Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

LaoWai 1. La guerre de l'opium

05/01/2017 6649 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

1859, François Montagne est fantassin dans l'infanterie de marine et veut absolument intégrer la garnison envoyée en Chine d'ici la fin de l'année. Il espère servir sous les ordres du sergent Marais et ainsi pouvoir venger son parrain, père catholique, froidement exécuté quelques années auparavant dans la province du Guangxi. Une fois enrôlé, il embarque avec son régiment à Toulon direction Shanghaï, sans savoir si les dernières négociations en vue de faire appliquer et respecter le traité « de Tientsin » vont aboutir.

La couverture de La Guerre de l'opium résume parfaitement le propos : une Asie au bord de l'explosion où se dresse un soldat qui va se trouver entraîné dans un conflit qui le dépasse. Alcante et Laurent-Frédéric Bollée ont choisi de s'intéresser à un fragment méconnu de l'histoire française en Extrême-Orient, la seconde guerre de l'Opium. Pour cela, ils s'appuient sur le contexte politico-historique : vaincue en 1842, la Chine a dû s'ouvrir au commerce international en subissant les termes de traités défavorables. Depuis, les Britanniques contrôlent la zone, Shangaï étant aux mains des Français. Alors que la dynastie Qing montre des signes de révolte, l'entrée en guerre de la France est précipitée par le massacre du « père Chapdelaine » qui inspire la scène d'ouverture de l'album.

En utilisant habilement l'ignorance de leur héros - un patriote animé par le chagrin et la vengeance - les scénaristes peuvent livrer des informations à des lecteurs tout aussi profanes. Ils installent la tension, dévoilent les véritables enjeux et l'envers de ce conflit comme les raisons réelles de l'engagement militaire. Les auteurs dressent un état des lieux instructif, beaucoup moins manichéen et clair que ce qu'il paraît vu d'Occident, mais n'en oublient l'aventure et l'action. Droit, mais impulsif et frondeur, leur fantassin est entouré de personnages au potentiel indéniable tels que la femme de l'ambassadeur, Jacques le compagnon d'armes, le sergent Marais, le général Senggeliquin, dont les diverses motivations (purement lucratives ou idéologiques) risquent fort de déboucher sur bien des rebondissements. L'effet est réussi, l'immersion est totale et la lecture prenante.

Qui mieux que Xavier Besse pouvait habiller cette histoire ? Le storyboarder-dessinateur-illustrateur a en effet depuis longtemps intégré l'iconographie asiatique (il a notamment publié La Chine des porcelaines et L’odyssée de Shivaji pour le musée Guimet aux éditions La Réunion des Musées Nationaux). La grande minutie dont il fait preuve dans la représentation des costumes - aussi bien asiatiques qu'européens -, de l'architecture ou les bateaux place sa partition au niveau de l'ambition de ses complices ! La diversité des paysages lui permet de varier les ambiances tout en jouant sur la lumière grâce à une belle maîtrise des couleurs. Enfin, par des cadrages variés, un découpage et une mise en page travaillés, il offre un dynamisme constant qui parachève une prestation convaincante où le plaisir est permanent.

Laowai part sur de très bonnes bases et le trio prouve qu'en bande dessinée faire rimer Histoire et grand spectacle est possible dans un divertissement de haute tenue. Rendez-vous est pris pour le deuxième tome, La bataille de Dagu pour la suite de cette fresque.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

LaoWai
1. La guerre de l'opium

  • Currently 4.14/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (29 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 17:24:33

    J'ai beaucoup aimé cette aventure qui nous mène en Chine durant la guerre de l'opium. Il faut dire que l'un de mes scénaristes préférés est aux commandes du scénario. Alcante, digne successeur de Van Hamme, a encore fait des progrès depuis sa première série qui m'avait tant séduit à savoir Pandora. Il a tout compris pour la réalisation d'une bd sur un fond historique. Il arrive à nous captiver par le biais de son soldat français François Montagne qui sera plongé en pleine guerre de l'opium. Il ne nous noie pas de détails superflu pour aller directement à l'essentiel. Bref, il a tout compris.

    Le dessin est réellement magnifique avec une bonne maîtrise des couleurs. Que dire de ces beaux costumes magnifiquement retranscrit. Graphiquement, je n'ai rien à redire ce qui est plutôt rare. Oui, je l'avoue car c'est tout à fait mon style de bd. J'attends des albums de cette trempe mais il ne faut pas trop en demander tant la production actuelle est médiocre même si on essaie un peu de le cacher avec une complicité malveillante à l'égard des lecteurs. C'est clair que la symbiose entre dessinateur et scénariste est parfaitement réussi en l'occurrence.

    judoc Le 02/06/2020 à 20:37:15

    Une mise en scène qui flirte avec la perfection grâce à des dessins exceptionnels (que ce soit pour les personnages ou les paysages), qui accompagne un scénario écrit à quatre mains par Messieurs Alcante et Bollée à qui l'on doit le phénoménal "La bombe" sorti il y a peu.

    Une aventure exotique sur fond d'évènements historiques trop peu exploités,... Une série passionnante !

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 18:32:51

    Province du Guangxi, Chine, février 1856.
    Un homme vient d'être jugé et condamné à mort. Son crime ? Il a propagé une religion perverse, selon les autorités chinoises, le catholicisme.

