Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

B audoin travaille comme juriste. Dans son tiroir, il y a un bidule qui compte les jours d’ici sa retraite. Il en reste 6128. Le gratte-papier mène une existence paisible et gagne un bon salaire. Il aimerait pourtant changer de vie et devenir une vedette de rock, mais n’en a pas le courage, jusqu’à ce qu’il reçoive un signe du destin : un cancer incurable. Faisant ainsi face à une échéance, le jeune homme choisit, avec l’appui de son frère Luc, de réaliser ses rêves en profitant à plein du temps à écouler. Pour commencer : casser la gueule de son patron.

Dans ce copieux album de 271 pages, Fabien Toulmé a toute la latitude voulue pour développer son histoire et bien camper ses personnages, notamment en proposant un va-et-vient entre le présent et l’enfance. Dans une série de courts épisodes tirés de sa jeunesse, le héros est présenté comme le souffre-douleur d’un peu tout le monde, particulièrement de son frangin pour qui tout est facile. Le lecteur s’attache à ce protagoniste qui, comme bien des gens, a l’impression de passer à côté de sa vie. Il a cependant du mal à croire qu’à quelques mois de sa mort cette résurrection soit aussi sereine. La conclusion est malheureusement encore plus irréaliste.

L’auteur porte également la casquette du dessinateur. Son coup de crayon est joli, sommaire, mais très efficace. Ses acteurs sont rarement développés au-delà de l’esquisse et sont essentiellement caractérisés par la couleur de leurs cheveux et la forme de leur nez. Les décors sont eux aussi minimalistes, mais toujours justes et parlants. Parfois ils sont tout simplement occultés pour éviter que le lecteur soit distrait du propos. Dans la toute première case de l’album, le garçon dort dans un lit à une place, sur les murs des affiches de Led Zeppelin, les Doors et les Rolling Stone. En un dessin, le bédéphile a compris l’essentiel, sans qu’un seul mot soit prononcé. À la fin de la première planche, cravate au cou et mallette à la main, il se rend au travail ; à l’arrière-plan figure l’arche de la Défense. Encore une fois, rien n’est dit, tout est montré. Cela dit, cet album est loin d’être muet, il est même plutôt bavard.

Enfin, en tant qu’objet ce livre propose une intéressante caractéristique puisqu’il est imprimé sur deux types de papier : blanc pour les épisodes contemporains et crème pour l’enfance ; ces segments ont une très agréable allure cendrée.

Une très jolie fable qui se termine malheureusement abruptement avec une chute décevante. Il ne faut cependant pas bouder son plaisir car ce livre est dans l'ensemble fort agréable.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les deux vies de Baudouin

  • Currently 4.21/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (14 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    yannzeman Le 04/09/2017 à 23:34:06

    Je l'avoue, je me suis fait piéger, quasiment jusqu'à la fin, par le piège que l'auteur nous a tendu.
    Mais je n'ai pas le sentiment d'avoir été floué, et si l'histoire est terrible (dans le sens "dramatique"), elle est forte et les personnages principaux ont une ame.

    Ce n'est pas toujours le cas, dans les histoires en 1 seul volume, que je n'apprécie pas d'habitude, et que j'ai plutôt tendance à fuir.

    Je n'aurais donc pas du lire ce livre, je l'ai quand même lu, et comme il était long (270 pages, tout de même), je l'ai lu en 2 soirs. Mais je l'ai dévoré.

    Le changement de continent aurait pu me décontenancer, et sur le moment je n'ai pas apprécié l'idée, un peu trop cliché, sur les pays d'Afrique noire et sur la douceur de vivre des expatriés.

    Mais pour avoir effectué un voyage similaire (ou presque, étant donné les circonstances dans lesquels Baudouin effectue ce voyage), j'y ai retrouvé ce que j'avais moi-même ressenti. L'auteur est juste sur la description qu'il en fait, rien à dire, c'est du bon travail de reconstitution.

    C'est tout de même une afrique heureuse, que le terrorisme islamiste a un peu mis à mal ces dernières années, mais ce n'est pas le plus important dans ce livre.

    L'histoire est forte, pas du tout banale, et si les dessins pourraient être améliorés (faut bien trouver de quoi pinailler un peu), comme ces affreuses voitures pas du tout à l'échelle, le livre se laisse lire aisément.

    Sur la 2è partie, on se rapproche d'ailleurs de "Aya de Yopougon", c'est agréable et chaleureux, malgré le contexte (le cancer foudroyant, tout de même, difficile à oublier).

    La grande force de cette histoire, c'est de procurer des émotions et me faire réfléchir sur le sens de la vie et plus encore sur mes relations avec ma famille.
    Dieu merci, elles sont au beau fixe, je n'ai pas eu besoin d'un tel livre pour me rappeler que d'aimer mes parents et mes frères (et maintenant ma propre famille) est 100 000 fois plus important que le métier que j'exerce ou l'argent que je gagne, mais c'est peut-être important pour d'autres lecteurs d'en prendre conscience.

    En tout cas, du bel ouvrage, une histoire forte, bravo.

    Hublot Le 30/06/2017 à 14:36:12

    Agréable ! Bien mené ! Voici une histoire qui parles à tout le monde. Que faire à l'annonce ? J''aime les aventures du quotidien. Une chute proche de L'Adoption ! Bravo !

    fizz Le 10/04/2017 à 21:05:59

    Sublime !!!! Mon coup de coeur de cette année. Après un premier roman bien maitrisé et tout en émotion, fabien toulmé nous pond encore une pépite qui nous prend aux tripes. J'ai dévoré ce bouquin.