Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'atelier Mastodonte 4. L'atelier Mastodonte

15/09/2016 2394 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

L a vie s’écoule tranquillement à l’atelier Mastodonte : certains auteurs vont voir ailleurs, de nouveaux s’installent et d’anciens comparses reviennent faire un petit coucou, tandis que le rédacteur en chef - un Frédéric Niffle toujours aussi raide - veille à ce que le travail se fasse tant bien que mal.

Bien posé sur ses appuis, ce quatrième recueil des racontars «véritablement vrais» du célèbre studio devrait séduire les amateurs de private jokes et de révélations honteuses à propos du monde de la bande dessinée. Même s’ils donnent parfois l’impression d’en garder sous le coude, les différents auteurs en présence jouent parfaitement le jeu. Entre humour bon enfant (pour ne pas dire troupier) et autodérision, ce cadavre exquis plus ou moins improvisé s’avère comique à souhait. De plus, la variété des styles graphiques ajoute une bonne dose de piquant à cette succession de gags et transforme la lecture en un festin digne des meilleures auberges espagnoles.

Une ombre plane néanmoins sur ces petits délires hebdomadaires et cela encore plus depuis le déménagement des tables à dessin dans les locaux de la maison Dupuis. Oui, vous l’avez sans doute deviné ou ressenti. Si Prunelle ou Lebrac ne hantent pas encore les couloirs, une sorte d’écho venu du passé semble résonner : celui de l’époque mythique où André Franquin animait le journal de Spirou avec son Gaston Lagaffe. Le rapprochement était impossible à manquer. Voile nostalgique, caprice d’artiste ou cauteleuse machination marketing ? Qu’importe le flacon. Au final, le résultat fait rire et c'est bien là l’essentiel.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.