Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

P anique dans le monde des affaires : cet empêcheur de cloner en rond de José Bové fait rien qu'à empêcher d'honnêtes capitalistes à faire du business. Trois PDG de multinationales décident de s'associer pour faire disparaître le champion de l'altermondialisme.

Cet album n'est pas une BD, c'est un jeu de massacre. Tout y passe, de l'exploitation des populations dans les pays dits "émergeants" aux "alter tout-et-n'importe quoi", en passant par Raël et l'appétit gargantuesque de Michaël Moore. L'humour au vitriol de Jul ne fait aucun cadeau aux tenants des idées reçues, caricaturant délibérément toutes les modes ; qu'elles découlent de la "culture" TF1 ou des discours contestataires.

La Bande Dessinée d'opinion est suffisament rare pour être saluée quand elle est de qualité. "Il faut tuer José Bové" entre dans la catégorie de ces albums qui ne font ni prosélytisme, ni caricature désabusée du "tous pourris", c'est tout simplement une satire des contradictions qui se déversent sur nos écrans de télévision.

Un livre drôle et décapant, digne de certains abums de Pétillon ou de Luz, ce qui n'est pas le moindre des compliments.

Par Signé Fufu
Moyenne des chroniqueurs
7.4

Informations sur l'album

Il faut tuer José Bové

  • Currently 3.49/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (47 votes)

  • Jul
  • Jul
  • 01/2005
  • Albin Michel
  • 2-226-15539-2
  • 44

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 01/04/2016 à 11:01:26

    Le dessin est très mauvais et l'humour au vitriol qui dézingue les acteurs de tout bord n'est pas d'une grande finesse. Plutôt qu'une bédé humoristique, cet album sert surtout à refléter les préoccupations de la société française en vogue au début des années 2000, lorsque José Bové était au sommet de sa popularité (contestations face à la mondialisation, opposition aux OGM et à la malbouffe, peur de la perte des modes de vie traditionnels, défense d'une agriculture paysanne, etc.).