Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Les contes de la Pieuvre 1. La Malédiction de Gustave Babel

23/02/2017 14522 visiteurs 8.4/10 (5 notes)

E x-tueur à gages, Gustave Babel vient d’être retrouvé par son ancien employeur, une organisation mafieuse que l’on ne quitte pas impunément. Mortellement touché, il laisse son esprit vagabonder dans ses souvenirs les plus précieux, issus d’une époque particulière de son existence qui l’a vu se mettre à rêver, ce qui ne lui arrivait jamais, et renaître.

Gess (La brigade chimérique, L’œil de la nuit, Carmen Mc Callum) revient seul aux manettes pour une œuvre singulière et enthousiasmante. Faisant preuve d'une réelle d’ambition, il construit un récit toujours sur le fil du rasoir entre deux sensations. Il y a d’abord le contexte oscillant entre réalité – via les références d’un Paris du début de vingtième siècle - et onirisme – par l’intermédiaire des songes de Gustave. Ensuite, il y a ce personnage principal, un exécuteur, difficile à appréhender tant il est austère et froid, mais qui se révèle intrigant, profond et émouvant. Enfin, la dureté de l’histoire se nimbe d’une certaine ironie et d’une poésie, tant à travers les citations de Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire que par le ressenti d’ensemble.

La prise de risques se fait également au niveau de la construction de l’histoire. Après une accroche assez classique autour d’un homme rattrapé par son passé tandis que sa vie l’abandonne, Gess invite le lecteur à lui faire confiance. Il ne lui fournit aucun indice sur la destination et l’embarque pour une promenade déroutante. Cependant, il est suffisamment habile pour éveiller l’intérêt. Progressivement, ne cherchant jamais à bousculer, il apporte les réponses et donne sens à tout ce qui a pu questionner. Surtout, il suscite les émotions au fur et à mesure que son héros, dénué d’affect, s’éveille au monde et aux autres.

Pour donner vie à tout cela et ne pas gâcher les intentions, une partie dessinée forte est nécessaire. Là aussi, l’auteur ne s'abandonne pas à la facilité. Le graphisme n’est pas passe-partout. Il faut s’arrêter et lui laisser le temps de vous parler pour profiter de tout le travail sur les ambiances. Le trait est relativement épuré, mais toujours expressif, possédant une grâce certaine et pouvant même se faire fragile. Il est rehaussé par la méticulosité des camaïeux aux tonalités ternes. La mise en scène sans effet de manches, exploitant habilement le format d’édition et les cases aux contours irréguliers, sont autant d’éléments démontrant le soin apporté afin que chaque composant contribue au propos.

Dans une parfaite harmonie entre le fond et la forme, La malédiction de Gustave Babel constitue une œuvre rare et riche, bénéficiant qui plus est d’une édition de qualité.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
8.4

Informations sur l'album

Les contes de la Pieuvre
1. La Malédiction de Gustave Babel

  • Currently 4.42/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (67 votes)

  • Gess
  • Gess
  • Lehman, Serge
  • 01/2017 (Parution le 25/01/2017)
  • Delcourt
  • 978-2-7560-8170-0
  • 185

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Touriste-amateur Le 07/04/2022 à 19:43:04

    Oui, l'histoire peut sembler par moments un peu confuse. Oui, également, les dessins peuvent paraître un peu dépouillés. Mais l'ensemble passe admirablement avec beaucoup de poésie (je ne dis pas ça car il est souvent question de Baudelaire dans cet album) et de la tendresse. Et tout cela, pour un ... tueur à gages!
    Gess a fait fort!!!

    MAL75 Le 09/09/2021 à 20:32:14

    Si on n’avait dit que je succomberais au charme de cette histoire de pègre dans le Paris de la fin du XIX° siècle, j’aurais souri. Et pourtant...

    Cet album est un bijou. Quelle poésie ! Quelle imagination ! Surtout le dessin de Gess. C’est... c’est un vrai chef d’œuvre !!!

    [mis à jour le 30/01/2022 : quand j'ai écris le mot ci-dessus, je ne savais pas que les deux albums suivants seraient encore meilleurs]

    Cellophane Le 17/04/2020 à 18:54:24

    Il y a une jolie ambiance dans ce tome, de bonnes idées et l’ensemble est globalement bien mené.
    Mais au final, un peu comme les dessins, l’histoire m’a parue confuse.
    Pourtant, elle est claire et bien mené mais l’ensemble m’a semblé tentaculaire (normal pour un conte de la Pieuvre…).
    J’ai donc avancé dans le tome avec un mélange de plaisir parce que c’est bien fait et de moins de plaisir parce qu’il fallait que je me force un peu pour continuer.

