Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

PercevaI (Pandolfo/Risbjerg) Perceval

20/10/2016 3075 visiteurs 6.0/10 (1 note)

C e jouvenceau ne connaît pas son nom ! D’ailleurs, en a-t-il besoin puisqu’il vit seul avec sa mère au milieu des bois avec pour seuls compagnons les animaux de la forêt ? Sauf qu’un jour, il découvre trois cavaliers revêtus de fer et de lumières…

Avec Yvain, Gauvain et Lancelot, Perceval représente l’idéal chevaleresque immortalisé au XIIe siècle par Chrétien de Troyes et dont Anne-Caroline Pandolfo s’inspire ici fortement.

Plutôt que de faire croiser l’épée à son héros, la scénariste de La Lionne préfère le voir croiser la route de différents protagonistes qui, chacun à leur manière, feront de ce jeune anonyme : Perceval. Mais que personne ne s’y trompe, il ne s’agit pas ici de glorifier celui qui, bien qu’aspirant au meilleur, ne saura aller jusqu’au bout de sa quête, laissant cet honneur à Galaad. Il est simplement question de l’accompagner dans ses premiers pas si hésitants, ceux qui firent qu’après quelques erreurs de jeunesse, il eut enfin la certitude de savoir qui il était.

Pour suivre ce cheminement initiatique, Terkel Risbjerg s’emploie - au travers d’un trait jouant sur le registre "naïf" (mais parfaitement en place), d’aplats de couleurs et de flashbacks sous enluminures - à renouer, d’une certaine façon, avec un dessin aux réminiscences médiévales.

Ne possédant pas l’inventivité d’un Morgane auquel l’actualité le rapproche immanquablement, Perceval permet toutefois de découvrir – fort plaisamment - un personnage emblématique mais finalement peu connu.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

PercevaI (Pandolfo/Risbjerg)
Perceval

  • Currently 4.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.8/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.