Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D ans Un soleil entre des planètes mortes, la Suédoise Annel Furmark raconte le périple de Barbro, une commis timide et anonyme, tellement qu’on n’a pas hésité à la rebaptiser B pour la distinguer d’une collègue portant le même prénom. Avec son vague à l’âme pour principal bagage, la quinquagénaire profite de quelques jours de congé pour se rendre à Tromso dans le nord de la Norvège. Elle compte y marcher sur les traces d’Alberte, une héroïne de la littérature scandinave du début du XXe siècle. Barbro s’identifie maladivement à cette figure, créée par Cora Sandel, laquelle promet un espoir de liberté dans un monde rigide et codifié. La moitié de l’album est d’ailleurs composé de scènes tirées du roman qui trouvent écho dans les aventures de la protagoniste.

L’auteur propose deux odyssées au lecteur. D’abord le récit d’un périple ; ensuite, et surtout, l’exploration de la psyché d’une femme triste qui observe les petits détails des gens qu’elle croise sans jamais avoir le cran d’établir le contact avec eux. Une voyageuse, aussi fascinée qu’elle par l’œuvre de l’écrivaine, finira néanmoins par briser sa carapace. Au final, l’ensemble n’est cependant pas convaincant : le lecteur a du mal à s’attacher à ce personnage lancé dans une quête sans réelle saveur. Ses états d’âme manquent de consistance et il en résulte un récit long, lent, beaucoup trop bavard et, disons-le, très souvent ennuyant.

La mise en images repose sur une multitude de techniques : encre, lavis, crayons et aquarelle. Parfois avec bonheur, parfois moins. Alors que les segments tirés du roman de Cora Sandel sont sobrement et élégamment représentés en noir, les non-aventures de Barbo sont rehaussées de couleur, notamment d’un bleu insistant et à la longue agressant. Souvent rébarbatif, le dessin est difficile à qualifier avec ses accents naïfs, expressionnistes, voire art brut. Cela dit, il est évident que l’auteure est talentueuse et que son travail s’inscrit dans une réelle démarche artistique.

Une histoire pleine de bons sentiments qui distille malheureusement l’ennui et qui aurait gagné à être resserrée.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Un soleil entre des planètes mortes

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.