Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L es temps changent dans le grand nord. Les rennes, qui se faisaient rares depuis quelques saisons, semblent avoir définitivement quitté les steppes. Alors que l'hiver dure et que les vivres commencent à manquer, la chamane, Olma, propose au chef du clan de prendre exemple sur la tribu disparue, celle dont est issu le petit orphelin qu'elle a recueilli à la naissance, Akki. Mais les traditions ont la peau dure, le jeune ours n'est pas encore un membre à part entière et Bravac ne conçoit pas de délaisser son vécu de chasseur pour devenir pêcheur. Olma et Akki entendent bien prouver que c'est possible et surtout ramener du poisson pour tout le monde. La survie du clan en dépend.

Pour son premier album seul aux commandes, Pierre-Emmanuel Dequest opte pour des personnages anthropomorphes au design attachant. Tout juste toléré par la communauté à laquelle il doit la vie, son petit héros n'hésite pourtant pas à partir à l'aventure prouver les dires de sa mère adoptive. Malheureusement, le lecteur tarde à se passionner totalement pour cette quête qui n'a rien d'initiatique. En effet, l'absence d'évolution flagrante au cours de ce périple, si ce n'est dans le regard d'Olma plein d'admiration devant l'ingéniosité de son protégé, empêche d'adhérer pleinement à l'intrigue. Et ni les péripéties du groupe de chasseurs, trop peu développées, ni la conclusion trop précipitée ne viennent altérer cette sensation.

Pour habiller son récit, l'illustrateur est en terrain connu (il a une solide expérience comme graphiste de parcs nationaux). Les animaux comme les grandes étendues n'ont pas de secret pour lui et Akki le clan disparu lui offre ainsi l'occasion de montrer l'étendue de son talent aux pinceaux. Les personnages sont réussis, dans leur gestuelle comme dans leurs physionomies. Les quarante-deux planches foisonnent de superbes paysages, tout en aquarelles : coucher de soleil flamboyant, montagnes enneigés, forêt mystérieuse, magnifique cascade et vue splendide sur vallée au bord de la rivière au pied d'une montagne sont, parmi d'autres, des moments visuellement bluffants. Autant de points qui permettent de rester immergé dans l'histoire.

Si Akki le clan disparu hésite trop entre conte et (pré)histoire pour se révéler totalement convaincant, le ton et le talent graphique de son auteur permettent d'espérer de nouvelles aventures dans cet univers, plus emballantes.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Akki, le clan disparu

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    IbZz Le 05/11/2017 à 18:47:42

    Magnifiques dessins qui m'ont enchanté moi et mon petit gars de 3 ans. Bien sûr, l'intrigue est un peu simple, et je suis resté quelque peu sur ma faim, mais c'est tellement beau que j'attends la suite avec impatience. Qu'à cela ne tienne, cette bédé vaut le coup si l'on sait à quoi s'attendre, en l’occurrence une œuvre destinée aux plus jeunes.