    gavo Le 22/12/2019 à 17:34:11

    il est rare de se laisser ainsi troublé et emporté dans une histoire:
    les tableaux visuels et et les liens poétiques captent très vite votre attention et vous ne lâcherez pas jusqu'à la fin.
    . C' est un ouvrage splendide qui me semble au sommet des publications des dernières années.
    cette série des contes de la pieuvre s'annonce au top

    RoRk41 Le 08/06/2019 à 13:21:52

    C'est l'histoire d'un homme entrain de mourir qui revoit sa vie qu'il a passé à tuer et à aimer.
    Mort, angoisse, amour et poésie vont rythmer cet album qui n'a rien d'un policier. Cela fait penser à "'l'état morbide" sous fond de fleurs du mal.
    Le dessin n'est pas hyper léché, mais les couleurs accentuent l'ambiance de ce gros pavé.
    Une bonne surprise, une fois passé le sentiment de m'être fait avoir par le pitch - mais en le relisant il n'y a pas tromperie sur la cam proposée: c'est addictif.

    Yovo Le 10/05/2019 à 18:36:54

    Je ne connaissais pas "Les contes de la pieuvre" que je n’ai découverts qu’avec la parution remarquée du 2ème tome, pour lequel les avis sont unanimes. Décidé à suivre cette série, j’ai donc commencé par acheter le 1°, "La malédiction de Gustave Babel".

    Et il y a du génie dans cet album, fascinant de bout en bout. Tout y est remarquable. Le dessin, les couleurs (une palette infinie d’ocres), le découpage, le fond des planches texturé, les cases flottantes, les cadrages, les personnages, la narration (à rebours, entrecoupées de rêves et de flash-backs), l’édition, avec son dos toilé et sa couverture en relief, et bien évidemment l’histoire en elle-même, tout simplement, bercée par la poésie de Baudelaire.

    Il y a des imperfections et quelques longueurs, mais quand on sait que cet ensemble assez unique est l’œuvre d’un seul auteur, cela force le respect. Chapeau Monsieur Gess !

    Et même si le format est trop petit et le prix trop élevé, je vais de ce pas m’offrir "Un destin de trouveur".

    thieuthieu79 Le 27/04/2019 à 14:31:52

    Guess nous livre un Roman Graphique magistral qui ne ressemble en rien à ce qui peut se faire dans ce domaine.
    Certes quand on se lance dans cet album, les premières pages paraissent déconcertantes, sans rythme, sans lien. On ne sait pas du tout où veux nous emmener l’auteur.
    Mais plus elles se déroulent sous notre main et plus tout cela prend sens.
    Et finalement l'histoire est superbement scénarisée, découpée et mis en image.
    Car en effet coté dessin, le graphisme, qui lui aussi peut paraitre déconcertant de prime abord, est vraiment maitrisé. Entre le Paris de années 1900, les cauchemars de Babel, ainsi que les différentes contrées qu'il visite, tout est maitrisé. Une véritable ambiance plus qu'authentique s'en dégage avec délicatesse. La mise en couleur très terne vient renforcer cette atmosphère.
    S'ajoute à ça, un magnifique habillage du livre, avec dos toilé, et première de couverture en relief.
    A n'en pas douté avec cette nouvelle collection des contes de la pieuvre, Guess, qui est pour moi au sommet de son art, n'en a pas fini de nous surprendre.

    Tiburce2 Le 02/05/2017 à 16:00:41

    J'avais acheté ce livre sur la base des excellentes chroniques lues sur ce site. Je confirme : c'est très bon, et ca ne ressemble à rien de ce que j'avais lu jusque là.
    On plonge dans le Paris populaire du début du siècle, à suivre les méandres oniriques d'un tueur à gages qui cauchemarde et se soigne en lisant du Baudelaire entre deux exécutions. Et le tout se lit très bien car l'atmosphère qui s'en dégage est prenante et subtile, et le dessin un peu fouilli renforce le côté éthéré de la chose.
    Bref, c'est très différent et très bien à la fois. Donc c'est à lire.

    kingtoof Le 26/04/2017 à 19:43:45

    Exceptionnel !!!
    Merci Gess, pour ce one-shot
    J'adore cet album dans le Paris des années 1910, qui relate l'existence de Babel, le meilleur tueur à gages de la Pieuvre.
    Babel est un assassin de renom ayant le pouvoir de parler toutes les langues et dialectes du monde et étant fan de poésie Baudelairienne.
    Nous plongeons dans le monde du grand banditisme international, géré d'un troquet parisien, par le Quadriumvirat "Le Nez", "L'oreille", "L’œil" et "La Bouche".
    Excellent moment de lecture (et les nombreux moments d'onirismes participent pleinement à l'histoire), merci.