Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Nailbiter 2. Les Liens du sang

13/10/2016 1793 visiteurs 6.0/10 (1 note)

E liot Caroll est toujours dans le coma, mutilé, dans un état grave mais toujours en vie. Tandis que Finch essaie de s'expliquer auprès du FBI et de l'agent Barker pour continuer ses recherches, le shériff Crane doit gérer l’afflux de journalistes et composer avec les tensions engendrées. Buckaroo redevient le lieu de pèlerinage de toute une faune de perchés, avides de sang et d'infos sur les Bouchers. Et pendant ce temps, les meurtres continuent, toujours plus violents et la population de la ville, déjà pas mal perturbée, commence à être sur les nerfs.

Moins abouti que dans Le sang va couler, le trait vif de Mike Henderson se fait imprécis, notamment dans les proportions et les visages. Si les expressions sont bien rendues et le dynamisme toujours au rendez-vous, grâce à un très bon découpage, force est de constater que ces erreurs gâchent quelques peu le plaisir. Heureusement, le travail d'Adam Guzowski à la couleur est lui toujours de haut niveau. Contribuant à marquer les ambiances ou au contraire les atténuer en fonction du propos, ses choix sont à chaque fois judicieux.

Côté scénario, Josh Williamson déroule sa partition. Trop peut-être. Même s'il en profite pour creuser certains de ses personnages, le shérif et la jeune Alice en tête, l’intrigue principale ronronne quelque peu. Pas de quoi décrocher, car avec son savoir-faire, le scénariste innove - en se payant même le luxe d'offrir un caméo à l'un de ses confrères - et maintient le suspense. Au final, ces cinq issues permettent de mettre en avant Finch, Alice et Crane, d'asseoir un peu plus leurs caractères, de brosser leurs prérogatives et de poser les bases de leurs futurs développements, mais difficile de ne pas rester sur sa faim.

Bien dans l'ambiance du premier opus, ce deuxième volume continue de captiver malgré un ralentissement dans la progression de l'enquête. Mais nul doute que Les liens du sang marque une respiration bienvenue dans une série qui se veut suffocante, stressante et toujours aussi addictive.

lire la chronique du tome 1

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Nailbiter
2. Les Liens du sang

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.