Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La religion 1. Tannhauser

24/10/2016 5242 visiteurs 6.8/10 (5 notes)

M attias est content de lui : il s'apprête à finir la dague qui fera de lui un forgeron, comme son père. Interrompu dans ses gestes par des cris, il se dirige vers la place du village et assiste au massacre de sa mère et des autres habitants par des pillards. Il ne devra son salut qu'à l'intervention du capitaine de l'armée de Soliman le magnifique. Le jeune garçon, enrôlé, deviendra pendant quinze ans un janissaire au service du terrible sultan.

Premier de quatre volets consacrés à l'adaptation du roman de Tim Willocks, Tannhauser pose les jalons de l'affrontement à venir entre Malte et l'envahisseur turc en mai 1565. Après une introduction brutale, le contexte de l'époque est planté. Benjamin Legrand introduit subtilement différents personnages d'importance, dont Mattias Tannhäuser, devenu marchand d'armes et d'opium. La psychologie de ce mercenaire, symbole du preux chevalier, est dévoilée au gré de ses relations avec les autres protagonistes, notamment deux femmes, Carla et Lamparo. L'occasion est parfaite pour le lecteur de trouver un souffle romantique dans la violence et la complexité de l'intrigue. Se mêlent l'Histoire, la politique, la religion, l'amour, les belles valeurs (et d'autres moins), le tout formant un ensemble sérieux, cohérent et vraiment prenant.

Pour ce registre historique, Luc Jacamon adopte un style plus réaliste que ses précédentes séries (Le tueur, Cyclopes), plus précis, plus riche de détails. Son cadrage est brillant, alternant les formats de cases (à noter de superbes pleines pages) et les angles de vues, donnant la part belle à l'action comme aux scènes plus contemplatives. Le rendu des couleurs à l'ordinateur est réussi : de belles ambiances de bleus, d'ocres ou de verts et du contraste donnent de la matière aux décors et aux ombres.

Un tome dense et palpitant qui, d'entrée de jeu, campe les bases solides d'une série prometteuse, un seul homme pris dans la tourmente d'un énorme conflit et autour de lui, beaucoup d'ennemis et peu d'amis.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

La religion
1. Tannhauser

  • Currently 4.14/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (22 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    jdvenement Le 26/06/2018 à 03:17:10

    Beaux dessins (je suis un fan de la série « Le tueur »!) mais l'écriture est parfois un peu lourde. Comme si on lisait un manuel d'histoire d'université. Beaucoup d'infos, peu de cases. Bon moment de lecture quand même.

    BIBI37 Le 11/02/2017 à 23:01:36

    Ce livre est plus proche d'un manuel d'histoire que d'une BD et l'action s'en ressent énormément. On se perd parfois dans les détails de la grande histoire.
    Les dessins sont de plus largement perfectibles.
    Bref on reste sur sa faim.
    5/10.

    Zorglubu Le 22/01/2017 à 13:55:57

    J avais adore le roman (et sa suite), je n'ai pas été déçu par sa transposition. Je rejoins néanmoins la critique qui précède relative à la nécessité d attendre la suite pour en mesurer la réussite: une partie de l intérêt du roman réside dans la narration des batailles: le bruit, l odeur, le sang et je suis curieux de voir comment cela pourra être mis en valeur dans une bd.

    Sa lecture est d ores et déjà un bon moment.

    kingtoof Le 13/12/2016 à 07:14:58

    Moins dithyrambique que les deux critiques précédentes, mais cela reste un bon album : Beaux dessins et 78 planches.
    Après, l'histoire me fait penser, sous certains aspects, à la série du Scorpion : intrigues politico-religieuses, héros mercenaire au grand cœur, le meilleur ami me fait penser au Hussard...
    J'attends la suite, comme souvent, pour me faire une idée...

    Yovo Le 04/12/2016 à 10:49:06

    Que de promesses dans cet très bon premier tome !

    Le dessin de Jacamon, beaucoup plus fin et précis que dans « Le tueur » est agréable quoique plus impersonnel (en revanche carton rouge à la couverture que je trouve carrément médiocre).
    De très belles planches agrémentent la lecture et donnent ainsi une intensité brûlante aux décors.

    Les personnages que nous serons amenés à suivre au long de cette saga sont introduits un par un en révélant astucieusement les différentes facettes de leurs personnalités, ce qui permet de les identifier et de se les approprier très naturellement.

    N’ayant pas lu le roman, je ne sais pas si l’adaptation est réussie mais la narration, assez dense, reste claire, fluide et prenante.
    Le contexte historique du 16°siècle, des invasions ottomanes et de l’inquisition est particulièrement bien mis en scène.
    Le rythme est lui aussi très bien mené puisque les scènes d’action pure savent laisser la place à des pauses bienvenues aux dialogues plus développés.

    Bien qu’il soit trop tôt pour préjuger du résultat final, je recommande ce « Tannhauser » qui m’a vraiment semblé de bonne facture, en espérant que la suite soit au moins du même niveau.

    kurdy1207 Le 21/10/2016 à 23:17:20

    Une fois cette BD fermée, on a une seule envie : connaître la suite. L'attente risque d'être longue, aussi je vais m'acheter le roman de Tim Willocks le plus vite possible.

    Cette histoire de Mattias Tannhauser, qui dans sa jeunesse a été éduqué comme janissaire par le camps de Soliman le Magnifique, est vraiment passionnante. Soliman a décidé de mettre un terme à la main mise des templiers sur Malte et envoie pour ce faire une armada afin de conquérir l'île. Île où Tannhauser, devenu entre autre trafiquant d'arme, décide d'aller pour sauver le fils de la belle dont il est tombé amoureux. Bien évidemment l'histoire est beaucoup plus complexe car vient se greffer la dessus l'histoire d'un inquisiteur envoyé sur Malte par le Pape qui espère en reprendre le contrôle. Ce même inquisiteur est le père du garçon que Tannhauser doit retrouver.

    Cette BD comporte beaucoup de texte explicatif mais les auteurs ont réussi le tour de force pour que celui-ci ne soit pas un poids. Du coup, la lecture des pages s'enchaine très bien et ne coupe pas le désire de connaître la suite.

    Il parait que le roman est extraordinaire. J'ai vraiment hâte de le lire, mais je sauterai aussi sur les BD lors des futures parutions.