Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La petite Mort 4. La Petite Mort(e)

07/11/2016 2704 visiteurs 5.0/10 (1 note)

L a famille Mort est dans le commerce du trépas depuis la nuit des temps. De père en fils on se passe la faucheuse, mais voilà que l’impensable survient : une fille. Le patriarche croit d’abord à une erreur ; la Death corp. assure pourtant que la livraison est conforme. Dépité, le paternel choisit d’élever cette indésirable comme s’il s’agissait d’un garçon. Il l’inscrit dans à la Death School Academy où elle côtoie les différentes figures de la relève : Hel (mythologie nordique), Mictlantecuhtli (aztèque), Orcus (romaine)… et Patrick, un vivant victime d’une boulette administrative.

Bien que l’idée de départ soit intéressante, le scénario n’est pas la grande force de cet album qui fait suite à la trilogie La Petite Mort, elle aussi signée Davy Mourier. L’humour est basique. Les personnages vomissent, « morvent » et saignent des yeux. Les télébobbies sont assassinées, on mange du KFC (Killed Fries Capitalist) et on annonce Smoky, une chaise électrique pour les enfants âgés de 2 à 6 ans. Bref, le ton est « trash » mou. Cela dit, ce mauvais goût fait parfois sourire, voire rire.

L’auteur tient le crayon d’une main et le pinceau de l’autre. À grand renfort d’onomatopées, d’éléments écarlates tranchant sur des planches en noir et blanc, d’insertions de fausses publicités et de schémas managériaux, il donne à l’ensemble une allure très dynamique. Les protagonistes sont cependant peu expressifs et les décors généralement sommaires. Au final, le lecteur reste sur l’impression que le livre a été réalisé très rapidement ; cela dit, ce n’est pas vraiment dérangeant pour ce type d’ouvrage.

Un produit parfaitement formaté pour les pré-adolescents.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

La petite Mort
4. La Petite Mort(e)

  • Currently 1.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.3/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.