Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'assassin Royal 10. Vérité le Dragon

10/11/2016 4604 visiteurs 4.0/10 (1 note)

F itz Loinvoyant, Œil-de-nuit, Kettricken, Astérie et le Fou errent dans le royaume des Six-Duchés. Les pirates rouges menacent Castelcerf. Guillot et Ronce sont à leur poursuite. L’heure est aux incertitudes. Comment sauver le territoire et y préserver la paix ? Qui est réellement le Fou ? Où se trouve le roi Vérité ? Un jour, au hasard de leur marche, la troupe découvre un espace où reposent des statues de dragons, immenses, à l’aspect étrangement naturel et expressif. Fitz, aidé par ses deux pouvoirs magiques, l’Art et le Vif, perçoit, dans les colosses de pierre, une infime présence de vie.

Ainsi commence le dixième et dernier volume de la saga L’Assassin Royal, Vérité le Dragon. Rappelons qu’il s’agit de l’adaptation de la trilogie éponyme de Robin Hobb, fresque d’Heroic Fantasy au succès mondial et aux multiples rebondissements et suites. Redevable aux écrits de Tolkien, L’Assassin Royal s’en démarque par une intrigue, un bestiaire et des personnages pittoresques qui lui sont propres.

Il s’agit de la conclusion de l’histoire. Les questions obtiennent des réponses, les voiles sont levés, les destins sont scellés. L’exercice est toujours difficile car beaucoup d’informations sont à traiter simultanément, tout en ménageant une dramatisation propre à l’achèvement, en maîtrisant le tempo et en ne perdant pas le lecteur.

Disons-le simplement, cet épisode ne fonctionne pas aussi bien que certains opus antérieurs. Jean-Luc Clerjeaud, qui porte le scénario depuis le septième tome, est débordé par le nombre d’éléments narratifs nécessaires à la compréhension. Il peine à faire entrer la richesse littéraire dans la concision de la bande dessinée. Cela donne de nombreux et longs phylactères, sans fluidité ni dynamisme. Pressés par la nécessité informative, ils en deviennent ennuyeux et, parfois, hermétiques. Le rythme d’une page ou d’un passage en pâtit également. L’action est réduite à la portion congrue, bien en deçà de ce qu’induit le destin violent des protagonistes ou l’énergie des forces en présence.

Le dessin ne rattrape rien. Celui de Christophe Picaud, illustrateur de la série depuis son troisième chapitre, verse dans le classicisme figé. Il n’y a pas d’erreurs techniques, mais planches et cases souffrent de l'absence de mouvement et de vie. Paysages, décors et vêtements manquent de ces détails à peine perceptibles donnant à un récit un relief et une atmosphère, conditions requises pour happer le lecteur et recueillir son adhésion.

Vérité le Dragon pose les limites de la mise en images de romans longs et denses, qui implique la sélection de ce qui doit être gardé, exercice complexe et frustrant. À trop vouloir être fidèle au texte initial, on en oublie parfois les codes de la bande dessinée.

Par F.Houriez
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

L'assassin Royal
10. Vérité le Dragon

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Flarere Le 12/11/2016 à 15:51:00

    Fin de la première partie de cette saga. Je suis content de l'adaptation BD. EN 10 volumes, cela doit regrouper les 7 premiers tomes de la collection en livre de Robin Hobb.