Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les cent nuits de Héro Cent nuits de Héro (Les)

30/03/2017 7708 visiteurs 8.0/10 (4 notes)

C ela commence par l'histoire du dieu Homme-Aigle et de ses enfants, Gamine et Gamin. Puis, cela devient l'histoire d'un pari stupide entre Manfred et Jérôme. C'est également l'histoire d'une ligue secrète, de maris et de femmes, de la cité de Midgal Bavel, de sœurs mais aussi de lectures, de transmission, de contes, d'amour, d'amitiés, de danse, de musique, de lune, d'étoiles. Mais c'est surtout l'histoire de deux femmes courageuses, Cherry et Héro, qui « ne sont pas laissées pas emmerder » et qui allaient changer le monde.

Isabel Greenberg, née en 1988, publie là son deuxième titre en tant qu'« auteur complet ». Pourtant, la maturité de son travail porte à croire qu'elle a bien plus de bouteille et laisse admiratif. À nouveau dans un registre fantastique, elle innove en s'appropriant et réinterprétant les Mille et une nuits ; Héro, la servante, devient sa Schéhérazade tandis que le but n'est plus de survivre mais d'aider sa maîtresse, Cherry, à rester fidèle et chaste chaque nuit tout en empêchant Manfred d'accomplir son dessein.

Le principe des contes envoûtants qui tiennent en haleine est repris et, ici, se nappe d'un propos féministe. Après une introduction où les connaisseurs de sa précédente œuvre retrouveront, entre autres, la divinité Homme-Aigle, elle installe un monde mystérieux dominés par les hommes où contes et légendes occupent une place prépondérante. Au cœur de ce royaume, dont l'ambiance est à mi-chemin entre nation nordique et pays oriental, les femmes et leur condition servent alors de prétexte à aborder l'accès à l'instruction, à la culture, l'importance de la transmission - orale comme écrite - aussi bien que l'amour et la solidarité ou encore l'importance des rêves. Si elle reconnaît s'inspirer d'Angela Carter et son travail sur La compagnie des Loups, elle ne se limite pas à briser le schéma patriarcal allant également jusqu'à casser les stéréotypes des contes et leur fin moralisatrice. En plus de ce propos qui bouscule les a priori, elle varie sa narration : des textes hors cases, des récits imbriqués (procédé qu'elle affectionne) etc. L'autrice britannique fait preuve d'inventivité et se s'interdit rien. D'ailleurs, elle n'hésite pas à casser le quatrième mur avec un style direct et moderne qui crée une véritable complicité avec le lecteur. Enfin, la variété de psychologie des personnages - et pas seulement féminins - ajoute encore de la densité et à l'intérêt de chaque mini-fable.

Graphiquement, cet album s'inscrit dans la continuité de L'encyclopédie.... Le trait et certains personnages tout autant que la mise en page, le découpage et la mise en couleurs porte la marque de la jeune artiste et affirment un peu plus son style. Toutefois, elle délaisse cette fois l'informatique pour un dessin à l'encre du plus bel effet qui apporte à la fois de la force et de la nuance. La colorisation, essentiellement en aplats, lui permet de jouer avec la lumière et le contraste des séquences.

Les cents nuits de Héro est un album intelligent, poétique, drôle, fin et décalé qui révèle (ou confirme) une chose : Isabel Greenberg a du talent, des choses à raconter, des messages à faire passer et elle sait visiblement très bien le faire. Plus qu'à souhaiter que le prochain titre arrive vite !


Lire la preview de L'encyclopédie des débuts de la Terre

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Les cent nuits de Héro
Cent nuits de Héro (Les)

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    RomainRaclot Le 09/04/2017 à 11:53:09

    Après n'avoir lu que de bonnes critiques sur ce livre, je ne m'attendais pas à moins de beauté.
    C'est une superbe histoire napée de mystères et d'amours. Et pour une fois, un amour nouveau. Du moins pas l’amour traditionnel du conte. Basé sur la trame du conte des Mille et une nuits, le récit est tellement bien amené que finalement on ne sait plus trop ce qui tient du conte ou de la narration, rendent encore plus fort le mythe.
    Je suis tombé sous le charme de ce roman graphique. Les histoires dans l'histoire sont un bon moyen de tenir en haleine le lecteur jusqu'au dénouement final. Une belle découverte pour ma part.