    Hiver 1859
    L'empereur Napoléon III est occupé à doter la France d'un empire colonial. Il lorgne du côté de la Chine et de ses incommensurables richesses. Bien sûr, on n'est pas des sauvages, on va leur acheter leurs productions qui seront du plus bel effet en Europe et en contrepartie, on va les obliger à acheter ce dont ils n'ont pas forcément besoin. Il s'est allié aux Britanniques pour en découdre avec les Chinois. Un bon petit prétexte et c'est la guerre assurée. Anglais et Français sont convaincus qu'ils ne feront qu'une bouchée de ces Asiatiques. Les Anglais qui forcent les Chinois à leur acheter cette saloperie d'opium ne sont pas les seuls qui ont une morale très bancale…

    Le séduisant François Montagne appartient au 4e Régiment d'Infanterie de Marine. Son plus vif désir est de se rendre en Chine, il a d'excellentes raisons d'effectuer ce déplacement, mais les places sont chères. Seuls les meilleurs soldats prendront place sur le bateau qui conduira les hommes à Shanghai après plusieurs mois de voyage. Grâce à ses qualités athlétiques, il s'impose à l'épreuve finale de sélection. Son ami, Jacques Jardin, excellent dessinateur est également de la partie, pas pour ses talents de soldat, mais parce qu'il a su convaincre le sergent Marais que, par ses dessins, il l'immortaliserait.

    Au cours du voyage, Montagne fait la connaissance d'un vieux diplomate fort mal en point, le comte de Malnay, et de sa jeune épouse d'origine chinoise. le comte connait très bien la Chine et parle le Chinois. Il est chargé des tractations diplomatiques.

    En arrivant dans la concession française de Shanghai, Montagne découvre les conditions de vie des Chinois…


    Critique :

    Mais que voilà une couverture graphiquement très réussie ! Elle annonce la couleur dès le départ : ça va péter en Chine et le soldat Montagne risque de ne pas apprécier ce qu'il va découvrir.

    Le dessin et la mise en couleurs de Xavier Besse sont du grand art : il reconstitue aussi fidèlement que possible les uniformes des soldats et les décors. Il crée une ambiance digne des plus grands maîtres de la BD historique.

    Mais une histoire ne serait rien sans un excellent scénario. Ils s'y sont mis à deux pour donner corps à Lao Wai (terme qui désigne les étrangers aux yeux des Chinois). Alcante et Laurent-Frédéric Bollée ont opté pour une page de l'histoire de France très méconnue, la Seconde Guerre de l'Opium. Sujet risqué, puisque contrairement à d'autres, il ne déplace pas les foules…

    Néanmoins, le sens de la narration, et de l'Histoire, de ces deux scénaristes en fait une BD très riche qui donne envie de se plonger dans cette page de l'histoire honteuse des Anglais et des Français.

    Assez causé, il est temps d'aborder le deuxième tome…

    thieuthieu79 Le 17/06/2018 à 21:49:59

    J'ai reçu cette bd pour Noel. C’est vrai que j'étais passé complètement à côté lors de sa sortie. Quelle erreur...
    L'histoire qui se déroule dans une chine médiévale est magnifiquement mise en scène.
    Les rebondissements sont présent, le mystère aussi, le tout parsemé de belles scènes d'action et de combat sous fond de vengeance.
    Les décors et les costumes superbement réalisés, accentuent encore plus l'immersion dans cette nouvelle série.

    herve26 Le 14/04/2017 à 14:40:44

    J'étais passé à côté de cet album lors de sa sortie. Séance de rattrapage donc avec emprunt à la médiathèque.
    Alcante et Bollée, rompus aux scénarii bétons, nous offrent là une très bonne histoire, dépaysante, sur fond historique et qui ne manque pas de rythme.
    Grand fan du film hollywoodien "les 55 jours de Pekin", je suis ravi de retrouver la Chine, celle des légations étrangères, une Chine objet de toutes les convoitises du vieux continent
    Même la première partie, plus marquée sur la vie militaire et l'entrainement du soldat François Montagne, se lit avec plaisir.
    Le dessin de Xavier Bessen, que je découvre ici, est très réussi et fonctionne à merveille sur cette histoire.

    De l'aventure, de l'action, une romance que l'on devine à venir, bref une série prometteuse.

    Zorglubu Le 11/03/2017 à 14:24:30

    Cette bd est pleine de promesses. Les dessins sont superbes notamment sur les décors et les costumes. Le scénario est intéressant aussi bien au niveau de la période explorée que de la construction des personnages. Si le tome 2 est à la hauteur, il se pourrait que cette serie soit incontournable. Une belle surprise !
    3,5/5

    kurdy1207 Le 09/01/2017 à 13:35:37

    Une bonne histoire d’aventures sur fond de guerre d’Opium. Deux amis cherchent absolument à faire partie du contingent qui ira en chine. L’un ira grâce à ses talents de dessinateur et son compagnon en gagnant des épreuves physiques. Ce compagnon, François Montagne, s’y rend aussi pour raisons personnelles, car son père a été décapité par les autorités chinoises. Les soldats du contingent espèrent se faire de l’argent dans le trafic d’opium, mais François ne désire pas en être ce qui va lui coûter très cher.

    Histoire captivante et dessins de qualité. Je vais suivre cette série avec beaucoup d’attention.