Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'École des Bestioles 1. Une classe très agitée

10/11/2016 1758 visiteurs 3.0/10 (1 note)

A lbum mêlant planches didactiques et bande dessinée loufoque, L’école des bestioles tente d’éduquer et distraire en même temps. Pourquoi pas. À une autre époque, Jean-Michel Charlier truffait ses scénarios de détails « authentiques » pour rendre ses scénarios acceptables aux yeux de certains. Néanmoins, même si la façon et le ton ont changé, la BD est toujours un excellent moyen pour communiquer et transmettre le savoir. Les nombreuses nouveautés documentaires et autres collections à volonté encyclopédique en font foi. Encore faut-il que la manière et le contenu soient à la hauteur.

Malheureusement, Une classe très agitée n’y arrive pas du tout et ça, sur les deux tableaux. Les petites saynètes, jouant plus sur l’agitation frénétique que l’humour, s’avèrent plus fatigantes qu’amusantes. Tandis que les protagonistes - chaque élève représente une espèce d’insecte - semblent tous sortir du même moule et se résument à des enfants colériques et capricieux. Quant aux pages informatives qui closent chaque épisode, elles se révèlent minimalistes et peu engageantes. Seuls les quelques croquis naturalistes ressortent du lot, mais, ceux-ci trop rares, ils ne peuvent vraiment rien pour sauver du naufrage cette entreprise aux couleurs criardes.

Malgré un sujet et un univers fascinants, trop basique et sans réel atout esthétique, L’école des bestioles ne convainc guère.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
3.0

Informations sur l'album

L'École des Bestioles
1. Une classe très agitée

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.