Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Megg, Mogg & Owl 3. Megg, Mogg & Owl à Amsterdam

19/12/2016 6744 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Megg Mogg Owl, c'est le bouquin qu'on a presque honte de commander auprès de son libraire.
"- Comment ça y a pas MMO tome 3 dans cette boutique ?
- Bin non, y a que toi qui le lis. Faut le commander.
- Sur une ville de 200 000 habitants, je suis la seule à lire ce truc ?"


Megg Mogg Owl, la BD sous ecstasy, revient pour une saison 3, toujours aussi trash, toujours aussi drôle, toujours aussi décousue. À la fin du tome 2, Owl finissait par quitter l'antre du trio, excédé par ses colocataires (qui n'en ont que le nom, vu qu'il est seul à payer loyer et charges) ; cette option a disparu dès l'introduction. Place à Werewolf Jones et son immonde progéniture, Jaxon et Diesel, gamins shootés au crack et aux sexcams qui font caca par terre. En vrac, Owl, seul individu "normal" dans ce joyeux foutoir, devra faire face à l'irruption de la paternité du loup cinglé, à l'implosion du couple Megg (la sorcière) et Mogg (le chat). Et à tous les aléas que peut rencontrer un hibou qui vit avec un groupe de parasites sociaux hédonistes dont la seule difficulté professionnelle consiste à trouver de l'herbe.

"Megg Mogg Owl à Amsterdam", le titre est usurpé vu qu'ils n'y vont qu'à la fin, pour rabibocher le couple mis à mal par les débordements d'une Megg plus dépressive que jamais. Le délire et le mauvais goût sont de rigueur - amis du politiquement correct, passez votre chemin. Au dessin, Simon Hanselmann se rapproche d'une ligne claire de plus en plus propre, contrastant avec la saleté de ses héros. Vue de loin, ce serait presque une bande dessinée pour enfants avec ses mignons personnages issus des contes de fées.

À mettre dans les mains d'adultes irresponsables.

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Megg, Mogg & Owl
3. Megg, Mogg & Owl à Amsterdam

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.