Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les ombres d’Andersen retrace la vie du célèbre écrivain danois Hans Christian Andersen, surtout connu pour ses contes. Ce jeune homme mal-né, déterminé à forcer le destin pour devenir un artiste. Il est parvenu à ses fins grâce à un acharnement peu commun, des bienfaiteurs dont il a su attirer la sympathie, un travail sans relâche et une bonne dose de chance !

Andersen est présenté par le petit soldat de plomb, cette figurine aventureuse étant sans doute la plus à même de dévoiler les pensées intimes de son créateur, avec lequel il partage tant : différence, voyages, solitude… Il accompagne le lecteur dans la découverte de cette personnalité touchante, sa relation avec l’ami d’une vie - Edvard Collin -, son caractère fantasque, sa poursuite de la renommée.

Sur le plan graphique, Nathalie Ferlut signe des planches très colorées, lumineuses, plus proches de celles de Lettres d'Agathe que de Le bel inconnu. Elle nuance styles et techniques selon les situations, accentuant tantôt la sensualité d’une scène au moyen de teintes denses et chaudes, de peintures plus floues, tantôt le caractère prosaïque d’une autre au moyen d’une ligne claire et de couleurs contrastées. Des références aux contes émaillent le récit et apportent une certaine espièglerie lorsque bougie, fleurs ou porcelaines s’expriment et conversent avec le poète. Par ailleurs, les motifs scandinaves traditionnels sont très présents, ainsi que le dessin de silhouettes rappelant le talent d’Andersen pour les papiers découpés.

À noter que dans la description de l’œuvre de l’écrivain, il n’est fait que très rapidement mention de la source folklorique de ses histoires. Or, si sa démarche était en effet complètement différente de celle de Perrault ou des Grimm, il a bien puisé pour partie dans l’héritage populaire nordique.

Les ombres d’Andersen est un portrait brossé avec légèreté et mélancolie à la fois, nostalgique comme l’enfance qu’il n’a semble-t-il jamais su quitter. Une belle lecture qui plonge le lecteur dans l’univers de cet auteur à la vie finalement mal connue mais que l’on peut deviner à travers ses écrits.

Par T. Bisson
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Andersen - Les ombres d'un conteur

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 19:43:55

    La démarche de cette autobiographie ressemble un peu au thème développé dans le film Dans l'ombre de Mary où nous découvrions la véritable existence de l'auteure de Mary Poppins. Walt Disney avait compris qu'il s'agissait de magnifier les faits afin que la triste réalité soit totalement effacé. C'est un peu la même chose lorsque Hans Christian Andersen avait écrit ses contes qui ont su captiver les enfants du monde entier.

    Il vécut une enfance dans la pauvreté avec une mère qui mourut d'alcoolisme et un grand-père qui sombra totalement dans la folie. Bien sûr, ces faits ont été gommé de son illustre biographie officielle. Cette oeuvre restitue alors à merveille une certaine vérité. On découvre toute la part d'ombre de cet homme qui refusa son homosexualité et qui se laissa aller dans une vie faite de mondanités.

    On comprend mieux l'image de la petite sirène qui savait si bien chanter mais qui perdit sa voix. Il y a tout un parallèle qui est réalisé avec brio par l'auteure qui mélange avec subtilité et intelligence les différents contes et la vie de cet écrivain mondialement reconnu.

    Cette biographie est très certainement l'une des plus inventives et des plus réussies: j'en conviens fort aisément. On aura un autre regard sur ce célèbre conteur qu'on ne connaissais pas au fond.