Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Motorcity

23/01/2017 3773 visiteurs 6.0/10 (3 notes)

F ête populaire, Motorcity est le temps fort de la culture raggare à Linköping, une petite ville du sud de la Suède. Ce mouvement se caractérise par un culte de l’Amérique des années 1950 : voitures anciennes, rockabilly, tatouages, etc. C’est dans ce cadre que la jeune policière Lisa Forsberg, de retour dans le patelin, qu’elle a quitté à la fin de l’adolescence, enquête sur la disparition d’Anton Wiker. Elle croise au passage de vieilles connaissances qui lui rappellent des souvenirs bons et mauvais. Elle se frotte également aux producteurs et aux trafiquants de drogue qui prospèrent dans la région.

Au scénario, Sylvain Runberg a du métier (Orbital, Millénium, etc.) et il sait sur quelles ficelles tirer. Jolie héroïne, conflit larvé avec le père, passé trouble, secrets de famille, flics un peu louches ou incompétents sont les bases, un peu convenues, sur lesquelles repose Motorcity. Comme souvent dans le polar, l’intérêt est autant dans l’intrigue que dans la découverte des bas-fonds d’une ville ou d’une région. Los Angeles, Londres et Paris, on connaît bien, alors pourquoi pas les pays scandinaves, même s’ils s’affirment depuis une vingtaine d’années comme une véritable pépinière d’auteurs de romans policiers. Au final, on a un récit bien mené, mais comme c’est fréquemment le cas, le dénouement est imprévisible et précipité; le lecteur a la désagréable impression d’avoir été berné puisqu’il ne disposait d’aucun indice lui permettant d’anticiper la chute.

Au dessin, un autre professionnel, Philippe Berthet, dont le curriculum vitae en impose avec des séries telles Pin-up et Le Privé d’Hollywood. Adepte de la ligne claire, il propose un trait classique, mais efficace. Ses personnages sont tous un peu lisses et similaires, mais sont dans l’ensemble bien rendus. Dans cet album, les planches ne sont jamais semblables et il n’y a pas de répit pour le lecteur constamment déstabilisé par le dynamisme de l’architecture de la page. Aux couleurs, Dominique David réalise un travail de qualité, même si la complicité de l’ordinateur est par moment perceptible. Mentionnons la couverture pixélisée qui est en quelque sorte un pastiche de Roy Lichtenstein.

Un exercice bien mené, mais sans grande surprise.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Motorcity

  • Currently 3.62/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 16/10/2018 à 22:28:02

    Comme à chaque fois avec Berthet et sa collection Ligne Noire, on se trouve avec un album policier, sombre et très bien mené.
    Le lecteur est entrainé avec la police au milieu de leur enquête qui se termine avec de très lourdes révélations.
    L'ambiance Suédoise apporte du cachet à l'histoire.
    Le dessin n'est pas en reste non plus avec la patte Berthet qui accentue encore un peu plus d'avantage l'atmosphère.
    Encore un bel album dans cette collection.

    Cellophane Le 26/06/2018 à 17:16:09

    Voilà une BD surprenante.

    Le dessin est très classique, presque figé pour les personnages, parfois. Mais au fil des pages, on constate que l’auteur n’hésite pas à peupler ses cases de nombreux détails qui rendent l’ensemble très réaliste.

    La couverture ne donne pas une bonne image de ce qu’on va lire : l’image en gros plan, flingue, tatouage, laisse augurer de l’action, du trash. S’il y en a, ce n’est pas la plus grande partie de ce qu’on voit où tout est plutôt bien rangé dans les cases.

    Mais au fil des pages, je me suis laissé aller et ça ne m’a pas trop gêné.

    L’histoire, comme les dessins, commence bien propre, bien sage. Une enquête tout ce qu’il y a de plus classiques, interrogatoire, rencontres.

    On découvre l’histoire de l’héroïne au court des rencontres et si c’est assez carré, ça coule bien et je me suis laissé aller, là aussi.

    Et puis d’un coup, malgré tout ce classicisme, ça bascule. Malgré tout ce côté carré, ça part en sucette de jolie manière et arrive un suspense plein de tension.

    Si la résolution retrouve le côté carré, explicatif, un peu dommage, l’ensemble permet de passer un très bon moment.

    Hublot Le 10/04/2017 à 21:13:18

    Agréable. Découverte du mouvement Raggare...Mais déçu Par la mise en œuvre de la chute de l'histoire. La scène du tesson de bouteille, puis la " course poursuite " nous plonge trop rapidement au dénouement...

    madlosa Le 03/03/2017 à 16:00:23

    Le casting de cette BD est très intéressant avec aux dessins Philippe Berthet et au scénario Sylvain Runberg. Dès les premières planches, nous sommes plongés dans l'univers de la ville de Linköping et de son commissariat et nous accompagnons l'inspectrice Lisa Forsberg de retour dans sa ville natale. Les couleurs de Dominique David sont claires, reposantes mais d'un calme apparent et servent parfaitement les personnages et l'intrigue. Au fil des pages, le scénario très bien construit engendre un suspens qui va s'installer et finalement déboucher sur une conclusion assez noire. On retrouve cet air de famille chez les personnages de Berthet, qui les font ressembler à de vieilles connaissances. Cela est plutôt agréable car cette parenté nous accompagne avec bonheur depuis beaucoup d'années.
    Excellent polar "suédois" !

    herve26 Le 01/02/2017 à 19:30:00

    Avec ce one shot publié dans la collection "Ligne noire" de Dargaud (pour le moment,les titres sont assez intéressants), Sylvain Runberg nous entraine dans un pays qu'il connait bien, la Suède.Il y situe aussi un de ses derniers albums "le chant des Runes", que j'ai bien apprécié.
    Nous suivons ici un polar très classique: une enquête sur la disparition d'un homme, enquête menée par une jeune policière, affectée sur un poste de police de sa ville natale, qu'elle avait quitté depuis la mort de sa mère.
    L'originalité de cette histoire réside dans le milieu dans lequel elle se déroule: le mouvement "reggare"-inconnu pour moi-, qui rassemble des amateurs des années 50, de grosses cylindrées américaines, et de rock.
    Berthet, à son habitude, nous livre des planches nettes, claires et précises.On suit cette enquête avec plaisir, cependant avec le regret que le dénouement final soit un peu précipité. Aucun indice distillé dans l'album n'aurait pu nous mettre sur la piste de cette conclusion.
    Bref, un album honnête, mais à qui il manque un quelque chose pour nous tenir en haleine jusqu'à la dernière page.

    Un polar classique, somme toute mais qui, grâce au talent de Berthet, sort du lot.

    kurdy1207 Le 24/01/2017 à 13:38:59

    Contrairement à l’avis précédent, je n’ai pas trouvé cette BD incontournable et cela même pour les amateurs de polars. Me suis-je endormi ? Je ne me souviens plus, donc c’est probable. L’histoire est lente et globalement inintéressante. J’avais trouvé « Perico » et « Le crime qui est le tien » beaucoup plus captivants et les personnages beaucoup plus alertes. Runberg m’a beaucoup déçu sur cet album totalement inodore et sans saveur. Par contre, j’apprécie vraiment beaucoup les dessins de Berthet.

    ideenoire Le 23/01/2017 à 15:40:03

    Une très bonne BD. J'ai adoré le scénario, classique et dur, qui en outre nous fait pénétrer dans un univers inconnu celui des Raggare... Un bon policier bien noir, incontournable pour les amateurs du polard. Le scénario de Sylvain Runberg permet aussi de mettre en évidence, en valeur, le magnifique dessin de Berthet. J'aime le découpage , le rythme de l'histoire,...