Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D ix juin 2000, le président syrien Hafez El-Assad meurt ; Haytham est alors âgé de quatre ans. Quand il voit l'enthousiasme de son père professeur, farouche opposant au régime, il comprend que quelque chose d'important est en marche. Mais la liesse est de courte durée car, tel père, tel fils, la dictature est loin d'être terminée.

Nicolas Hénin, journaliste et ex-otage en Syrie, laisse la parole à un enfant pour relater de l'intérieur la naissance de la révolution. Il livre une histoire simple et authentique, où les événements se déroulent chronologiquement. Les explications, nécessaires à la compréhension des différents problèmes, sont insérées dans la narration pour que le lecteur puisse prendre la pleine mesure des enjeux. La répression policière, les interrogatoires, la torture et toutes les privations imposées à la population, ainsi que l'exil final en France sont vus à travers les yeux de Haytham, qui n'aspire qu'à être heureux dans sa famille et à pouvoir aller à l'école.

Pour cette biographie, le dessinateur Kyeungeun Park (Yallah Bye) utilise un trait réaliste et expressif qui individualise bien les personnages. Cependant, certains visages sont parfois déformés selon la perspective. Le traitement en noir et blanc ombré de nuances de gris manque de passion, d'impact ; la couleur aurait apporté un supplément d'émotion.

Le scénariste avait créé une polémique suite à une interview où il présentait les terroristes comme des victimes. Ici, il ne prend pas position et n'entre pas dans les détails de la complexité du conflit. Le but est de montrer que le courage et l'espoir paient, pas de livrer un pamphlet engagé. Mais, de ce fait, l'empathie a du mal à naître. C'est d'ailleurs la faiblesse de l'ouvrage. Si l’aspect instructif, la vision au plus près des populations sont irréprochables, l'identification au garçon est plus difficile. Le discours reste curieusement détaché, assez froid alors que tout autour, des drames se jouent.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Haytham, une jeunesse syrienne

  • Currently 2.14/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.1/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    pysa Le 04/10/2019 à 22:22:12

    Nicolas Hénin retrace le parcourt d'Haytham, de la Syrie à la France, avec l'aide de Kyungeun Park au dessin. Un bout de vie riche en événements politiques. Les dessins en noir en blanc sont parfois inégaux mais la lecture est aussi émouvante qu'instructive, Une vie de migrant parmi d'autres.