leur rôle. Les personnages sont assez bien trouvés et ne laissent pas indifférent. de plus les embuches rencontrées par Novikov sont là pour renforcer l'intérêt de l'histoire. En tout cas on retient bien l'idée suivante : même si tout les hommes sont sensé être égaux devant la justice sur le papier on s'aperçoit bien vite que les riches et les puissants sont moins soupçonnables que les autres dans la réalitée.

    titoufe Le 03/04/2005 à 07:48:04

    Excellente intrigue policière dans la russie tsariste suportée par un dessin agréable; Espérons que la suite confortera ma première impression positive.