Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D ’abord, il y a Raphaël. Bandit de son état, venu dans ce coin paumé de sa Finlande natale pour fuir le complice qu’il a floué, là-bas, à Stockholm. Et, accessoirement, pour y planquer son butin. Trente-six kilos d’or pur, tout de même. De quoi voir venir, certes, mais de quoi attiser quelques rancunes tenaces et quelques convoitises. Puis il y a Gabriel, major dans l’armée, qui aime un peu trop la bouteille, à qui on prescrit un congé sabbatique d’un an. Les deux vont se trouver, se compléter, et s’aménager un nid douillet dans un camp de bûcherons perdu au fin fond de la toundra. Enfin, s’en vient Naska. Une petite mémé au caractère bien trempé, refusant d’abandonner la Laponie de ses aïeux pour aller en maison de retraite. Elle aussi échouera dans ce refuge étonnant, recueillie et choyée par les deux gaillards. Ah, il y a des renards, également. Et un garde-chasse encore, ou d'accortes suédoises. Et même des touristes allemands…

Les éditions Futuropolis continuent donc d’explorer le catalogue Gallimard, en proposant cette adaptation du livre d'Arto Paasilinna, initialement paru en 1983. S’y retrouvent des thèmes chers au romancier, la fuite du quotidien, le retour à la nature, et s’y découvrent pareillement les ingrédients stylistiques caractérisant son écriture, ironie mordante, humour décalé, truculence… autant d’éléments parfaitement en phase avec l’univers picaresque de Dumontheuil. Le récit navigue entre une douce fantaisie un peu piquante et quelques péripéties bouffonnes liées à la condition de truand du héros, le fond de l’intrigue étant bien sûr l’affection croissante liant les membres de l’improbable trio. Le tout sur un ton entièrement assumé de joyeuse immoralité, car ici la luxure est délicate, la corruption est badine, le crime désinvolte.

Mais le personnage principal de cette histoire est peut-être bien la nature elle-même, cette Forêt des renards pendus, rude, désolée, profonde, emmitonnant tel un cocon protecteur les trois fugitifs dans leur exil nordique. Le dessinateur déploie un plaisir manifeste dans ces larges cases dépeignant une Laponie âpre et sauvage, ces paysages vierges évoluant au gré des saisons. Abandonnant pour l’occasion les couleurs flamboyantes qui caractérisent son œuvre, Nicolas Dumontheuil traite ce récit de manière monochrome, dans des tons bistres, adoucis en lavis d’un pinceau à la fois précis dans les détails et outré dans les expressions.

Fable dépaysante aux accents burlesques mêlés de tendresse, et parcourue d’un cynisme frivole défiant la morale coutumière, voici une agréable parenthèse pour égayer une froide soirée d’hiver.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

La forêt des Renards Pendus

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    judoc Le 15/01/2017 à 12:26:28

    Plaisante et burlesque, cette comédie gentiment immorale regroupe trois personnages originaux et déjantés au fin fond d'une forêt scandinave.

    Une fuite en avant ?
    Une cavale pépère ?
    Une hibernation post-traumatique ?

    Un joyeux mélange de tout ça en fin de compte accompagné par un dessin sobre et léger qui fait honneur aux grands espaces nordiques.