Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Un jour sans Jésus 1. Livre I / VI

06/02/2017 4095 visiteurs 5.0/10 (2 notes)

M arie-Madeleine est en émoi : le corps du Christ a disparu ! La nouvelle se répand comme une traînée de poudre et tous s’interrogent : qui a fait le coup ? Quoi qu’il en soit, il faut trouver un coupable au plus vite, car il n'en faut pas davantage pour mettre la Palestine à feu et à sang.

Si le religieux est un thème à haut risque, doit-on pour autant s’interdire de parler d’apôtres et de marchands du Temple ? À l’évidence Nicolas Juncker n’a pas d’état d’âme et grand bien nous fasse !

Privilégiant la dérision à tous les niveaux, l’auteur de La vierge et la putain a décidé de s’attarder sur les raisons qui font qu’un tombeau vide peut perturber certains esprits. Le fait que ce soit celui d’un prophète n’est peut-être pas étranger au capharnaüm que cette disparition déclenche. Entre disciples dubitatifs et un brin demeurés, Zélotes zélés, Romains psychotiques et commerçants en recherche d’un nouveau business plan, tout est sujet à quiproquo et à équivoque. S’il y a à la fois du Astier et du Monty Python dans l’humour, mais également du Goscinny dans l’esprit, se pose la question de savoir si - sur six albums - Nicolas Juncker et Chico Pacheco sauront maintenir la densité burlesque à ses sommets. Toutefois, avec une parution des plus resserrées, puisque le dernier volet paraîtra en juin… 2017, personne n’aura à attendre longtemps !

Dernière chose, Un jour sans Jésus est à déconseiller aux béni-oui-oui souffrant déjà d’un claquage des zygomatiques. Pour les autres, a priori, aucune contradiction !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Un jour sans Jésus
1. Livre I / VI

  • Currently 2.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.4/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    denbass44 Le 05/01/2017 à 10:33:36

    Quel courage de s'attaquer à une religion (la pute Marie Madeleine, la violence des apôtres) qui ne répondra pas à la violence par la violence !
    Quelle intelligence de mélanger la part historique de la part malveillante pour faire gober une image inverse !
    Quel esprit républicain (fraternité) que de monter une partie d'une population contre une autre, avec ce joker de l'humour !
    Non, y'a pas à dire, c'est impressionnant de qualités