Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Écumes

27/02/2017 9039 visiteurs 7.8/10 (4 notes)

U ne jeune femme est enceinte. Depuis le temps qu’elle en rêvait, c’est fait, elle est rayonnante. Tout comme sa compagne. La gestation est cependant difficile. Toutes les précautions sont prises, mais la Nature et la vie ne l’entendent pas ainsi. Le bébé meurt, débute alors un long processus de deuil.

Le récit, signé Ingrid Chabbert, est touchant. Pudiquement, elle a choisi de laisser parler les images. Un peu comme s’il était inutile de verbaliser ce qui se voit et se ressent. La tragédie, racontée sans fard, est par ailleurs ponctuée de nombreux segments oniriques où la protagoniste lutte pour ne pas se noyer. L'histoire passe ainsi du réalisme à la métaphore, chacun renforçant l'autre.

Les dessins de Carole Maurel sont pour leur part très beaux. Le coup de crayon, sobre, dépouillé et élégant est d’une grande efficacité. En évitant de le charger de détails, elle centre l’attention du lecteur sur les personnages, leur douleur, mais aussi leur bonheur. Sa puissance d’évocation est très forte ; de nombreuses cases sont d’ailleurs muettes. Ces silences donnent beaucoup de poids au propos.

La mise en couleurs est probablement l’élément narratif le plus éloquent de ce roman graphique. Toute la première partie, celle de la grossesse, est éclatante et joyeuse. Après le décès, le dessin bascule subitement dans le noir et blanc. Mais quelques pages plus loin, un cahier est timidement teinté de rose. Il y a de l’espoir. Ensuite, c’est le vêtement de l’organisatrice d’un groupe d’entraide qui s’anime, puis une tasse de café, un enfant qui s’amuse, un paysage... Au départ disposés par minuscules touches, les pigments se font petit à petit plus présents ; les âmes sont enfin cicatrisées.

Ce récit, minimaliste et touchant, donne à l’illustratrice l'occasion de démontrer sa compréhension de la bande dessinée comme médium.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.8

Informations sur l'album

Écumes

  • Currently 4.20/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.