Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Isabellae 5. La geste des Dieux obscurs

24/10/2016 2941 visiteurs 4.0/10 (2 notes)

I nvoqués par les Druides, les Formoires surgissent par centaines des entrailles de l'île d'Émeraude. Défaits, Celtes, Anglais et Normands doivent s’unir, malgré les rancœurs, pour tenter de survivre.

La Geste des Dieux Obscurs n’est qu’un combat. Dans une mêlée de corps déchirés et de chairs lacérées, quels qu’ils soient, les combattants s’entrechoquent dans un maelstrom où même un dieu aurait du mal à reconnaître les siens. À l’évidence, le souhait de Gabor et Raule est de rendre compte au plus près de la densité des heurts, de la violence des coups portés, de la bestialité régnant au pied de la colline de Tara. Le résultat est à la hauteur de l’intention. Mais comme pour toute chose, l’excès nuit et la profusion se mue en confusion. L’affrontement vire au capharnaüm et sa finalité se consume au fur et à mesure que son issue se dessine.

Loin du Japon, la dualité entre les deux cultures n’est plus et Isabellea redevient une série médiévalo-fanstatique lambda. Seul subsiste de l’Empire du Soleil levant un sabre dont, curieusement, la lame arrive à combattre les lourdes épées du Moyen-Âge. Certes, la couleur de Gabor renforce le découpage de Raule et structure la lecture d’une planche, marque les séquences et rythme le récit, mais ce n’est pas suffisant pour donner un sens à l’album.

Reste seulement à espérer que le "cliffhanger" final ne donnera pas lieu à un reboot aérien de ce cinquième volet !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Isabellae
5. La geste des Dieux obscurs

  • Currently 3.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (15 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.