Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Trees 2. Deux forêts

28/11/2016 3466 visiteurs 7.0/10 (1 note)

S uite aux événements survenus à la station Blindhail et qui ont causé la mort du Dr Marsh, le Dr Creasy - seule survivante de l'hélicoptère - a regagné Londres et y poursuit sa convalescence. Contactée par le Bureau Intérieur, la biologiste se voit confier une mission : aller sur l'île des Orcades, près du seul Arbre des îles britanniques, rechercher les fameux «pavots noirs» (apparus autour de l'Arbre de Blindhail avant la destruction de Svalbard). Parallèlement, à Manhattan, le nouveau maire de New York, tisse déjà des liens en vue de sa prise de fonction dans un mois et rassure ses «soutiens». L'élu a un plan mais va devoir le mettre à exécution plus rapidement que prévu.

Somalie, Brésil, Chine, USA, Norvège, le premier tome de Trees présentait plusieurs zones d’atterrissage autour de personnages en un récit choral intrigant à souhait. Pour celui-ci, Warren Ellis met le focus sur deux d'entre eux : le new-yorkais et l'anglaise. Si les questions centrales - que sont les Arbres et quel est leur but ? - attendront encore pour trouver leurs réponses, le scénariste de Transmetropolitan ne fait pas dans le remplissage. Il choisit de pointer l'intérêt des décideurs quant à l'apparition des fleurs noires (et l'imminence de la catastrophe qu'elle implique) et l'étendue des rancœurs qui animent le nouveau maire, son machiavélisme. D'une part, il montre que Blindhail n'est certainement pas un événement isolé et que, d'autre part, ce n'est pas le seul danger qui guette le monde.

C'est aussi la confirmation que la menace pèse partout, insidieuse et diffuse, elle influe sur les comportements et permet l'émergence de différentes forces. «Rien de bon ne pousse à l'ombre des arbres» disait le professeur Bongiorno dans En pleine ombre. En plus de le confirmer, Deux forêts pose aussi l'enjeu central : «Trouver un moyen d'empêcher les Arbres de nous tuer avant que nous nous tuions nous-même». Implacable, la toile tissée par l'auteur prend de l'ampleur en montrant que l'équilibre est fragile. L'histoire se révèle alors bien plus complexe qu'un affrontement humains contre extra-terrestres et devient délicieusement glaçante. Quelle sera l'étape suivante, le prochain dérapage ou le lieu de la prochaine communication des Arbres ?

De son côté, Jason Howard reste sur le même registre : trait sec et hachuré qui rend le mouvement avec efficacité. Son choix de couleurs lui offre l'occasion d'accentuer les ambiances ou d'aider le lecteur à situer certaines séquences (rouges pour les souvenirs/rêves de Jo Creasy). Un découpage et des angles de vue variés et inventifs rendent la lecture agréable et jamais monotone.

En resserrant la narration sur deux axes, les auteurs ne mettent pas la pression seulement sur les protagonistes concernés mais sur l'ensemble de l'Humanité. Les prochains épisodes (attendus depuis août de cette année outre-Atlantique) pourraient élargir encore les diverses interactions, se focaliser sur d'autres lieux d'invasion ou en dévoiler davantage sur les gigantesques entités. Dans tous les cas, il paraît évident que le plus effrayant avec Trees est ce que l'on ne voit pas (encore)... Assez convaincant pour continuer à se faire peur !

Lire la chronique du tome 1

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Trees
2. Deux forêts

  • Currently 4.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 14/07/2017 à 10:06:35

    Mon avis rejoint totalement celui de Kingtoof. C'est une très bonne série, intelligente, captivante et très bien construite.
    Mais par contre, à part le fait qu'il se prépare quelque chose de gros ( par rapport aux fleures noires ), il ne se passe vraiment pas grand chose. On en est encore à présenter chacun des 4 ou 5 protagonistes de l'histoire, leur passé, leur ressentis, leur point de vue... bref, un tas d'information qui n'apporte pas grand chose.
    Il est clair que le but de cette série n'est pas de nous raconter l'histoire d'une invasion extraterrestre, mais plutôt de nous montrer comment peuvent se comporter les hommes face au silence de cette invasion et de mettre en avant la psychologie complexe de l'être humain.

    kingtoof Le 01/07/2017 à 10:29:28

    Second opus et je ne peux toujours pas donner un avis tranché sur cette série... ce qui peut sembler problématique...
    En fait, je n'ai pas l'impression que l'histoire soit lancée ??? Je trouve qu'après deux tomes, nous en sommes toujours à la présentation de personnages et que les auteurs n'arrêtent pas d'en rajouter.
    En conclusion partielle : cette série est plaisante voire même captivante, mais je ne sais pas où elle va nous mener.